L'ICANN va libéraliser les domaines internet en 2009

Ariane Beky
23 juin 2008 à 12h05
0
00337542-photo-logo-icann.jpg
A l'occasion de sa réunion internationale organisée à Paris, l'ICANN, organisation de supervision du Net et des noms de domaine, a annoncé la libéralisation des extensions génériques sur internet pour 2009. « Dès le premier trimestre, les 1,3 milliard d'internautes pourront acquérir des adresses génériques, en déposant des mots courants comme '.amour', '.haine' ou encore des noms propres », a indiqué Paul Twomey, CEO de l'ICANN (Internet Corporation for Assigned Names and Numbers), dans un entretien paru le 23 juin 2008 dans Les Echos.

Mais la libéralisation des extensions inquiète. Quel budget devra débourser une entreprise pour protéger son nom, ses marques, produits et services ? Les particuliers seront-ils également dans l'obligation d'acheter des noms de domaine pour que d'autres ne les utilisent pas à mauvais escient ? L'an dernier, l'Organisation mondiale de la propriété intellectuelle (OMPI) a constaté une augmentation de 18% du nombre de plaintes pour cybersquattage (dépôt de noms de domaine correspondant à un nom connu, afin de profiter du trafic créé ou d'obtenir une contrepartie de la part de celui qui souhaiterait récupérer le suffixe concerné).

L'ICANN, qui cherche à se départir d'une image pas toujours flatteuse, parle de cette libéralisation comme d'une ouverture au monde. Cette « ouverture » devrait lui permettre d'augmenter ses revenus puisque l'organisation touche une somme sur chaque nom de domaine vendu (près de 162 millions à ce jour, dont 72 millions de '.com', 12 millions de '.de' et 1,1 million de '.fr').

Créée en 1998 à l'initiative du Département américain du commerce, l'ICANN reste critiquée pour le caractère arbitraire de certaines de ses décisions et l'influence toujours marquée des Etats-Unis.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0
0
Partager l'article :

Les actualités récentes les plus commentées

Twitter signale le billet de Trump menaçant de tirer sur les émeutiers
Microsoft bloque la mise à jour de Windows 10 (mai 2020) sur de nombreux appareils
Trump signe un décret sur les réseaux sociaux, mais que contient-il ?
Le plus gros avion électrique de la planète a réussi son premier vol
Microsoft licencie des dizaines de journalistes, remplacés par des robots
Davantage d'animaux sauvages : la solution pour réconcilier éleveurs et loups ?
5G : le Royaume-Uni veut une alliance de 10 pays pour contrer les équipementiers chinois comme Huawei
Le vaisseau Starship de SpaceX est homologué par la FAA
Sony reporte son événement dédié à la PS5 et soutient le mouvement de contestation en cours aux USA
Les employés de Facebook s'insurgent contre le refus de Zuckerberg de censurer les posts de Donald Trump
scroll top