Le futur du HTML se divise entre les groupes W3C et WHATWG

23 juillet 2012 à 07h47
0
02643012-photo-html-logo.jpg
Quel sera l'avenir du HTML, le langage du web ? Si jusqu'à présent le W3C était chargé de valider les standards, le groupe WHATWG a souhaité devenir autonome afin de plancher indépendamment sur les technologies web.

Nous connaissions la fragmentation sur différents marchés et notamment celui des smartphones, à l'avenir il se pourrait que la plateforme web elle-même devienne le sujet de plusieurs implémentations. Sur la liste de diffusion officielle du W3C, Ian Hickson, employé chez Google et auteur des tests Acid2 et Acid3 et de la spécification Web Applications 1.0/HTML 5, a annoncé que le groupe WHATWG (Web Hypertext Application Technology Working Group) a souhaité son indépendance.

Le WHATWG a été formé afin d'accélérer les travaux du W3C tout en promouvant les standards du HTML et en 2007, le W3C a adopté les spécifications du WHATWG sur le HTML5. Ian Hickson explique que les deux groupes ont décidé de se séparer suite à plusieurs divergences. WHATWG souhaite faire évoluer le langage HTML de manière continue tandis que le W3C préfère publier des versions arrêtées et numérotées de la technologie. L'idée n'est pas nouvelle et en janvier 2011, M. Hickson déclarait : « nous avons décidé un nouveau modèle de développement au sein duquel la technologie n'est plus numérotée. Cette dernière sera ainsi définie au sein d'un document en perpétuelle évolution ».

Pour le groupe WHATWG, composé de plusieurs acteurs de l'industrie comme Apple, Mozilla ou Opera Software, cette décision vise à refléter la réalité. En effet, les éditeurs de navigateurs intègrent bien souvent de nouvelles fonctionnalités qui n'ont pas encore été totalement arrêtées dans une version achevée par le consortium W3C. Par conséquent, les développeurs n'hésitent plus à les utiliser.

L'on imagine que les travaux du groupe WHATWG permettront d'avancer plus rapidement sur le développement de nouvelles technologies web. Reste à savoir sur quels standards chacun des éditeurs de navigateurs articulera ses travaux. En 2010, Google et Mozilla ont accéléré leur rythme de développement à 6 semaines pour Chrome et Firefox. Les deux éditeurs pourraient donc renforcer leur collaboration au sein du WHATWG. Les cycles de publication d'Internet Explorer, d'Opera et de Safari sont quant à eux moins rapides.
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

EOS M : Canon présente son compact à objectif interchangeable
Emploi informatique : les pros adressent leurs revendications à Fleur Pellerin
Asus lance des variantes Fast Boot de ses cartes mères AMD
Biostar lance une carte mère à carte son
Relation client : 62% des français privilégient l’accueil en magasin
Alimentation de 850 W pour le multi-GPU chez Corsair
De Facebook... à Sexebook, réseau social coquin ?
Netflix perdra Starz fin février 2012
Test Internet Explorer 8 : le dernier IE avant la refonte
Test Internet Explorer 9 : un navigateur en net progrès
Haut de page