Hébergement : OVH teste sa future infrastructure CDN

0
OVH a ouvert vendredi le bêta test de sa future infrastructure CDN (ou Content Delivery Network), qui permettra aux éditeurs de sites Web de répliquer leurs données sur 22 points de présence répartis dans le monde, et ainsi d'en accélérer l'accès.

En préambule au lancement de son offre commerciale, l'hébergeur OVH propose aux éditeurs de sites intéressés de participer au bêta test de sa nouvelle infrastructure CDN, pour Content Delivery Network. Le principe ? Mettre en cache tout ou partie des fichiers nécessaires au bon affichage d'un site Web sur un réseau de serveurs répartis à travers le monde, de façon à en accélérer l'accès pour les internautes et diminuer l'encombrement du réseau.

Plutôt que d'aller interroger la machine qui héberge réellement le site, le CDN prendra en compte la position géographique de l'internaute et le renverra vers les fichiers en cache les plus proches de lui. « Lorsqu'un visiteur arrive sur votre site, le point CDN le plus proche lui distribue le contenu avec un temps de latence réduit et une vitesse accrue », résume OVH. L'intérêt sous-jacent réside dans le fait que l'hébergement principal est moins sollicité de façon directe. Basé sur la technologie Anycast, le CDN d'OVH se prêtera tout particulièrement à la livraison de fichiers statiques.

04913472-photo-cdn-ovh.jpg

Pour l'instant, les fonctionnalités offertes par le CDN OVH sont relativement basiques, mais l'hébergeur indique que le service est encore en cours de développement, et que de nouvelles fonctions et règles de gestion feront prochainement leur apparition, permettant par exemple de régler plus finement la durée de vie des fichiers mis en cache. Le bêta test est ouvert à tous, et son activation ne requiert aucune réelle modification du site : il suffira de faire pointer les DNS du nom de domaine vers l'adresse IP fournie par OVH, et si nécessaire d'installer deux modules Apache pour conserver le bon enregistrement des statistiques de visite.

A ce stade, l'hébergeur de Roubaix n'a activé que les points de présence dont il dispose en Europe, mais promet qu'ils seront rejoints dans le courant du premier trimestre 2012 par de nouveaux relais installés aux Etats-Unis et en Asie, de façon à parvenir à un total de 22 emplacements de mise en cache. En revanche,on ne sait rien pour l'instant de la politique commerciale qui sera associée à cette nouvelle offre, bientôt concurrente de Cloudfare et consorts.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

Megaupload : les données des utilisateurs effacées jeudi ? (màj)
Le Blackberry Playbook bradé à la Fnac durant 10 jours
WP7 : la détection des code barres activée en France
Le gouvernement veut accroître le nombre de portabilités par jour (MàJ)
PowerDVD 12 disponible : conversion des Blu-ray en 3D
E-commerce : 37,7 milliards d'euros dépensés en France en 2011
Firefox 10 est disponible en version finale
Toshiba accuse le coup au quatrième trimestre
Spark : une tablette sur KDE Plasma Active à 200 euros
Pour éviter le
Haut de page