🔴 LE BLACK FRIDAY EN DIRECT !

Noms de domaine : le '.xxx' revient sur la table

01 juin 2018 à 15h36
0
Verrons-nous finalement un jour des noms de domaine terminés en « .xxx » ? Evincée des débats en mai 2006, l'extension destinée aux sites pornographiques pourrait prochainement revenir animer les débats de l'Icann (Internet Corporation for Assigned Names and Numbers). L'organisme chargé de la régulation des noms de domaine au niveau mondial vient en effet de publier une nouvelle version du contrat potentiellement destiné à réguler le .xxx. Ouverte aux commentaires jusqu'au 5 février, cette nouvelle version sera ensuite discutée en interne au sein de l'Icann, qui décidera s'il convient ou non de mettre en place cette nouvelle extension, ou TLD (Top-Level Domain).

Abandonnée une première fois, cette proposition est appuyée par la société ICM Registry, qui se propose d'assurer la gestion commerciale de l'extension .xxx. Afin d'obtenir gain de cause auprès de l'Icann, ICM s'est engagée à mettre en place un certain nombre de dispositifs de contrôle qui serviraient par exemple à lutter contre la pornographie infantile.

ICM visiterait ainsi chacun des sites candidats à l'extension .xxx pour vérifier qu'ils n'hébergent pas de contenus illégaux, une prestation qui serait facturée 10 dollars par nom de domaine. La société s'engagerait également à collaborer avec divers groupes de protection de l'enfance pour mettre en place des règles d'identification claires et strictes des sites à caractère pornographique. Elle se chargerait également de lutter contre le spam et les nombreuses arnaques associés à ces sites. La reprise des négociations avec l'Icann ne signifie pourtant pas que le .xxx est en voie d'approbation. Aucun calendrier de mise en place n'a d'ailleurs été communiqué.

Historiquement, le .xxx suscite d'importantes réticences au sein du Congrès américain. En mai dernier, la Commission européenne avait déclaré que le refus de cette extension par l'Icann, organisme prétendument libre de toute pression étatique, témoignait de l'ingérence des Etats-Unis dans la gestion des noms de domaine. Le récent passage à une majorité démocrate aux Etats-Unis n'est peut-être pas étranger à cette reprise des négociations. En attendant qu'une décision soit prise, les commentaires laissés sur le fil de discussion ouvert par l'Icann témoignent de la complexité du problème.
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

Oracle lance SQL Developer Release 1.1
Fixe vers mobiles : France Télécom baisse ses tarifs
Second Life opte pour l'open source
  Warmonger  dévoilé par NetDevil
Avec le LSST, Google regarde vers les étoiles
Insolite : en attendant ce soir, Steve Jobs danse
  Europa Universalis III : nos premières impressions
Titres et dates des prochains  Sam & Max
Samsung présente son smartphone SCH-i760 à double clavier
Portégé R400 : Tablet PC 3G sous Vista de Toshiba
Haut de page