Le ton monte entre l'ISOC France et ses critiques

12 mars 2008 à 17h14
0
00961402-photo.jpg
L'ISOC France en crise ? Le chapitre français de l'Internet Society s'explique. Dans un communiqué daté du 11 mars 2008, le conseil d'administration de l'association active dans la gouvernance du Net, qualifie la création d'une cellule de crise, ISOC France Refondation, « d'initiative isolée menée par un petit groupe d'individus ».

Créée il y a quelques semaines par dix personnes* critiques vis à vis du « manque d'information sur le fonctionnement financier de l'association », cette cellule s'oppose à la réforme des statuts proposée par l'actuel 'bureau' du chapitre français. La cellule veut également annuler la candidature au 'Board of Trustees' de l'ISOC Monde présentée par le trésorier de l'association française, mettre en œuvre un audit et, enfin, organiser l'élection d'un nouveau conseil d'administration.

Attaqué, l'actuel conseil affirme « se tenir à la disposition de ses membres et de toute personne intéressée par la gouvernance de l'Internet pour présenter son bilan et l'ensemble des actions concrètes pour mettre en œuvre son slogan : Internet pour tous et par tous ». L'entité ajoute « concentrer ses forces sur la réussite d'un événement sans précédent : la semaine internationale de l'Internet à Paris » qui ouvrira ses portes le 20 juin prochain.

« Il est paradoxal de voir le chapitre attaqué par des tiers au moment même où il se prépare à une manifestation sans précédent en France et voulue par tous », souligne Sébastien Bachollet, président de l'ISOC France. Avant d'affirmer : « nous avons toujours fait passer l'intérêt de nos membres et le nécessaire dynamisme de l'association avant tout, et privilégions les moments de débats et d'échange entre experts et professionnels ».

Créée en 1996, l'ISOC France est membre de l'ISOC WorldWide, association de droit américain à vocation internationale elle-même créée en 1991. L'Internet Society est un des acteurs de la gouvernance internet au côté de l'ICANN (Internet Corp.for Assigned Names and Numbers) et héberge l'Internet Engineering Task Force (IETF) et l'Internet Architecture Board (IAB).

*Thierry Gaudin, Dominique Lacroix, Chantal Lebrument, Denis Marion, Bruno Méline, Francis Muguet, Bruno Oudet, Michel Peissik, Louis Pouzin, Bruno Salgues.

MAJ 13/03/08 : Philippe Batreau, trésorier de l'ISOC France, a démissionné de ses fonctions dans des conditions qui restent floues. Obtenu par NetEco.com, un e-mail du 11 mars signé Philippe Batreau à l'attention des adhérents de l'association, indique : "Bonjour, j'ai présenté ma démission de trésorier au conseil d'administration qui s'est réuni lundi 10 mars 2008. Mis en cause pour la non présentation des comptes financiers j'assume ma pleine part de responsabilité dans les dysfonctionnements de la vie associative qui ont pu être relevés..." Lampiste, Philippe Batreau ?
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

Levée de fonds de 25 M€ pour l'école polytechnique
Mises à jour : Nero, Notepad++, TrueCrypt
Zune : Microsoft veut concurrencer iTunes sur mobiles en 2009
Fournée de captures pour  Death Track : Resurrection
dv2899 : Penryn et design coloré pour portable HP
Pas de réseau Wifi communautaire pour les Freenautes
YouTube ouvre des interfaces de programmation (API)
Archos : une tablette WiFi avec 3 forfaits web illimités chez SFR ?
Anniversaire : 10 ans pour le baladeur audio MP3
Deux nouveaux claviers pour Microsoft
Haut de page