Dropbox souhaite s'immiscer davantage au sein d'iOS et Android

01 juin 2018 à 15h36
0
La société Dropbox renforce ses ambitions sur le secteur du smartphone et annonce l'introduction de nouvelles interfaces de programmation pour les développeurs.

0096000005616870-photo-logo-dropbox-pour-ios.jpg
En lançant iCloud, Apple proposait aux éditeurs tiers un ensemble d'outils afin que les données créées au travers de leurs applications puissent être automatiquement sauvegardées sur l'espace de stockage en ligne de l'utilisateur. C'est précisément ce chemin que souhaite suivre Dropbox.

Via son blog réservé aux développeurs, l'équipe annonce la publication de Sync API, un ensemble d'interfaces simplifiant l'intégration du service au sein d'une application concues pour Android ou iOS. Ces dernières « permettront à votre application de fonctionner avec Dropbox comme s'il s'agissait d'un système de fichier local sur l'appareil », est-il ainsi expliqué.

Sync API prend automatiquement en charge divers processus qu'il s'agisse de la mise en cache des documents pour un accès en mode déconnecté, la vérification de changements de fichiers ou encore de la synchronisation transparente de ces derniers vers son compte. Pour Dropbox, le but est de simplifier davantage sa technologie afin qu'elle s'intègre dans un maximum d'applications.

Dropbox souhaite donc se positionner face à iCloud et Google Drive sur iOS et Android et proposer une véritable alternative à l'intégration de SkyDrive sur Windows Phone. Rappelons que la société souhaite également s'immiscer sur d'autres types d'appareils qu'il s'agisse des TV connectées ou des ordinateurs de bord des voitures.
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

BYOD : l'iPhone et Surface plébiscités ?
Kim Dotcom nomme un directeur général à la tête de Mega
Windows Phone 8 : Microsoft étend le déploiement de sa première mise à jour
Notification des failles de sécurité : le projet de loi européen sur la table
Microsoft et Symantec ferment un botnet touchant 8 millions de PC
Médecine : l'impression 3D au service des cellules souches
Arctic : un ordinateur media center dédié à XBMC à 200 euros
En Australie, Google n'est pas responsable du contenu de ses publicités
Le marché du disque dur en recul de près de 12%
Linux : KDE disponible en version 4.10
Haut de page