🔴 French Days : ventes flash jusqu'à - 50% 🔴 French Days 2022 : ventes flash jusqu'à - 50%

Octave Klaba, OVH : «Le prix fait partie de la qualité du service»

29 octobre 2008 à 16h02
0
En quelques années, OVH est parvenu à se hisser au premier rang des hébergeurs français. Stratégie tarifaire, virtualisation, développement de l'infrastructure à la demande (cloud computing), son directeur général, Octave Klaba, répond aux questions de NetEco.

JB - Octave Klaba, bonjour. Quelle part de marché revendiquez vous sur le marché de "l'hébergement" en France ?

00FA000001730810-photo-octave-klaba.jpg
Octave Klaba
OK - D'après le Netcraft octobre 2008, Ovh a une part du marché de 28% et se positionne en numéro 1 de l'hébergement de sites Internet en France.

JB - Êtes vous surpris par l'engouement des internautes pour vos offres de serveurs dédiés à prix cassés ?

OK - Ovh propose des serveurs dédiés sur deux marchés: les particuliers avec les offres Kimsufi et les professionels avec les offres pro. Le seuil psychologique du grand public se situe à 30 Euros. Avec des offres à partir de 19.99 Euro HT/mois, nous nous attendions donc à un engouement significatif vers les offres Kimsufi en France et en Europe (nous avons 5 filiales en Europe, DE, ES, IT, PL, UK). Tous les jours environ 200 nouveaux clients européens font confiance aux solutions de serveurs dédiés proposées par Ovh. Nous sommes leader français sur ce marché là et probablement n°1 en Europe vers la fin de l'année 2008.

JB - Avec la virtualisation, des concurrents comme Gandi s'engagent dans l'hébergement à la demande avec des serveurs privés ou partagés. Pourriez vous également tester ce concept ?

OK - La puissance de calcul des processeurs qu'on trouve sur le marché n'est pas suffisante aujourd'hui pour proposer des offres de virtualisation de bonne qualité. Un site internet fonctionne aujourd'hui en PHP et avec des bases SQL. Ce n'est pas un site statique. Tout le contenu du site est donc regeneré en temps réel pour chaque visiteur. Il faut donc disposer d'une réserve de puissance importante, parce qu'on ne peut pas prévoir quand le robot de moteurs de recherche va aspirer le site pour l'indexer, parce que plusieurs centaines de visiteurs peuvent venir et telecharger une video en même temps, parce que l'activité d'un site Intenet n'est pas homogène dans la journée ou l'heure, mais au contraire répondent à des pics d'activité.

La virtualisation propose de l'hébergement pour 10 Euro HT/mois (ce qui est déjà très cher par rapport aux offres d'hébergement mutualisé qui commencent à 1Euro HT/mois !) avec au final peu de réserves surtout si on le compare à l'offre RPS (Real Private Server) d'OVH par exemple. En effet, pour le même prix, le RPS propose trois à quatre fois plus de puissance de calcul, deux fois plus de mémoire vive, deux fois plus d'espace disque, et vingt fois plus de bande passante. Le client dispose ainsi de beaucoup de puissance en réserve et son hébergement peut encaisser les chocs et de pics d'activité importants sans aucun ralentissement pour le visiteur. Et si ce n'est pas suffisant le client peut évoluer vers les RPS plus puissants en quelques clics. En définitive, les offres de virtualisation sont plus chères pour un service moindre.

JB - Quel regard portez vous sur les offres d'hébergement à la demande d'Amazon ? (EC2 ou S3). Dans quelle mesure le cloud computing va t'il révolutionner votre métier ?

OK - Le cloud computing est intéressant dans les phases de demarrage des projets étant donné que la facture est proportionnelle à l'utilisation, le cloud computing permet de réduire les coûts du projet. Si le projet marche fort, les resources necessaires au projet pourront augmenter rapidement et presque à l'infini, et tant pis pour la facture ! Mais dès que le projet entre dans la phase de vie, le cloud computing n'est plus interessant pour le client en terme de coût. Aussi, il comporte des risques pour le fournisseur en terme de volatilité de clients. Nous avons fait des études internes auprès de nos clients et la majorité d'entre eux se soucient du prix du service. En effet, le client ne vient presque jamais nous voir en disant "J'ai besoin d'héberger ce projet là, faites le necessaire et envoyez moi la facture, elle ne posera aucun probleme". Le prix du service fait partie de la qualité du service. Et les clients cherchent toujours le meilleur rapport qualité/prix. Chez OVH, nous croyons aux offres dites "au forfait" où le client dispose d'une offre avec beaucoup de réserve qu'il n'utilise pas tout le temps, mais peut à chaque moment faire fonctionner à 100% de la capacité achetée. Le succès d'Ovh se base sur une facture sans surprise et donc fixe et constante chaque mois.

JB - Octave Klaba, je vous remercie.
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

Yahoo a cédé Kelkoo à un fonds d’investissement
Màj du comparatif de 3-en-1 : Brother DCP-585CW
Virgin Mobile
2007 : Mozilla affiche 75 millions $ de revenus
Financement de la TV publique : vers une taxe graduée ?
Platine Kiss DivX Ethernet disponible en France
Ogg Vorbis & Xvid pour la platine DivX de Kiss
Mobinaute lance un comparateur de prix ainsi qu'une boutique en ligne
Comparateur de prix Clubic : du nouveau
Tomb Raider Chronicles: La soluce complète
Haut de page