Malgré un chiffre d'affaires en hausse, Dropbox se sépare de 11% de ses effectifs

14 janvier 2021 à 17h30
3
Allmy / Shutterstock.com

Le spécialiste de la synchronisation et du stockage en ligne Dropbox annonce sa première vague de licenciements. 315 personnes seront affectées.

Fondée en 2007 et lancée en 2008, Dropbox a largement contribué à faire évoluer le secteur du stockage en ligne. Le dispositif de synchronisation a été repris aussi bien chez Google que Microsoft et sur divers services de stockage en ligne qui ont vu le jour par la suite.

Une conséquence de la COVID

Cependant, Drew Houston, PDG et co-fondateur de la société, a envoyé un email à tous ses employés en expliquant que la société allait se séparer d'environ 11% de sa masse salariale. Cette décision est jugée indispensable pour mener à bien les activités futures de l'entreprise.

« C'est un message difficile à envoyer pour moi et je souhaiterais pouvoir écrire une nouvelle positive. Nous avons pris la dure décision de réduire de 315 personnes notre base d'employés ou approximativement 11% de la société », explique ainsi le PDG dans un email également publié sur le blog officiel de l'entreprise.

Dropbox se félicite d'avoir tenu sa promesse de ne licencier personne sur l'année 2020 mais il n'aura finalement pas fallu attendre longtemps pour voir les premières mises à pied. Et la crise sanitaire n'y est pas totalement étrangère. Dropbox a mis en place une nouvelle politique baptisé Virtual First. De fait : « Nous avons besoin de moins de ressources pour la prise en charge de notre environnement de bureau ».

Un focus sur le développement du service

La société entend investir dans le coeur de Dropbox mais également dans le développement de produits annexes à destination des professionnels.

Outre son service de stockage, la société promeut largement Dropbox Paper, son alternative à Google Docs. Elle a également sorti Transfer proposant un équivalent de WeTransfer pour partager les gros fichiers. De son côté HelloSign permet de signer numériquement des documents.

En publiant ses résultats financiers au mois de novembre, l'entreprise affichait une hausse de son chiffre d'affaires à 487 millions de dollars avec une progression de 14% sur un an. Dropbox comptait alors 15,25 millions d'abonnés payant pour du stockage supplémentaire contre 14 millions en 2019.

Rappelons que par le passé, Dropbox avait avait rejeté une offre de rachat émanant de Steve Jobs lui-même. Le fondateur d'Apple avait avoué adorer le service à Drew Houston et proposé une somme encore inconnue à « neuf chiffres ».

Source : Dropbox

Soyez toujours courtois dans vos commentaires
et respectez le réglement de la communauté.
3
4
Voir tous les messages sur le forum

Actualités récentes

Bonus éco, réparabilité, qualité de l'air, plastique, bornes de recharge : retour sur ce qui a changé au 1er janvier 2021
Un hacker accède au dispositif d'un sextoy connecté et demande une rançon à son utilisateur
Wing Commander I, II et III : quand jeu d'action et PC faisaient déjà bon ménage
CES 2021 : Sony VISION-S, le concept-car, tout en écran du constructeur Japonais se montre
En 2020, plus de 2 milliards de tweets ont traité du jeu vidéo, soit une hausse de 75 % en un an
WhatsApp, Signal : pourquoi tout le monde panique soudainement au sujet de ses données ?
iPhone 12 Pro Max / Huawei Mate 40 Pro / Google Pixel 5 : lequel choisir pour la photo ?
Test ASUS ZenBook Duo 14 (2021) : l’ultraportable créatif est-il à l’aise en création ?
Bon plan VPN : CyberGhost, NordVPN, Surfshark, toutes les promos VPN de ce week-end
Notre sélection de logiciels et applications pour diminuer la fatigue des yeux devant un écran
Haut de page