Spartan : Microsoft rattrape son retard avec GamePad, Web Audio et ECMAScript 6

10 février 2015 à 16h42
0
Microsoft compte bien revenir dans la course aux navigateurs, et a récemment levé le voile sur le projet Spartan. A l'occasion des TechDays qui se déroulent cette semaine à Paris, nous en avons appris davantage sur le moteur de rendu de cette nouvelle application.

00B9000005035964-photo-ie-10-internet-explorer-ie10-logo-gb-sq-ie11.jpg
David Catuhe, chef de projet chargé de développer Internet Explorer et David Rousset, spécialiste des technologies HTML5 chez Microsoft, ont tenu à présenter quelques nouveautés qui seront rendues possibles avec le projet Spartan.

Les deux hommes commencent par expliquer que l'objectif principal est de se débarrasser de la rétro-compatibilité afin d'aller rapidement de l'avant dans le développement de ce tout nouveau navigateur. Internet Explorer est aujourd'hui le navigateur le plus prisé en entreprise ; il doit donc d'emblée être compatible avec les sites Intranet vieillissants. « C'est comme si Chrome et Firefox portaient de superbes baskets alors que nous devons trainer des boulets de plomb en permanence », indique M. Catuhe.

Spartan n'assurera donc aucune rétro-compatibilité, et son nouveau moteur EdgeHTML sera activé par défaut au sein d'Internet Explorer. Toutefois, les entreprises seront en mesure d'activer automatiquement l'ancien moteur d'IE (Trident) pour le chargement de certains sites spécifiques.

EdgeHTML apportera plusieurs nouveautés afin de rattraper son retard face à la concurrence. « Nous souhaitons que les sites fonctionnent comme sur les autres navigateurs », affirme M. Catuhe. Et d'ajouter : « L'idée est qu'Internet Explorer ne soit plus votre boulet ». Ainsi, les développeurs ont intégré les GamePad API. Ces dernières permettront d'assurer la prise en charge des manettes de jeux pour contrôler ou se déplacer au sein d'un jeu en ligne ou d'un environnement virtuel développé en 3D.

Spartan introduit par ailleurs les interfaces de programmation Web Audio. David Rousset explique que celles-ci permettent d'effectuer des analyses spectrales d'un fichier sonore, d'y accéder par JavaScript avec des traitements en temps réel, d'appliquer des filtres, du gain ou d'obtenir un rendu de spatialisation 3D. Web Audio API propose différents types de scénarios, qu'il s'agisse d'un jeu, de la reconnaissance et de la synthèse vocale, ou d'une application web de musique en ligne avec une lecture simultanée de plusieurs pistes détenant chacune ses propres contrôles.

Par défaut, Spartan fait usage du protocole HTTP/2 rédigé par l'IETF. Il se base sur les travaux initiaux de Google portés sur SPDY/3. HTTP/2 autorise notamment le multiplexage et le push depuis le serveur afin d'optimiser les transferts de données.

Enfin, David Catuhe se satisfait d'annoncer que Spartan sera le premier navigateur à embarquer l'intégralité des spécificités d'ECMAScript 6, lesquelles se basent sur le standard ECMA-262 et apportent un certain nombre de nouveautés pour la partie JavaScript comme la compilation à la volée sur plusieurs processeurs simultanément.

Une nouvelle version de la Technical Preview de Windows 10 est attendue avant la fin du mois. Toutes ces nouveautés y figureront.

A lire également :
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

Asus UX305 : 3 configurations détaillées, désormais disponibles en France
Google : 2 Go de stockage offerts en échange d'un
Immersis, le projecteur français qui apporte la réalité virtuelle dans le salon
Microsoft veut attirer les start-up dans son cloud Azure
Scribd lance une offre de comics numériques en illimité
Street art : un art qui baigne dans le numérique et la culture geek
Spot, l'impressionnant robot quadrupède de Boston Dynamics
Applications universelles : faut-il migrer depuis Silverlight vers WinRT ?
La trousse à outils lunaire de Neil Armstrong découverte 45 ans après la mission Apollo 11
Haut de page