Google souhaite étendre le protocole DNS

28 janvier 2010 à 12h15
0
00AF000001791146-photo-logo-de-google.jpg
Au mois de décembre, nous apprenions que Google avait lancé son propre service de résolution de domaines. Baptisé Google Public DNS ce dernier nous promet un Internet plus rapide, plus sûr et respectant les principes de neutralité du net. Rappelons que le serveur DNS se charge de traduire un nom de domaine (ex : google.com) et l'adresse IP du serveur sur laquelle ce site Internet est hébergé.

« Nous pensons qu'une infrastructure DNS plus rapide pourrait améliorer l'expérience de navigation pour tous les internautes de manière significative », avait alors affirmé Google. Aujourd'hui nous en savons un peu plus. En effet, la firme de Mountain View, accompagnée de plusieurs fournisseurs de service DNS, a envoyé une proposition au groupe de travail DNSext visant à modifier le protocole en question.

Lorsque la communication est établie entre la machine et le serveur, Google souhaite que plusieurs informations périphériques soient envoyées et notamment la localisation de l'internaute. Cette mesure s'appuie sur l'adresse IP de ce dernier. Cependant afin de garantir la vie privée de l'utilisateur, Carlo Contavalli et Wilmer van der Gaast expliquent : « notre proposition pour le protocole DNS permettrait aux serveurs de noms récursifs (NDLR : par exemple celui d'un FAI) d'inclure une partie de votre adresse IP lors d'une requête auprès d'un serveur racine ». Ils ajoutent que seuls les trois premiers octets ou les 24 premiers bits seraient ainsi envoyés et s'avéreraient suffisants pour déterminer la position géographique de l'internaute tout en conservant son anonymat. Il en résulterait alors un processus de communication beaucoup plus rapide.

Si elle venait à être acceptée par le groupe DNSext, cette proposition pourrait alors dessiner l'avenir du standard DNS.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0
0
Partager l'article :

Les actualités récentes les plus commentées

Vignette Crit'air : vers un durcissement des conditions d'obtention
Barbara Pompili, ministre de la transition écologique, qualifie le réacteur EPR de
Face à de très mauvais résultats financiers, EDF s'apprête à se serrer la ceinture
Pollution : un think tank britannique demande à interdire les publicités pour les SUV
Quand Elon Musk affirme que les pyramides ont été érigées par des aliens, l'Égypte l'invite sur place
Depuis 2011, Hadopi c'est 87 000 euros d'amende pour... des dizaines de millions d'euros de subventions !
L'électricité produite en Europe au premier semestre provenait majoritairement d'énergies renouvelables
Plus de 700 km d'autonomie annoncés pour la Mercedes EQS
La première station de recharge à hydrogène ferroviaire annoncée en Allemagne
Les employés de Blizzard font la lumière sur d'inquiétantes disparités salariales
scroll top