Belle pagaille en perspective pour les sites d'hébergement

25 mars 2000 à 00h00
0
Les différentes batailles judiciaires liées aux questions de l'hébergement de pages perso semblent aboutir à une solution pour le moins complexe à appliquer. D'une part, les hébergeurs devront réagir de façon "diligente" en cas de doute sur la légalité d'un site. Solution qui risque d'aboutir, pour des raisons de facilité, à une sorte d'auto censure systématique de la part des sites d'hébergement. Autre point, la question de l'identification. Le parlement envisage de punir de 50 000 francs d'amende une fausse déclaration d'identité (par les internautes) et de 50 000 francs + 6 mois d'emprisonnement les hébergeurs ne pouvant fournir à l'autorité judiciaire ces mêmes informations. Cette mesure signifie que tous les hébergeurs français vont désormais devoir envoyer des clés d'activation par la poste pour l'ouverture de pages perso. Autant dire que cette activité va être profondément pénalisée par cette loi unique au monde et que les internautes français auront vite fait de basculer sur des serveurs étrangers, à moins que ce ne soit tout simplement nos propres entreprises qui déménagent...
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités récentes

The Division : Ubisoft annonce un opus free-to-play et un épisode mobile
Lastpass : que vaut cette solution de gestion de mots de passe automatique ?
Compteurs Linky : la CNIL met fin à la mise en demeure qui visait l'entreprise Engie
Metro Exodus : la mise à niveau PS5 / Xbox Series X|S arrive le 18 juin
Google Docs et Slides s’ouvrent à votre bibliothèque Adobe Creative Cloud
Les meilleures applications pour faire de votre iPad un ordinateur
Comment protéger un dossier par mot de passe sous Windows et macOS ?
Galaxy Tab A7 : Où acheter la tablette tactile de Samsung au meilleur prix ?
Avis RED by SFR : est-ce le meilleur forfait mobile sans engagement ?
Comment Shadow s'est retrouvé supprimé de l'App Store, pris entre Apple et l'xCloud de Microsoft
Haut de page