Le VPN SurfShark dévoile une extension anti fake news pour Chrome et Firefox

05 mars 2022 à 13h15
12
Fake news © Shutterstock.com
© Shutterstock.com

Face à la propagation des fake news autour de l’invasion de l’Ukraine, certains acteurs de la tech et médias se mobilisent pour aider les internautes à détecter les fausses informations.

Le VPN SurfShark vient d’ajouter une nouvelle fonctionnalité anti fake news à son extension gratuite sur Chrome et Firefox.

SurfShark lutte contre les fake news

Alors que la guerre en Ukraine continue de faire rage, une avalanche de bots et de fake news autour du conflit envahissent internet et les réseaux sociaux. Une désinformation en lien avec la guerre d'opinion et de propagande lancée par la Russie à mesure que l’Occident a témoigné son unité à son voisin. Des fausses informations qu’il n’est pas toujours facile de débusquer au quotidien, même en dehors des attaques actuelles, bien que les plateformes sociales essaient de déjouer les fake news avec leurs moyens.

« Au 21e siècle, l’information peut être plus tranchante qu’une épée », explique Vytautas Kaziukonis, P-D.G de Surfshark. Partant de ce constat, l’entreprise derrière le VPN éponyme vient de lancer un nouvel outil gratuit pour lutter contre la désinformation : une extension anti fake news disponible sur Chrome et Firefox. Son but : mettre en avant les liens des sites web et médias connus pour propager des fake news, des informations sciemment erronées voire de la propagande pour semer la discorde, la confusion ou manipuler l’opinion publique.

Une extension entièrement gratuite

À l’heure actuelle, la fonction FNW (Fake News Warning) se contente de détecter les URL des sites en question et de les mettre en évidence via le symbole rouge « YYY ». La liste des sites jugés non fiables vient uniquement de propornot.com et Surfshark assure qu’elle a été vérifiée par ses experts. Ce n’est cependant qu’un début, puisque l’entreprise affirme déjà travailler avec de nouvelles institutions spécialisées dans la sécurité pour agrémenter et améliorer continuellement cette liste.

SurfShark extension fake news © SurfShark
© SurfShark

Pour utiliser cette nouvelle fonctionnalité, les utilisateurs et utilisatrices doivent simplement télécharger l’extension de Surfshark. Pas besoin de compte, ni d’un quelconque paiement, son utilisation est entièrement gratuite. Pour celles et ceux qui seraient déjà clients du VPN, il suffit d’activer l’option dans l’onglet « paramètres VPN ».

Source : SurfShark

Surfshark VPN
  • Vitesses au-dessus de la moyenne
  • Nombre illimité d'appareils
  • Chiffrage renforcé

Bien qu'encore jeune, Surfshark constitue un service de premier plan presque au niveau des meilleurs VPN du marché. Il se démarque en offrant un nombre de connexions simultanées illimité ainsi que des outils de sécurité avancés. C'est l'un des meilleurs choix possibles pour le grand public.

Bien qu'encore jeune, Surfshark constitue un service de premier plan presque au niveau des meilleurs VPN du marché. Il se démarque en offrant un nombre de connexions simultanées illimité ainsi que des outils de sécurité avancés. C'est l'un des meilleurs choix possibles pour le grand public.

Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
12
8
sami17220
Est-ce que cela fonctionne sur les chaînes du service public ?
cid1
Le VPN ne marche que pour internet, donc si les chaînes du service public ont un site internet, alors oui.<br /> citation de l’article: « À l’heure actuelle, la fonction FNW (Fake News Warning) se contente de détecter les URL des sites en question et de les mettre en évidence via le symbole rouge « YYY ». La liste des sites jugés non fiables vient uniquement de propornot.com et Surfshark assure qu’elle a été vérifiée par ses experts. »
mart666
J’ai pris la solution gratuite anti-fake-news et anti-mauvaises-nouvelles ! Ça fonctionne à merveille ! J’ai tout simplement supprimé mon compte facebook !
supernaz
Je pense que c’était un troll ^^
Morak
Humm « Une désinformation en lien avec la guerre d’opinion et de propagande lancée par la Russie à mesure que l’Occident a témoigné son unité à son voisin. »<br /> Qui nous dit que ce n’est pas l’Ukraine et l’Occident qui pondent des fake-news ? Ou même Ukraine et Russie ? C’est une guerre, ils y vont tous de leur propagande et manipulation médiatique.<br /> Parce que le président ukrainien il est bien mignon mais il fait dans le drama et attise la pitié et l’émotion pour qu’on rentre dans le tas et démarre la WW3.<br /> Son acting n’est plus crédible à partir du moment où il a dit que si l’Ukraine tombait, c’est toute l’Europe qui tombait.<br /> Grand fou !
Morak
Même en supprimant cela tu n’es pas à l’abri de fake news ^^<br /> Suffit de voir celle sur l’attaque directe sur un réacteur nucléaire, achtung achtung catastrophe! Et quelques heures après, en fait c’étaient des tirs sur un immeuble à côté du réacteur. Mais le président ukrainien se garde bien de nous donner des infos précises. Il dramatise au possible pour qu’on entre dans le conflit.<br /> Déjà qu’en leur fournissant du matériel de guerre on est pas loin de…
mart666
Ah ben tu vois oui ça a très bien fonctionné ! J’étais même pas au courant de ton truc d’attaque de réacteur nucléaire ! Au moins c’est une fake news; ça aurais pas été bon un Tchernobyl 2.0 !
cid1
Si tu avait bien lu mon post tu aurais vu que je citais l’article.<br /> je ne trolle jamais.
sami17220
Même pas, une réelle interrogation, avec la masse de conneries que l’on essaie de nous faire avaler depuis quelques années, ce serait utile, voire nécessaire
grayha
Elle est ou la fake news la dedans ? Il y a bien eu des affrontement dans une centrale nucléaire, le fait que sa soit juste un bâtiment administratif qui est pris feu est un coup de chance mais sa aurait très bien pu mal tourné et pas forcement volontairement.<br /> Le président ukrainien n’as jamais dit que les russes étaient en train d’attaquer le cœur du réacteur mais que des affrontements avaient lieu sur place. Faut arrêter de tout déformer et oui sa reste inquiétant quand sa se produit.
cid1
Les Russes on dit que c’était des saboteurs qui avaient saboté la centrale, c’est bien sûr un gros bobard car dans les images de l’attaque de la centrale nucléaire on voit bien une boule de feu descendant du ciel et frappant le bâtiment administratif de la centrale(enfin je crois que c’est le bâtiment administratif), c’est un missile de croisière( qui sont guidés par Glonass ) qui a été lancé d’un avion, ils savent ce qu’ils font ces Russes, ce qu’ils veulent c’est le pouvoir de couper l’électricité à Kiev et sûrement d’autres villes.
Morak
La fake news est justement dans le fait que partout sur les chaînes d’infos ça a été relayé comme une attaque directe sur le réacteur suivi de « les russes sont fous », « tchernobyl number 2 », etc etc.<br /> Dieu merci il y a des commentateurs/consultants qui émettent toujours une certaine réserve avant de se prononcer sur les coups d’émotions du président ukrainien et de certains journalistes.
Voir tous les messages sur le forum

Lectures liées

Windows 11 va enfin vous permettre de restaurer vos apps lorsque vous changez de PC
Opera VPN Pro est désormais disponible sur Windows et macOS
DuckDuckGo... un moteur pas si privé avec les trackers de Microsoft
Face au malware XorDdos, Microsoft recommande son navigateur Edge aux utilisateurs de Linux
Pour ses 15 ans, Google Street View reçoit une
Pour ses copies physiques de Windows 11, Microsoft recycle les clés USB de Windows 10
Télétravail : les réunions Zoom pourraient avoir des conséquences néfastes pour votre cerveau
Mozilla corrige 2 failles critiques dans Firefox 100
En Russie, le navigateur Chrome est bloqué à la version 100
Au Texas, la justice pointe du doigt Google pour le mode incognito de Chrome
Haut de page