le mardi 23 février 2016

La petite musique d'Apollo 10 perturbe les internautes

En 1969, alors qu'Apollo 10 survole la face cachée de la Lune, les astronautes entendent un son, comme une musique. Une information révélée par un documentaire diffusé aux Etats-Unis et qui suscite de très nombreuses réactions, malgré les précautions de la NASA.

47 ans après la mission Apollo 10, l'expédition qui a précédé les premiers pas de l'Homme sur la Lune continue de faire parler d'elle. C'est à travers un document audio, diffusé dimanche dernier sur la chaîne américaine Discovery dans le programme Les dossiers inexpliqués de la Nasa, qu'Apollo 10 a donc fait son retour.

Dans le document, on entend un son persistant, que les astronautes de la mission qualifient de « musique bizarre ». Pendant presque une heure, cette étrange mélodie venue de la face cachée de la Lune a été enregistrée par Thomas Stafford, John Young et Eugene Cernan, les trois Américains alors en mission. Dans un extrait isolé par le site Gizmodo, on entend les astronautes débattre concernant ce bruit, plus proche du sifflement que de la douce musique, et de la nécessité ou pas de transmettre l'information à la Terre : ils avaient peur de ne pas être pris au sérieux s'ils signalaient un son « étrange ». Finalement, la mélodie a bien été transmise au centre de contrôle de Houston, au Texas.

NASA la Lune
NASA la Lune

Avant d'être diffusé sur Discovery, ce son a été archivé par la NASA pendant 47 ans. Sa déclassification très tardive a motivé les amateurs de théories du complot et même certains médias à s'interroger sur pourquoi tant de mystère. Mais la NASA n'a pas vraiment laissé le doute s'installer : dans l'émission, un ingénieur de l'agence spatiale américaine explique qu'il s'agit très probablement d'interférences survenues entre le module lunaire et le module de commandement. Aux yeux de la NASA, il n'y a donc rien d'extra-terrestre sur la face cachée de la Lune. Une théorie que valide l'astronaute Eugene Cernan : « C'était probablement des interférences radio. Si nous avions envisagé quoi que ce soit d'autre, nous en aurions informé tout le monde après le vol. Mais nous ne lui avons pas donné d'autre valeur. »

« On se pose des questions »


Comme on peut l'imaginer, il y a des perplexes. Interrogé dans le même programme, Al Worden, un astronaute de la mission Apollo 15, n'hésite pas à emmettre quelques doutes concernant les théories terre-à-terre. « De nombreux incidents font état d'astronautes qui ont vu ou entendu des choses qu'ils ne peuvent pas expliquer. On se pose des questions. J'ai l'esprit très ouvert à ce sujet. Quand il s'agit de ouï-dires concernant des événements sonores ou visuels, c'est une chose, mais quand on a des preuves concrètes, c'en est une autre. » Un témoignage qui tombe à pic pour semer le doute chez ceux qui veulent croire que la vérité est ailleurs.


Modifié le 24/02/2016 à 16h42
Commentaires