Algobrix, des Lego pour apprendre à coder comme un grand

Alexandre PAULSON
02 septembre 2017 à 10h55
0
Construire ses propres robots rigolos, et les animer en s'initiant aux bases du codage informatique, c'est le jeu pédagogique inventé par les ingénieurs d'Algobrix. En un mois, la campagne de levée de fonds sur Kickstarter a dépassé plus de 10 fois le montant espéré par ses initiateurs.

On apprend mieux avec ses mains



Apprendre les bases du code informatique et de la programmation est aujourd'hui une activité très recherchée par les parents pour leurs enfants. Seulement, les plus jeunes ont souvent du mal à rester studieusement devant un ordinateur, même quand le code s'apprend sous la forme d'un jeu vidéo, comme le propose Scratch par exemple. Persuadés que les apprentissages passent bien mieux par les jeux manuels, les ingénieurs de la jeune startup Algobrix ont développé à partir de blocs Lego un jeu capable de capter l'attention des 5-13 ans.

Le kit Algobrix se compose de deux parties : dans la première vous trouverez un ou plusieurs Algobot, de gros robots mignons à construire en Lego, sur lesquels vous pouvez installer toute une batterie de capteurs, pour émettre ou détecter du son, de la lumière, ou déplacer l'Algobot. La deuxième partie du kit est constituée du cerveau de l'Algobot, capable de recevoir les ordres commandés par les blocs de fonction. Ces derniers sont gros, colorés, et ornés d'icônes immédiatement reconnaissables : fonction marche/arrêt, son, lumière, déplacement, etc. Chaque bloc peut se voir affecter des paramètres là encore représentés sous forme de petit bloc. Le tout s'assemble sur une bonne vieille plaque Lego.



Commercialisation de l'Algobrix en 2018



Une fois que l'enfant a pris en main la mécanique d'Algobrix, c'est parti pour créer ! L'enfant peut assembler les blocs à sa guise, les déplacer, générant des suites d'actions pour son Algobot. Le voilà devenu, sans le savoir, programmateur informatique. Pour guider l'enfant, les créateurs d'Algobrix lui fournissent des cartes qui l'initient progressivement aux fonctions et au paramétrage des senseurs.

Les fondateurs d'Algobrix y voient un moyen ludique d'enseigner aux enfants les bases de ce que les Anglo-saxons appellent les « STEM skills » : science, technology, engineering and maths. Leur produit semble bien parti pour séduire un large public. Lancée fin juillet sur Kickstarter, leur campagne de collecte de financement reçoit un écho pour le moins favorable : alors qu'ils espéraient 50.000 dollars en deux mois, ils ont atteint fin août les 500.000 dollars. Ils espèrent maintenant pouvoir commercialiser Algobrix dans le monde entier d'ici avril 2018.


Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Sommée de cesser de diffuser les chaines d'Altice, Free opérerait la coupure dès vendredi
Les poids-lourds électriques eCascadia de Daimler prêts à prendre la route
Des scientifiques ont découvert le plus grand trou noir jamais observé à ce jour
La Chine ouvre la plus grande station-service d'hydrogène au monde
Salto, la réponse des chaînes TV françaises à Molotov et Netflix sera lancée début 2020
Déjà plus de 45 000 précommandes pour la Mini Cooper SE électrique
Un faux câble de charge iPhone permet de pirater le PC ou le Mac qui s'y connecte
La PS5 et la Scarlett pourraient offrir des graphismes photoréalistes selon le boss de Take-Two
Piratées, les enceintes connectées pourraient être une menace pour leurs utilisateurs
L'Audi e-tron devient la voiture électrique la plus sûre du monde

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top