VeriSign personnalise les noms de domaines .com et .net qui n'existent pas

01 juin 2018 à 15h36
0
La société chargée de prendre en charge l'infrastructure des noms de domaines en .com et en .net dans le monde vient de prendre une décision qui sera sans doute très controversée dans le petit monde du Net.

En effet, en tapant dans un navigateur web une adresse en .com ou en .net qui n'existe pas, le visiteur sera désormais automatiquement redirigé vers la page http://sitefinder..com.

Côté utilisateur, celà n'apporte rien de plus que ce proposait Internet Explorer, qui avait déjà un module "autosearch" basé sur le site MSN permettant de détecter qu'un domaine n'existe pas et affichait une liste des domaines avec une orthographe proche en cas d'erreur de saisie, à l'exception d'une publicité gratuite mondiale pour les services de Verisign.

Pour le moment, la page "d'erreur" de Verisign ne comporte qu'un moteur de recherche et aucune publicité mais il y a fort à parier que dans un futur proche, des publicités ciblées feront leur apparation en fonction du nom de domaine tapé. Ainsi il sera facile de deviner qu'un visiteur ayant tapé netconomie.com sera un visiteur interessé par la NetEconomie.

Côte serveur, cette décision de Verisign a beaucoup plus d'incidence. En effet, de nombreux programmes comme des logiciels contre les pourriels vérifiaient l'existence du nom de domaine de l'expéditeur pour autoriser ou non la reception d'un courriel. Les logiciels vérifiant également l'existence d'un DNS (Domain Name Server) ne seront plus d'aucune utilité vu que potentiellement, tous les domaines en .com et .net "existent" maintenant.

Plus grave encore, l'envoi d'un email sur nom de domaine qui n'existe pas pourrait arriver directement sur les serveurs de Verisign. Aujourd'hui, les mails sont redirigés vers une machine qui porte le doux nom de "Snubby Mail Rejector Daemon v1.3 ready" mais il est difficile de prévoir l'avenir...
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

WebCT, éditeur d’une plate-forme e-learning, veut conquérir la France
Computacenter adopte le e-learning pour affûter ses forces de vente
Karen GAGE de WebCT : « L'e-learning permet aux facultés d'accroître la portée de leurs programmes b
Prix des écrans LCD toujours en hausse en 2004 ?
Supinfo se renforce dans la formation professionnelle
Platine Kiss DivX Ethernet disponible en France
Ogg Vorbis & Xvid pour la platine DivX de Kiss
Comparateur de prix Clubic : du nouveau
Tomb Raider Chronicles: La soluce complète
Creative annonce le D.A.P Jukebox 3
Haut de page