Drupal fait son entrée à la Maison Blanche

Par
Le 02 novembre 2009
 0
01659120-photo-druplicon-small.jpg
Sous la présidence de Barack Obama, la Maison Blanche, métissée et rajeunie, migre son site web sous le système de gestion de contenu (CMS) open source Drupal, rapporte le Wall Street Journal. L'équipe internet qui entoure le président des Etats-Unis aura donc convaincu celui-ci de remplacer une solution propriétaire par de l'open source. La réduction du coût d'utilisation du logiciel et les possibilités offertes aux développeurs tiers auront influencé le choix de l'exécutif américain.

C'est une bonne nouvelle pour Drupal. Né en Belgique en 2001, le projet a, dans un premier temps, fait des heureux parmi les informaticiens et les internautes avertis. Surfant sur la vague, la société Acquia a été co-fondée aux Etats-Unis en novembre 2007 par le programmeur Dries Buytaert, créateur et chef du projet Drupal, actuel directeur technique de l'entreprise. Acquia assure la promotion et le support commercial de Drupal.

Avec ou sans la Maison Blanche, Drupal se porte bien. Outre-Atlantique des sociétés comme Yahoo, Warner, Sony BMG, Forbes et The Onion l'utilisent. Thomas Erickson, pdg d'Acquia depuis le printemps 2009, estime à 500.000 le nombre de sites web basés sur Drupal, alternative de choix aux solutions américaine WordPress et française Dotclear.
Modifié le 18/09/2018 à 14h41
Cet article vous a intéressé ?
Abonnez-vous à la newsletter et recevez chaque jour, le meilleur de l’actu high-tech et du numérique.

Les dernières actualités

scroll top