Le régulateur mondial d'Internet devrait être indépendant en 2015

Thomas Pontiroli
14 octobre 2014 à 12h32
0
En discussions depuis le début de l'année, la délégation de l'attribution des noms de domaine et de l'adressage IP à la communauté internationale, au lieu des Etats-Unis, devrait aboutir en 2015.

L'Icann, responsable au niveau mondial et depuis 1998 de l'adressage IP et des noms de domaines de premier niveau (TLD), devrait s'émanciper des Etats-Unis avant la fin de l'année 2015, à en croire son président, Fadi Chehadé, lors d'une conférence de presse. En mars dernier, le gouvernement américain avait affirmé être disposé à ne pas reconduire son contrat avec l'Icann, laquelle se trouve « dans une position très solide ».



0104000005790706-photo-icann-logo.jpg

Il y a sept mois, le département du Commerce déclarait vouloir convoquer « les parties prenantes à travers le monde » pour retirer le rôle central du gouvernement américain du fonctionnement de l'Icann, appelant finalement à une gouvernance mondiale de l'Internet. Cette prise de position, alors surprenante, était l'une des résultantes du scandale d'espionnage à très grande échelle de l'agence de sécurité américaine (NSA).

Un mois plus tôt, l'Europe faisait justement part d'un point de vue allant dans cette direction. La Commission européenne appelait à « favoriser une transition sans heurts vers un modèle mondial, tout en préservant les valeurs sous-jacentes de gouvernance multipartenaire ouverte de l'Internet ». Suite à cela, Fadi Chehadé avait demandé aux Etats-Unis de transmettre son rôle « d'intendant de l'Internet » à l'ensemble du monde.

Le ministre du Commerce est favorable



Alors que la Chine et la Russie militent pour une gouvernance nationale, les Etats-Unis, qui se prononceront l'année prochaine, devraient opter pour une vision internationale. Invité au rassemblement de l'Icann, le ministre du Commerce, Penny Pritzker, a apporté son soutien à son projet d'être responsable « devant la communauté internationale toute entière plutôt que devant une quelconque organisation unique ».

Mais attention, prévient le ministre américain du Commerce : « Permettez-moi d'être clair sur le sujet. Les Etats-Unis ne laisseront pas l'Internet mondial être récupéré par n'importe quelle personne, entité ou nation cherchant à substituer leur vision étroite du monde à la sagesse collective de la communauté. »





A lire également :

Modifié le 01/06/2018 à 15h36
Sélection Clubic VPN 2019

Les actualités récentes les plus commentées

Netflix augmente ses tarifs en France dès aujourd'hui
Un outil destiné aux forces de l'ordre capable de déverrouiller quasiment tous les smartphones
Sommet européen des 20 et 21 juin : objectif zéro émission de gaz à effet de serre d'ici 2050 ?
La Tesla Model 3 perd les faveurs de l'Europe, qui lui préfère la future Renault ZOE 2
Une pétition demande à Netflix de déprogrammer Good Omens... une série produite par Amazon
Bill Gates considère que
Le Raspberry Pi 4 est là : trois configurations jusqu'à 4 Go de RAM (et un kit desktop)
AMD : le Ryzen 7 3800X mettrait à mal les Core i9-9900K d'Intel sur GeekBench
Le Bitcoin continue sa course folle et dépasse les 10 000$
La mémoire informatique universelle pourrait révolutionner la consommation des data centers
scroll top