gTLD : l'ICANN publie une liste des premières objections

L'ICANN, l'organisation chargée de superviser la gestion des suffixes Internet, a publié une première liste des objections relatives à la mise en place des nouveaux domaines de premier niveau génériques.

0082000000337542-photo-logo-icann.jpg
Au mois de juin, l'ICANN avait reçu 1930 dossiers pour l'ouverture des extensions de noms domaine génériques dont 675 formulés en Europe et 55 candidatures françaises. Pour rappel, celles-ci visent à dynamiser le marché en proposant de nouvelles extensions qui seront détenues par des entités privées. Le GAC, le comité de régulation constitué de représentants d'une cinquantaine de nations à travers le monde, a publié sur le site de l'iCANN une liste des premières demandes ayant reçu un premier avertissement négatif.

Au total 250 propositions sont listées certaines ayant été déposées par Amazon et Google (sous l'appellation Charleston Road Registry, Inc). Une trentaine de gTLD proposées par le cyber-marchand sont listées, ce qui signifie qu'Amazon devra argumenter davantage les raisons pour lesquelles la société souhaite prendre le contrôle de celles-ci. Parmi ces dernières nous retrouvons les .app, .book, .cloud, .game, .mail, .map, .mobile, .movie, .music, .news, .search, .shop ou encore .show et .video. Ces objections initiales proviennent le plus souvent des autorités australiennes. Google a déposé au total une centaine de gTLD en empruntant un nom de couverture : Charleston Road Registry. Cinq de ces candidatures font partie de cette liste : .blog, .app, .cloud, .search, également pointés par l'Australie, ainsi que .gmbh, l'équivalent allemand de "SARL" et pour lequel l'Allemagne a bien entendu poser son véto.

De leurs côtés les autorités françaises se sont opposées à 19 candidatures parmi lesquelles nous retrouvons : .sarl, .vin, .health, .archi, .hotel ou encore .bio. En France l'Oréal s'est montré relativement actif et en demandant l'obtention des extensions .beauty, .garnier, .hair, .keratase, .kiehls, .lancome, .loreal, .makeup, .matrix et maybelline. Certaines d'entre elles figurent cependant sur cette liste. Les autres enseignes françaises souhaitant obtenir leur gTLD sont : Airbus Altom, Arte, Canal+, SFR, OVH, Cuisinella, SNCF ou encore Axa. Certains régions ont également manifesté leur intérêt. C'est le cas de la Corse (.corsica), de l'Alsace (.alsace), de l'Aquitaine (.aquitaine) ou de la ville de Paris (.paris).
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

Google : un prochain Chromebook à écran tactile ?
Facebook pousse ses employés à adopter Android
Joe Mobile lance
Cinéma : la fermeture de Megaupload n'a pas dynamisé le box office selon une étude
Raspberry Pi : une webcam imminente, puis un écran
Steam : 6 millions de joueurs connectés en même temps
Apple change de fournisseur de batteries pour évincer Samsung
Samsung Galaxy S III 4G : désormais en vente chez les opérateurs
Gangnam Style devient en 4 mois la vidéo la plus vue de YouTube
Dropbox met à jour son application pour iOS
Haut de page