le mardi 15 mai 2018

Daech : les sites de stockage changent, mais la propagande reste

Les grands réseaux sociaux font certes beaucoup pour enlever la propagande de Daech dans les plus brefs délais, toujours est-il que ce n'est que la partie visible de l'iceberg. Les sites les plus utilisés par les sympathisants de Daech ne sont pas forcément ceux que l'on croit.

Selon une étude de Flashpoint, dont les collaborateurs ont passé trois ans à analyser les pratiques des sympathisants de Daech en termes de stockage de leurs contenus en ligne, même si certains sites, comme Twitter et Dump.to, sont parvenus à minimiser la quantité des contenus à caractère terroriste qu'ils hébergent malgré eux, d'autres en revanche sont de plus en plus utilisés par les adeptes des idées de Daech.

Les contenus terroristes quittent certains sites tout en s'invitant sur d'autres


Même si certains grands sites de stockage de contenus, dotés d'un budget conséquent, sont en train de gagner la guerre contre les contenus à caractère terroriste que leurs utilisateurs y uploadent, une multitude de sites plus petits se voient au contraire envahir par les téraoctets de propagande dont les sympathisants de Daech sont à l'origine. Ayant passé trois ans à étudier les liens externes positionnés sur deux forums utilisés par Daech, les spécialistes de Flashpoint révèlent par exemple que même si certains sites, comme Twitter, Dump.to, Gulfup.com et Top4top.net, ont quitté depuis 2015 le Top 10 des sites vers lesquels ces forums renvoient le plus, d'autres plateformes, comme Sendvid.com, Userscloud.com, 4Shared, Almlf.com et Google (Google Drive, Google Plus et Google Photos) ont en revanche intégré le classement en 2017.

La comparaison de la proportion des liens menant vers les différents sites permet de se rendre compte à quel point, en l'espace de trois ans, certains d'entre eux ont pu gagner en popularité auprès des sympathisants de Daech. Les différents services de Google, qui ne totalisaient que 1,26 % des liens partagés sur ces forums en 2015, ont vu leur part s'établir à 3,55 % en 2016, puis 8,53 % en 2017. Même tendance pour Dailymotion : à seulement 0,91 % en 2015, la pépite française totalisait 1,62 % des liens en 2016 et 3,41 % en 2017. Le Russe Mail.ru est, quant à lui, passé de 1,08 % en 2015 à 2,56 % en 2016, puis à 5,18 % en 2017.

malgré les efforts des plateformes visant à empêcher leur propagation, des contenus violents continuent à circuler sur internet.


Archive.org, la clé de voûte de la stratégie numérique de Daech


Archive.org, un site légitime qui est à l'origine un projet d'un spécialiste de l'intelligence artificielle du célèbre institut américain MIT et qui a pour objectif d'archiver le « Web » à l'intention des futures générations, s'est pris malgré lui dans la polémique. Depuis plus de 3 ans, il est la plateforme d'hébergement de contenus extrémistes la plus utilisée par Daech et ses partisans pour diffuser leur propagande. Selon les spécialistes de Flashpoint, ce site offre à l'Etat Islamique le meilleur moyen d'héberger des contenus sur la durée. Ainsi, même si certains contenus ont été effacés, de nombreux autres sont restés accessibles sur Archive.org durant les 3 ans de l'enquête.

L'enquête montre par ailleurs que les sympathisants de Daech actifs sur Archive.org ne se content pas de laisser le site récupérer automatiquement leurs contenus et les lui signalent manuellement afin d'accélérer la création de la copie.


Modifié le 15/05/2018 à 14h50
Commentaires