Cyber-squatting : Google récupère 763 domaines

01 juin 2018 à 15h36
0
007D000004911224-photo-google-logo-icon-sq-gb.jpg
Afin de mieux protéger sa marque, le géant californien Google a récupéré plus de 750 noms de domaine.

Au mois de mars, Google avait déposé une plainte auprès du NAF (National Arbitration Forum) en s'appuyant sur les règlementations mises en place par l'ICANN. La firme de Mountain View souhaitait en effet fermer plusieurs centaines de noms de domaines redirigeant l'internaute vers le portail pornographique homosexuel tgn.xxx ou vers des sites Internet affichant de la publicité.

Le magazine The Register précise que ces domaines, mis en place par le new-yorkais Chris Gillespie, étaient constitués du terme « google » apposé à une autre marque comme googletranny.com, googlehonda.com, googlethepiratebay.com ou encore googlegayfacebook.com. Pour sa défense, l'homme s'est attaqué à la bête noire de Google : la généralisation du verbe « googler ». Il a ensuite tenté de faire annuler la validité de la marque « Google » déposée auprès de l'USPTO.

Le NAF a tout de même donné raison au plaignant qui récupère ainsi les 763 noms de domaine

05164616-photo-google-pirate-bay.jpg
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

Le portage de Chromium OS débute pour le Raspberry Pi
HTC One A9 : le faux jumeau de l'iPhone 6
Le créateur du Bitcoin n’est finalement pas celui que l’on croyait
On Refait le Mac : premières impressions sur l'iPhone 6
Infos US de la nuit : incertitudes sur la date de lancement de l'iPhone 6
Alimentation de 850 W pour le multi-GPU chez Corsair
De Facebook... à Sexebook, réseau social coquin ?
Netflix perdra Starz fin février 2012
Test Internet Explorer 8 : le dernier IE avant la refonte
Test Internet Explorer 9 : un navigateur en net progrès
Haut de page