Belle pagaille en perspective pour les sites d'hébergement

Jérôme Bouteiller
25 mars 2000 à 00h00
0
Les différentes batailles judiciaires liées aux questions de l'hébergement de pages perso semblent aboutir à une solution pour le moins complexe à appliquer. D'une part, les hébergeurs devront réagir de façon "diligente" en cas de doute sur la légalité d'un site. Solution qui risque d'aboutir, pour des raisons de facilité, à une sorte d'auto censure systématique de la part des sites d'hébergement. Autre point, la question de l'identification. Le parlement envisage de punir de 50 000 francs d'amende une fausse déclaration d'identité (par les internautes) et de 50 000 francs + 6 mois d'emprisonnement les hébergeurs ne pouvant fournir à l'autorité judiciaire ces mêmes informations. Cette mesure signifie que tous les hébergeurs français vont désormais devoir envoyer des clés d'activation par la poste pour l'ouverture de pages perso. Autant dire que cette activité va être profondément pénalisée par cette loi unique au monde et que les internautes français auront vite fait de basculer sur des serveurs étrangers, à moins que ce ne soit tout simplement nos propres entreprises qui déménagent...
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0
0
Partager l'article :

Les actualités récentes les plus commentées

La Model 3 échoue lors d'une démonstration de son système de freinage autonome
L'énergie nucléaire continue de perdre du terrain face au solaire et à l'éolien
Orange : un forfait 5G avec data illimitée pour 80 euros par mois pourrait être bientôt lancé
RTX 3080 : de nombreux bugs chez les premiers acheteurs de modèles custom (MàJ)
Le code source de Windows XP en fuite sur les réseaux
Environnement : Renault vous invite à couper votre moteur devant les écoles
Un ancien cadre dévoile la stratégie de Facebook pour être aussi addictif que le tabac
PlayStation 5 : le gameplay de Demon's Souls montré par Sony ne tournait pas en 4K
Beyond Good & Evil 2 : une enquête lève le voile sur un développement chaotique
scroll top