W3C : une spécification pour la performance des sites web

01 juin 2018 à 15h36
0
0096000003941030-photo-w3c-logo-sq-gb.jpg
Dans ses travaux autour des standards du Web, le W3C souhaite proposer une méthode standard permettant de juger la vitesse d'un site Internet.

A l'heure actuelle, pour mesurer le temps d'une requête sur Internet, le développeur web fait usage d'un JavaScript placé dans l'en-tête du code HTML. Google emploie notamment cette technique sur son moteur de recherche. Après que l'internaute a tapé sa requête, le service affiche alors un message de type : Environ XX 000 résultats (0,XX secondes).

Le consortium du W3C explique que dans certains cas cette méthode n'est cependant pas très fiable puisque le script calcule la durée de chargement d'une page précisément après que ce dernier ait été lui-même chargé. En ce sens, le résultat n'est donc pas représentatif du temps réel d'accès au serveur... même s'il ne s'agit que de quelques millisecondes.

Ainsi une nouvelle proposition de standard, baptisé Navigation Timing, a récemment été publiée à l'état de brouillon et modifie légèrement le JavaScript généralement utilisé par les développeurs afin de prendre en compte le temps de chargement réel d'une page web. Cette proposition a été formulée par l'ingénieur Zhiheng Wang travaillant chez Google et pourrait donc devenir un standard de mesure. Les développeurs intéressés, retrouveront de plus amples informations ici.
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

Sécurité des bases de données : Intel-McAfee rachète Sentrigo
La reconnaissance vocale s'invite sur Chrome 11
Dailymotion lance un fonds de soutien pour ses
Casio lance une montre G-Shock Bluetooth 4.0
Le chinois Baidu  prépare son système d'exploitation mobile
La France est prête pour la transposition du Paquet Télécom
Eee PC 1015B et 1215B : AMD Fusion déloge l'Atom chez Asus !
Brocade lance un pont entre IPv4 et IPv6
DXT Precision : une souris verticale pour plus d'ergonomie ?
Dell présente sa gamme de microserveurs PowerEdge C5000
Haut de page