L'université d'Oxford récupère les droits sur son nom de domaine

Par
Le 29 août 2001
 0

Après une nouvelle plainte devant l’OMPI, la très britannique université d'Oxford reprend ses droits sur son nom face au déterminé « Monsieur Oxford ».

Après une nouvelle plainte devant l'OMPI, la très britannique université d'Oxford reprend ses droits sur son nom face au déterminé « Monsieur Oxford ».

La célèbre université anglaise d'Oxford avait porté plainte en juin dernier auprès de l'Organisation mondiale de la propriété intellectuelle (OMPI) pour récupérer son nom de domaine Internet.

Celui-ci avait été « subtilisé » par un homme qui affirmait s'appeler « Mr. Oxford University ».

En deux ans, « Mr Oxford » aura échoué deux fois devant l'obstination de l'université. En mai 2000 déjà, le cybersquatteur était débouté par l'OMPI, alors qu'il avait enregistré l'adresse « oxford-university.com. »

Selon l'Organisation, l'accusé porterait le nom de SEAGLE et habiterait l'Australie...

Une porte-parole de l'université a déclaré mardi lors d'une conférence de presse que le nom de domaine « university-of-oxford.com » contenait des « écrits personnels » et ne pouvait prétendre être affilié à l'université.

Par ailleurs, la direction d'Oxford estime que ce site web pouvait induire les internautes en erreur.

De façon plus autoritaire, la porte-parole de l'établissement a ajouté : « Nous voulons être sûrs que que si un internaute tape une expression qui soit en relation avec l'université d'Oxford dans un moteur ou annuaire de recherche, il arrivera bien sur notre site ».

Le procureur en charge du dossier Richard W.PAGE aurait conclu que l'accusé n'avait pas de droit ou d'intérêt légitime à utiliser ce nom de domaine, nom qui a été restitué à l'université.

M.SEAGLE alias Mr Oxford n'aurait pas contesté la décision prise.

L'adresse actuelle du site officiel de l'université d'Oxford est : « www.ox.ac.uk »

Au 31 juillet 2001, plus de 2 800 plaintes ont été déposées auprès de l'OMPI. Près de 80% des dossiers traités ont été tranchés en faveur du plaignant...
Modifié le 01/06/2018 à 15h36

Les dernières actualités

scroll top