Google Maps : l'accès aux API n'est plus totalement gratuit

28 octobre 2011 à 08h43
0
0096000004297740-photo-google-maps-for-android.jpg
L'accès totalement gratuit aux interfaces de programmation de Google Maps est révolu et les développeurs devront payer au-delà d'un certain nombre de requêtes.

Au mois d'avril, en mettant à jour les conditions d'utilisation de ses interfaces de programmation de son service de cartographie, Google annonçait que l'usage des API deviendrait payant à partir du mois d'octobre. Jusqu'à présent, un développeur souhaitant tirer parti des fonctionnalités et des serveurs de Google Maps pouvait générer un nombre illimité de requêtes. Désormais, les éditeurs dont la base d'utilisateurs génèrent chaque jour plus de 25 000 cartes classiques par jour ou 2500 cartes personnalisées devront s'acquitter de droits.

Si certains développeurs estiment avoir été piégés par la firme de Mountain View proposant ces interfaces gratuitement depuis plusieurs années, d'autres au contraire sont ravis d'apprendre que les outils de Google Maps ne subiront pas le même sort que ceux de Blog Search, Books Data, Image Search, News Search, Patent Search, Safe Browsing (v1), Transliterate, Video Search, ou encore Virtual Keyboard. Google a en effet annoncé la fermeture de ces dernières lors de la conférence Google I/O qui s'est tenue au mois de mai. Les interfaces de Google Translate sont elles aussi passées au mode payant.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0
0
Partager l'article :

Les actualités récentes les plus commentées

Microsoft bloque la mise à jour de Windows 10 (mai 2020) sur de nombreux appareils
Pour le patron de Take Two (GTA, BioShock), Stadia est une déception
Microsoft licencie des dizaines de journalistes, remplacés par des robots
Citroën prépare une nouvelle berline hybride haut de gamme pour 2021
Le plus gros avion électrique de la planète a réussi son premier vol
Davantage d'animaux sauvages : la solution pour réconcilier éleveurs et loups ?
La Poste déploie l'Identité Numérique, un service pour se connecter à 700 services avec un identifiant unique
Sony reporte son événement dédié à la PS5 et soutient le mouvement de contestation en cours aux USA
Les employés de Facebook s'insurgent contre le refus de Zuckerberg de censurer les posts de Donald Trump
ITER : le premier élément du Tokamak est installé
scroll top