Kaspersky lance son OS maison ultra-sécurisé

Kaspersky lance un nouveau système d'exploitation : Kaspersky OS, que l'éditeur présente comme ultra-sécurisé.

Cette actualité ayant rencontré un certain succès dans la semaine, nous la remettons en avant afin que ceux qui n'auraient pas pu la consulter puissent le faire.

Il y a, dans le monde, trois grands systèmes d'exploitation (OS) : Windows de Microsoft, l'OS propriétaire d'Apple iOS embarqué sur tous les appareils de la marque et Linux, l'OS libre et gratuit.

Ils font tous les trois l'objet de débats passionnés, sans que l'un ou l'autre ne sorte grand vainqueur. Cette suprématie ne devrait pas changer, mais cela n'empêche pas d'autres groupes de développer leurs propres OS, pour des utilisations moins courantes.

KasperskyOS : l'OS sécurisé pour les objets connectés


Derrière le nouveau KasperskyOS se cache, bien évidemment, Eugene Kaspersky et son entreprise homonyme spécialisée dans la sécurité informatique. Le 15 novembre 2016, sur le blog officiel, Kaspersky dévoile donc le nouvel OS développé "de bout en bout" par les équipes de Kaspersky Lab. D'ailleurs, sur le billet de blog, l'entreprise précise bien que ce n'est pas une nouvelle version de Linux.

Ne vous attendez toutefois pas à pouvoir l'installer sur votre ordinateur de bureau et ce, même si vous êtes un passionné d'informatique : ça n'aurait pas grand intérêt. Kaspersky OS se veut une réponse aux failles des OS embarqués, soit les OS présents dans les objets connectés comme peuvent l'être, par exemple, les thermostats, les caméras et ainsi de suite. Le nombre d'objets connectés devrait exploser dans les années à venir et la sécurité de ces derniers devient donc un souci fondamental.

kaspersky os switch

Un microkernel pour une meilleure protection


Si Kaspersky a développé ce nouvel OS, pour l'instant, il n'y a que peu d'informations à son sujet. La firme doit probablement finir les derniers réglages, avant de le lancer sur le marché à destination des entreprises qui construisent et développent des objets connectés.

Un détail, toutefois, est présent sur le billet du blog officiel annonçant KasperskyOS : le système fonctionnerait sur un "microkernel". Le noyau de l'OS est donc le plus petit possible, ce qui devrait compliquer la tâche aux pirates. Ces derniers, notamment avec le logiciel Mirai, utilisent de plus en plus les objets connectés comme des machines zombie pour spammer ou encore lancer des attaques DDoS comme celle qui a frappé le service de DNS Dyn en octobre 2016.

Télécharger Kaspersky Antivirus 2016

Modifié le 25/11/2016 à 18h32
Commentaires