Olivier Creiche, Six Apart : "Blogs et réseaux sociaux ne sont pas en compétition"

0
02064916-photo-creiche.jpg
Directeur général Europe de Six Apart, Olivier Creiche précise la stratégie de l'éditeur américain de plateformes de blogs (Movable Type, TypePad, Vox, etc.) sur le marché de la « publication sociale ».

AB - Olivier Creiche bonjour. Comment a évolué Six Apart Europe depuis le départ de Loïc Le Meur en 2007 ?

OC - Six Apart Europe se porte très bien ! Nous avons renforcé notre stratégie de distribution en recrutant un directeur des ventes indirectes pour l'Europe. Nous avons développé nos relations avec les intégrateurs, les agences et les sociétés de conseil afin de promouvoir nos offres Movable Type dédiées aux entreprises. En moins d'un an, nous avons signé 40 contrats de distribution.

Nous avons également développé notre équipe commerciale et marketing pour augmenter nos ventes sur l'ensemble des pays européens où nous sommes actifs, aussi bien sur la solution TypePad que sur Movable Type. L'initiative nous a permis de signer d'importants contrats ces 12 derniers mois avec des références telles que la chaîne de télévision publique allemande ZDF, le quotidien autrichien Salzburger Nachrichten, la BBC, Le Figaro, Orange Business Services, Publicis Live ou encore la World Association of Newspapers.

J'ajoute que nous venons de signer un accord de distribution exclusif pour TypePad en Espagne, avec une entreprise locale : Integralcom. Nous voulons multiplier ce type de contrat dans d'autres pays européens dans les mois qui viennent.

AB - Il semble que les blogs soient aujourd'hui dépassés par les sites communautaires, des réseaux sociaux de type Facebook aux plateformes de microblogging à la Twitter. Quelle est l'approche de Six Apart en la matière ?

OC - Les blogs dépassés !? Il s'agit d'une illusion créée par le buzz médiatique autour de la croissance forte des plateformes telles que MySpace, Facebook ou encore Twitter. En réalité, les blogs et les réseaux sociaux se développent de concert. Les deux sont complémentaires et non en compétition. On assiste aujourd'hui à un développement parallèle des plateformes telles que Facebook ou Twitter et des plateformes de blogs comme TypePad.

En outre, l'essor des réseaux sociaux nous est profitable. Ces derniers sont dédiés au développement d'un tissu relationnel, alors que les blogs sont orientés contenus. Notre rôle consiste à créer des passerelles entre les deux mondes et à faciliter la convergence des outils. Un exemple : la nouvelle version de Movable Type permet aux entreprises de créer leur propre réseau social externe ou interne, et de s'interconnecter avec l'ensemble des autres plateformes.

AB - Comment se porte la société aujourd'hui financièrement ?

OC - Six Apart est une entreprise privée, non cotée, qui ne communique pas ses résultats financiers. Je peux signaler, toutefois, que nous enregistrons tous les ans une croissance à deux chiffres depuis notre création en 2001. Par ailleurs, notre effectif a augmenté de moitié pour atteindre les 200 collaborateurs aujourd'hui. J'ajoute que notre stratégie de diversification dans les services et la publicité est très prometteuse.

Dans ce cadre, nous avons racheté une jeune société new-yorkaise (Apperceptive) spécialisée dans les services d'intégration sur Movable Type. Renommée Six Apart Services, cette structure a vu son effectif multiplié par 4 depuis le rachat au printemps 2008. Six Apart a également lancé aux Etats-Unis une activité de régie publicitaire spécialisée dans le Web 2.0. Baptisée Six Apart Media, celle-ci fournit des solutions clés en mains aux marketers qui souhaitent interagir avec nos membres. Ces diversifications font de Six Apart un acteur global du marché de la « publication sociale ».

AB - A vos yeux comment va évoluer le marché des contenus générés par les utilisateurs ces prochaines années ?

OC - Les plateformes permettant aux utilisateurs de générer ou de partager des contenus sont appelées à se développer massivement à l'avenir. Le temps passé chaque jour par chacun d'entre nous sur ces plateformes va aller croissant, au détriment d'autres médias.

La grande question aujourd'hui est celle de l'identité : comment permettre à chacun d'utiliser de multiples outils avec une identité unique ? OpenID, un projet open source initié par Six Apart en 2005 (NDLR : plus exactement par le programmeur Brad Fitzpatrick, créateur de LiveJournal, alors employé par Six Apart), aujourd'hui soutenu par des entreprises telles que Google, Yahoo, MySpace, IBM, Microsoft ou encore Orange, semble en bonne voie pour apporter une solution à cette question. L'annonce récente par Facebook de son soutien à ce projet renforce encore cette conviction.

AB - Olivier Creiche, je vous remercie.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

Le cofondateur de Twitter devrait miser sur l'iPhone avec sa nouvelle startup
Les proches de TSMC à la tête de GlobalFoundries
Bethesda annoncera un nouveau FPS à l'E3
Test de l'ultraportable de Sony, le Vaio VGN-P11Z
Wolfram Alpha sera disponible le 18 mai
Google répond aux accusations d'antitrust de la FTC
RIM va lancer une offre de widgets pour ses smartphones Blackberry
  Hitman  et  Kane & Lynch 2  annoncés chez Eidos
Un nouvel écran plat 16:9 premier prix chez Dell ?
Insolite : au Missouri, les étudiants en journalisme devront acheter un iPhone
Haut de page