Gaia-X, vous vous souvenez ? Voici une démo du premier catalogue de services cloud fédérés

Alexandre Boero
Journaliste chargé de l'actualité – Reporter – Vidéaste
17 novembre 2022 à 14h50
1
Le ciel se dégage pour l'initiative cloud Gaia-X © Pixabay
Le ciel se dégage pour l'initiative cloud Gaia-X © Pixabay

L'initiative Gaia-X, qui doit aboutir à l'émergence d'une infrastructure cloud de confiance et souveraine en Europe, vient de présenter son premier catalogue, garni de 176 services.

L'équipe française de Gaia-X Federated Services a dévoilé, jeudi, sa plateforme en ligne répondant aux règles et standards de l'initiative de départ. Elle a ainsi mis en place un premier catalogue de démonstration, financé par le gouvernement, qui met à disposition plus de 176 services cloud, qui comprennent divers types de services d'acteurs concurrents. La création de cette plateforme de services est censée conduire Gaia-X, vendu en 2020 par Bruno Le Maire comme « l'Airbus du Cloud », vers une mise en opération devant permettre aux clients du cloud européen de se tourner vers des offres plus transparentes.

Un catalogue qui répond aux exigences fixées par Gaia-X

Avant tout, précisons que ce catalogue est proposé par Gaia-X Federated Services (GXFS-FR), et qu'il n'est que le premier du genre à être proposé au sein de l'écosystème Gaia-X. Pour être plus précis, GXFS-FR est un consortium, fruit de la collaboration de 6 des 11 membres fondateurs français de l'initiative, c'est-à-dire Atos, OVHcloud, 3DS Outscale, Docaposte ou encore l'Institut Mines-Télécom. D'autres catalogues pourront émerger mais surtout, ici, il s'agit d'une démonstration. Rien encore de définitif donc.

Ce qui est certain en revanche, c'est que ce catalogue propose des services qui répondent aux exigences de l'initiative Gaia-X, à savoir une localisation des données en Europe, des certifications de sécurité, une portabilité des données ainsi que l'engagement des fournisseurs de Cloud à limiter l'impact environnemental de leurs services et solutions.

Le catalogue permet de rechercher, de trouver puis de sélectionner des services cloud selon différents critères. On retrouve les critères de protection des données, de cybersécurité et de portabilité. Les utilisateurs peuvent aussi filtrer les services par label Gaia-X (Niveau 1, 2 ou 3 ou sans label).

Extrait du catalogue de démonstration de Gaia-X Federated Services © Gaia-X
Extrait du catalogue de démonstration de Gaia-X Federated Services © Gaia-X

Il est aussi possible d'effectuer des tris en fonction du service (authentification, analyse de données, stockage, VPN, IoT, base de données, signature numérique, VPN et autres) ou des couches (IaaS, PaaS, SaaS), de la localisation, des certifications, mais également selon le fournisseur.

Certains services sont basés hors-Union européenne

Dans le cadre du catalogue de démonstration proposé par GXFS-FR, les 176 services déclarés seront basés dans 16 pays. Mais tous ne sont pas situés dans l'Union européenne, ce qui vient évidemment édulcorer quelque peu la promesse de départ. C'est le cas du Royaume-Uni, du Canada, des États-Unis, de l'Australie et de Singapour, qui viennent compléter les 11 pays membres de l'UE que sont la France, l'Italie, la République tchèque, l'Allemagne, la Pologne, la Suède, le Portugal, l'Irlande, l'Espagne, les Pays-Bas et la Belgique.

En matière de conformité, les références associées au catalogue ne manquent pas. 25 schémas de certification et codes de conduite sont ainsi utilisés. Pour la protection des données, les offres attestent d'une conformité au code de conduite paneuropéen sur la protection de données du CISPE (Cloud Infrastructure Service Providers Europe), notamment approuvé par la CNIL.

Concernant la cybersécurité, le catalogue garantit à ses clients les certifications C5, TISAX, SOC2, SecNumCloud, ISO 27001, CSA. Plusieurs organisations d'évaluation de la conformité ont été retenues, parmi lesquelles l'ANSSI, Bureau Veritas, KMPG et SAP, pour veiller au respect des standards.

Alexandre Boero

Journaliste chargé de l'actualité – Reporter – Vidéaste

Journaliste chargé de l'actualité – Reporter – Vidéaste

Journaliste, chargé de l'actualité de Clubic. En soutien direct du rédacteur en chef, je suis aussi le reporter et le vidéaste de la bande. Journaliste de formation, j'ai fait mes gammes à l'EJCAM, éc...

Lire d'autres articles

Journaliste, chargé de l'actualité de Clubic. En soutien direct du rédacteur en chef, je suis aussi le reporter et le vidéaste de la bande. Journaliste de formation, j'ai fait mes gammes à l'EJCAM, école reconnue par la profession, où j'ai bouclé mon Master avec une mention « Bien » et un mémoire sur les médias en poche.

Lire d'autres articles
Vous êtes un utilisateur de Google Actualités ou de WhatsApp ? Suivez-nous pour ne rien rater de l'actu tech !
google-news

A découvrir en vidéo

Rejoignez la communauté Clubic S'inscrire

Rejoignez la communauté des passionnés de nouvelles technologies. Venez partager votre passion et débattre de l’actualité avec nos membres qui s’entraident et partagent leur expertise quotidiennement.

S'inscrire

Commentaires (1)

Freya
En fait, ça ressemble tout bêtement à une place de marché en choisissant son hébergeur. Mouais, ce « cloud » n’a de « souverain » que le nom, paye ta souveraineté à 2 balles.
Voir tous les messages sur le forum
  • Indépendance
  • Transparence
  • Expertise

L'équipe Clubic sélectionne et teste des centaines de produits qui répondent aux usages les plus courants, avec le meilleur rapport qualité / prix possible.

Haut de page

Sur le même sujet