Espace membre :
flechePublicité

// Test Corsair Vengeance K90 : un clavier gamer de luxe pour MMO

Partager ce dossier

Publié par le Jeudi 2 Fevrier 2012

Corsair Vengeance K90 Performance MMO


Tout comme son petit frère K60, le Vengeance K90 de Corsair est un clavier gamer ciblé vers une population particulière de gamers, ici les joueurs de MMORPG. Pas de touches interchangeables et texturées cette fois, mais un pavé de 18 touches programmables et une mémoire interne pour stocker ses réglages. Un autre exemple d'un coup d'essai réussi ?

Design et ergonomie retour au sommaire


Tout comme le K60, le K90 inspire immédiatement confiance avec sa coque robuste, composée notamment d'une épaisse surface en aluminium. C'est lourd, mais c'est du solide : voilà un clavier qui ne se pliera pas facilement.

On retrouve également les mêmes caractéristiques physiques : ainsi, les touches sont implantées à même la surface du clavier, sans renfoncement. Inhabituel mais pas désagréable. Les touches arborent une texture mat moins rugueuses que celles du K60, et elles sont rétro-éclairées, avec 3 niveaux de luminosité, mais une seule couleur : le bleu. Un peu violent, d'autant plus que la lumière des diodes déborde de ces touches « flottantes ».

Le clavier peut être surélevé par deux pattes arrière mais pas de pattes avant comme sur le K60 et son repose poignet ergonomique. On dispose tout de même d'un repose poignet nettement plus classique mais tout de même recouvert d'une surface antidérapante, et que l'on peut même fixer au clavier par deux vis !

Corsair K90 7
Corsair K90 6


Le K90 tire sa spécialisation MMO de ses touches programmables, disposées sur le côté gauche du clavier. Elles sont au nombre de 18, comme sur le G510 de Logitech, mais Corsair a choisi une disposition qui tranche avec celle des claviers Logitech, sur lesquels on avait tendance à activer trop facilement ces touches du fait de leur proximité avec les touches principales. Ici, la rangée de touches programmables est carrément renfoncée par rapport aux touches principales. Ca peut dérouter au premier abord, mais c'est également un moyen de ne pas les confondre dans le feu de l'action.

On pourra regretter en renvanche que ce pavé ne bénéficie pas de la même surface en aluminium : il s'agit d'un prolongement de la partie basse de la coque. Néanmoins, à moins de s'acharner sur les touches supérieures, le plastique ne plie pas plus que ça. Comme les touches de fonction, ces touches programmables sont à membrane alors que le reste du clavier bénéficie d'une mécanique Cherry MX Red.

Corsair K90 5


Le cable du K90 est d'excellente qualité : tressé, il se divise en deux prises USB. Comme sur le K60, on trouve en effet une prise déportée sur le clavier, qui permettra de brancher une souris ou un micro/casque USB sans avoir à plonger derrière sa tour. Dommage là encore que ce port ne soit pas complété d'entrées et sorties audio comme peut en proposer le G510 de Logitech.

Corsair K90 2


On remarquera enfin 3 boutons M1, M2 et M3, permettant de switcher entre les 3 profils stockés dans la mémoire interne du clavier, un bouton de verrouillage de la touche Windows, et des contrôles multimédia : molette en métal pour régler le volume, et boutons de lecture.

Corsair K90 3
Corsair K90 4


Caractéristiques techniques retour au sommaire


Le Vengeance K90 utilise, à l'exception des touches programmables, des touches de fonction et du pavé PgUp/PgDown, des touches mécaniques de type Cherry MX Red. Les touches s'enfoncent de manière fluide, et s'activent à mi chemin, ce qui facilite donc la réactivité des frappes répétées. Un bon point pour les joueurs mais qui nécessitera un peu d'adaptation pour la saisie. Autre conséquence qui peut s'avérer gênante : la frappe n'est pas des plus silencieuse, même si le bruit des touches mécaniques n'est pas déasagréable, loin de là.

Pour ce qui est du ghosting, aucun problème à constater, tandis que Corsair annonce la possibilité d'enfoncer jusqu'à 20 touches simultanément.

Pilotes retour au sommaire


Contrairement au K60, le K90 est un clavier programmable accompagné de pilotes. Ceux ci s'avèrent sans surprise mais ont au moins le mérite de proposer une interface propre, et qui centralise qui plus est les souris M60 et M90, à la manière des derniers pilotes Logitech. L'interface offre une vue des 18 touches de fonction et des 4 boutons MR, M1, M2 et M3. Ces 3 derniers permettent, pour chaque touche, de switcher entre 3 macros différentes. Combinez cette possibilité à la gestion de 50 profils différents et vous obtenez un nombre conséquent de fonctionnalités à assigner à chacune des touches.

Corsair K90 pilotes 1


L'éditeur de macros est simple et efficace. Pour enregistrer une Macro, on appuie sur le bouton MR (ou sa déclinaison virtuelle dans l'interface des pilotes), on saisit sa séquence de touches et on enregistre par une deuxième pression sur MR. Des options sont alors disponibles pour personnaliser l'exécution : une seule fois, un nombre défini de fois, à répétition, ou uniquement pendant la durée d'appui de la touche. Les options avancées permettent également de fixer des délais entre les pressions, ou d'assigner des fonctions définies aux touches (copier, coller, verrouillage de l'ordinateur…).

Corsair K90 pilotes 3


La gestion des profils permet de copier ceux ci dans la mémoire interne du clavier et, détail intéressant, de forcer leur utilisation au niveau matériel pour les jeux qui ne prennent pas en charge les macros (Corsair cite notamment le cas de Skyrim ou Battlefield 3).

Corsair K90 pilotes 2



À l'utilisation retour au sommaire


Contrairement au K60, le K90 offre une prise en main beaucoup plus classique : pas de touches « ergonomiques », et un repose poignets efficace mais sans originalité. Ce classicisme n'empêche nullement le clavier d'être très agréable à utiliser, et on appréciera évidemment les boutons d'accès aux macros permettant d'enregistrer celles ci à la volée sans passer par les pilotes. Le positionnment des touches programmables les rend facile à distinguer et immédiatement accessibles, et le bouton de verrouillage de la touche Windows achève de rendre le clavier peu propice aux erreurs de frappe.

Corsair K90 1


Conclusion retour au sommaire


Logo sélection Clubic
Pas de doute : le K90 est un très bon clavier gamer, et qui plus est polyvalent puisque son côté programmable et sa frappe mécanique pourra séduire plus largement tout utilisateur à la recherche d'un clavier bien fini, solide et fonctionnel. Pour le public visé, les amateurs de MMORPG, les qualités sont là, tant en matière de programmation de macros que de performances (anti ghosting, rollover jusqu'à 20 touches simultanées).

Cette qualité a cependant un prix : à plus de 100 euros (prix constatés au moment du test), il ne sera pas à la portée de toutes les bourses, mais le prix nous semble tout de même justifié par l'excellente frappe mécanique et la robustesse du design. Un investissement certes, mais qui devrait s'avérer durable.

Les plus

  • Finition impeccable
  • Frappe mécanique d'excellente qualité
  • 18 touches programmables
  • Pilotes simples et clairs

Les moins

  • Très cher
  • Pas d'entrée/sortie audio

Corsair Vengeance K90

Clavier pour gamers

Très bon

  • Ergonomie
  • Fonctionnalités
  • Rapport qualité/prix

    // Clavier : Dossiers relatifs

    Vous aimerez aussi

    Article du Jeudi 2 Fevrier 2012 par Stéphane Ruscher

    Envoyer par mail Envoyer par mail
    Chargement des commentaires...
    ( les afficher maintenant )

    flechePublicité

    Les bons plans !

    Partenaire Clubic.com

    Top logiciels

    DLL Export Viewer
    Afficher et modifier les fonctions des DLL.
    Free Serial Port Monitor
    Analyse et affichage des données échangées avec vos ports série
    Advanced USB Port Monitor
    Analyse et test de périphériques USB
    Look RS232
    Logiciel de débogage du port RS232.
    Visual XPath
    Créer des requêtes XPath
    SplineTech VBS Debugger
    Installez cet outil de débogage pour VBS.
    flechePublicité

    BE GEEK ! Avec Clubic Logo

    flechePublicité