Cyber-squatting : Google récupère 763 domaines

15 mai 2012 à 08h38
0
007D000004911224-photo-google-logo-icon-sq-gb.jpg
Afin de mieux protéger sa marque, le géant californien Google a récupéré plus de 750 noms de domaine.

Au mois de mars, Google avait déposé une plainte auprès du NAF (National Arbitration Forum) en s'appuyant sur les règlementations mises en place par l'ICANN. La firme de Mountain View souhaitait en effet fermer plusieurs centaines de noms de domaines redirigeant l'internaute vers le portail pornographique homosexuel tgn.xxx ou vers des sites Internet affichant de la publicité.

Le magazine The Register précise que ces domaines, mis en place par le new-yorkais Chris Gillespie, étaient constitués du terme « google » apposé à une autre marque comme googletranny.com, googlehonda.com, googlethepiratebay.com ou encore googlegayfacebook.com. Pour sa défense, l'homme s'est attaqué à la bête noire de Google : la généralisation du verbe « googler ». Il a ensuite tenté de faire annuler la validité de la marque « Google » déposée auprès de l'USPTO.

Le NAF a tout de même donné raison au plaignant qui récupère ainsi les 763 noms de domaine

05164616-photo-google-pirate-bay.jpg
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0
0
Partager l'article :

Actualités récentes

La crypto-monnaie Libra se rebaptise Diem et tente de se distancer de Facebook
Shadow (avis) : un PC dématérialisé aussi bon qu'un vrai ?
Tesla dévoile des évolutions sur sa Model 3
La 5G arrive, OPPO est prêt !
Comparatif des meilleurs rooter Android (2020)
Bend Studio (Days Gone) perd deux de ses développeurs emblématiques
Google Docs s'enrichit de nouvelles fonctionnalités pour gérer et modifier des PDF
e-GMP 800 Volts : Hyundai et Kia dévoilent une plateforme électrique très prometteuse
Vous pouvez créer un événement dans le calendrier sans ouvrir l'application sur Windows 10
Microsoft nettoie sa plateforme Edge Add-ons et retire 18 extension malveillantes
Haut de page