L’administration Bush veut garder le contrôle de l’Internet

04 juillet 2005 à 00h00
0
Le gouvernement des Etats-Unis entend "préserver la sécurité du système de nom de domaine" en gardant le contrôle des serveurs racines, cœur du Net.

A la veille des commémorations de la déclaration d'indépendance des Etats-Unis signée le 4 juillet 1776, une décision gouvernementale laisse planer le doute sur l'avenir de la Toile mondiale.

Le Département américain du commerce a signalé jeudi 30 juin 2005 vouloir "garder la main sur les serveurs racines de l'Internet indéfiniment". Or, l'institution est censée abandonner ce contrôle à la fin du contrat avec l'organisme international de gestion des noms de domaine et de supervision du Net, l'ICANN, en septembre 2006 !

L'administration américaine a changé son fusil d'épaule ou, plutôt, confirmé sa volonté de garder le contrôle sur son bébé : Internet. Développé en 1969 par l'armée US, Internet s'est ouvert au public grâce aux standards du Web, standards initiés par le britannique Tim BERNERS LEE au début des années 1990.

Pour sa part le gouvernement américain confirme son soutien à une ICANN créée par ses soins en 1998, tout en faisant son maximum pour contrôler les fondations de l'Internet, à savoir : les 13 serveurs racines de noms de domaine. Situés aux Etats-Unis, en Europe et au Japon, ces serveurs dirigent les requêtes vers le deuxième niveau du DNS (Domain Name System).

"Le gouvernement entend préserver la sécurité et la stabilité du système", a résumé Michael D. GALLAGHER nommé en 2003 par George W. BUSH, secrétaire adjoint au commerce à la NTIA (National Telecommunications & Information Administration).

Encore un bras de fer entre les Etats-Unis et l'ONU ? L'Organisation travaille à l'élaboration d'un rapport sur la gouvernance du Net. D'ici la fin 2005, elle pourrait confirmer son intention de prendre part à la supervision du Réseau.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

Pocket Informant 2005 disponible en version 2.1 sur Pocket PC
PhoneAlarm, pour gérer les différentes alertes sonores d'un PDAPhone, mis à jour
E790 : De nouvelles images du téléphone iTunes de Motorola
VoiceDialer, logiciel de reconnaissance vocal, pour PDAPhone
JUIX : Motorola croit à Java et Linux pour ses téléphones
Pocket Informant 2005 disponible en version 2.1 sur Pocket PC
PhoneAlarm, pour gérer les différentes alertes sonores d'un PDAPhone, mis à jour
E790 : De nouvelles images du téléphone iTunes de Motorola
VoiceDialer, logiciel de reconnaissance vocal, pour PDAPhone
JUIX : Motorola croit à Java et Linux pour ses téléphones
Haut de page