Le créateur du JavaScript ne croit pas au langage Dart de Google, ni à Native Client

27 janvier 2012 à 07h43
0
0096000004905818-photo-brendan-eich.jpg
Brendan Eich, l'inventeur du JavaScript et le directeur technique de Mozilla, a émis plusieurs doutes sur la popularité du langage Dart récemment dévoilé par Google ainsi que sur Native Client.

En octobre dernier, lors de la conférence GOTO qui s'est déroulée au Danemark, Google levait le voile sur un nouveau langage de programmation web baptisé Dart. Ce dernier visait à repousser les limites actuelles de JavaScript tout en offrant de meilleures performances. Google expliquait par exemple que le JavaScript était relativement lourd à gérer au fur et à mesure du développement d'une application web. Selon nos confrères de Computerworld, lors du sommet Node qui s'est tenu à San Francisco mercredi, M. Eich a déclaré : « je ne pense pas que Dart sera supporté en natif par les autres navigateurs, pas au sein de Safari, pas au sein d'IE ».

M. Eich se montre également pessimiste sur l'avenir de Native Client. Pour rappel, Google avait publié un kit de développement composé d'une série d'interfaces de programmation ainsi que d'une documentation visant à permettre la mise au point de modules écrits en C ou en C++. Ces derniers sont capables de communiquer avec des éléments HTML ou JavaScript exécutés au sein du navigateur. Le code est ensuite exécuté au sein d'un bac à sable (sandbox), censé garantir la sécurité de la machine hôte. Pour M. Eich, « le second problème est que cet énorme ensemble d'API est directement intégré au navigateur Chrome. Elles ne sont pas basées sur des standards ». La technologie ne fonctionnerait donc pas au sein des autres navigateurs.

En mai dernier, Håkon Wium Lie, chef des opérations techniques d'Opera Software, avait également pointé Native Client en regrettant que la plateforme n'adopte pas une base totalement standardisée.

Brendan Eich ajoute que la standardisation de la prochaine version du JavaScript, ECMAScript 6, devrait être finalisée l'année prochaine et corrigera de nombreux problèmes actuellement rencontrés par les développeurs.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

Données personnelles : la Cnil n'est pas convaincue par la réforme européenne
Google Earth 6.2 : meilleur rendu et intégration de Google+
Les FAI devront contribuer au Conseil national de la Musique
Acer HN274HB : le moniteur 3D de 27 pouces passe à Nvidia 3D Vision 2
Google ouvre Google+ aux adolescents
Intel renouvelle les Sandy Bridge mobiles d'entrée de gamme
Symantec recommande de désactiver le contrôle à distance pcAnywhere
Wave Y La Fleur : une version colorée du smartphone sous Bada 2.0 de Samsung
Intel investit 120 millions de dollars dans des brevets de RealNetworks
22 pays, dont la France, signent l'accord anti-contrefaçon ACTA
Haut de page