Infomaniak s'attaque à AWS et Azure en lançant son offre d'infrastructure Cloud (IaaS)

30 septembre 2021 à 13h00
7
Infomaniak Public Cloud © Infomaniak
© Infomaniak

Infomaniak présente Public Cloud, son nouveau service d’infrastructure à la demande. Fidèle à son positionnement, cet acteur déjà incontournable en Europe entend rivaliser avec les géants du Cloud en proposant une infrastructure haut de gamme et souveraine, accessible à des tarifs particulièrement agressifs.

Un lancement qui intervient alors qu’Infomaniak mène depuis plusieurs mois une campagne contre la décision de la Confédération helvétique de ne choisir que des prestataires étrangers pour ses propres services Cloud.

Une alternative souveraine et indépendante aux géants américains du Cloud

Infomaniak avait inscrit le lancement d’un service IaaS (infrastructure à la demande) comme élément central de sa road map de 2021. C’est désormais chose faite avec l’offre Public Cloud, ouverte à toutes les organisations publiques comme privées.

Exclusivement hébergée en Suisse dans des centres de données dont Infomaniak est propriétaire, cette solution s’adresse aux entreprises soucieuses de migrer leurs données vers un Cloud sécurisé, indépendant et européen.

Se revendiquant comme une solide alternative aux leaders américains, l’offre Public Cloud répond à des préoccupations grandissantes. D’une part, la question de la souveraineté numérique, devenue un enjeu politique et économique majeur. D’autre part, la demande croissante des entreprises de migrer leur informatique vers une infrastructure fiable et évolutive, capable d’absorber des pics de charge tout en réduisant leurs coûts d’exploitation.

Une technologie Cloud haut de gamme au juste prix

En réalité, il s’agit plus de l’ouverture d'une infrastructure existante que du lancement d’un nouveau service. Cette solution Cloud a été développée en interne il y a plus de 10 ans par des employés issus du CERN, de la communauté Debian et d’OpenStack. Jusqu’alors, elle était réservée aux grandes entreprises et à ses propres services - notamment sa suite d’outils en ligne : kDrive , kMeet, Mail, Calendar, ce qui représente déjà des millions d’utilisateurs.

Public Cloud repose sur la technologie open source OpenStack, déjà utilisée par des acteurs internationaux, comme la NASA, Nike et Rakuten. Ouverte et interopérable, elle s’intègre aussi bien dans une infrastructure locale, multi-cloud qu’hybride. Et parce qu’elle est dépourvue de mécanisme de « vendor lock-in », l’utilisateur n’est pas retenu captif par des technologies propriétaires, il peut changer de fournisseur à tout moment.

Infomaniak se démarque par une offre robuste, mais aussi particulièrement agressive. La plus petite instance (1 CPU, 2 Go de RAM) est accessible dès 2,65 euros/mois. L’utilisateur paie uniquement les ressources consommées et peut ajuster à la demande la puissance de calcul nécessaire.

Quels est le meilleur service Cloud ? Clubic en a comparé 6 de manière indépendante et objective pour vous informer au mieux.
Lire la suite

Source : Infomaniak

Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
7
5
Wen84
Souveraine ? Ah Infomaniak appartient à la nation et au peuple Français ? Non, bah, je vois rien de souverain. Maintenant si une entreprise Suisse (pays hors UE au passage ^^) parvient à se faire une place à MS et Amazon, je ne peux que les applaudir.
toast
Allez, regarde la 3 : Définitions : souverain - Dictionnaire de français Larousse<br /> «&nbsp;Susceptible d’aucun contrôle&nbsp;». L’idée est de ne pas dépendre du contrôle des US par exemple, pas de rentre le cloud national… Rien à voir avec le peuple.<br /> Quand on parle de souveraineté des données, c’est l’idée de garder un contrôle sur tes données (ou éventuellement un contrôle par le pays dont tu dépends), mais pas de les livrer à un pays dont tu te fous royalement juste parce que tu as un service dans une boîte qui a leur nationalité.
clockover
Quand il y au un prestataire, il n’y a pas de souveraineté…<br /> La seule garantie c’est le on-premise ou éventuellement les petits prestataires pour qui VOUS êtes importants. Pas un prestataire chez qui vous êtes un numéro comme un autre à 10€ le mois le Tera…
Wen84
On dirait que tu ne maitrise guère mieux la définition que moi et je veux mille fois reconnaitre que ce n’est pas mon domaine, mais qu’on peut me corriger. Mais fais le correctement.<br /> La souveraineté des données signifie simplement que les données numériques sont soumises aux lois du pays où elles se trouvent. =&gt; Ici la suisse.<br /> Ok, c’est pas les USA. On est d’accord.<br /> Mais si tu veux aller plus loin, les serveurs Azure qui sont hébérgé en France sont théoriquement soumis à la loi française.<br /> Dans tous les cas, parler de souverraineté des données, gérées par une entreprise privé et stocké sur un serveur appartenant à une entreprise privé, c’est une bonne blague
Wen84
Tu as en gros résumé le plus important
clockover
attention j’ai rajouté d’autres éléments
ld9474
Je trouve vraiment dommage de dire c’est une offre cloud et se limiter au IaaS. Un des gros plus du cloud c’est plutôt la partie PaaS où on s’affranchit de la couche logicielle sous-jacente et de sa maintenance (OS, Frameworks etc.). Hormis le scaling quel avantage apporte le IaaS sur de l’hébergement classique chez un OVH par exemple? Pas grand chose.<br /> De mon point de vue, le IaaS n’est qu’une étape dans le cloudification d’une infrastructure. La cible doit être le PaaS (sauf contrainte technique).
Wen84
La souveraineté des données est une blague dès lors que ce n’est pas sur une machine local, sur ça je suis d’accord.<br /> Maintenant, je prefere savoir mes données sur des serveurs fr qu’en Chine par exemple, mais la vérité c’est que ne change pas grand chose (Puisque je ne pourrais jamais m’assurer qu’elles ne sont pas ailleurs).<br /> Tu parles des petits prestataires, mais meme eux j’ai pas confiance, car même s’ils ont peut etre une bonne volonté : Un jour ils peuvent se faire racheter par un plus gros ou simplement etre victime d’un vole de données.
clockover
Tout à fait après il y a une confiance qui peut exister alors que sur les géants aucune.
toast
T’es vraiment le meilleurs pour répondre à côté de la plaque toi
Wen84
C’est ça evite d’argumenter ou meme de comprendre. Je preferais le message que tu as supprimé juste avant (Avant de faire un ninja delete), au moins il y avait quelque chose à y répondre
Voir tous les messages sur le forum

Lectures liées

Les MacBook Pro 2021 en M1 Max disposent d'un mode
Offre Fnac du jour : les adhérents bénéficient de 20€ crédités tous les 150€ d’achats, à vous les meilleurs produits tech !
La DDR5 jusqu'à 60 % plus chère que la DDR4
L'excellent Lenovo Ideapad 3 chute à un prix digne du Black Friday chez Darty !
Apple : le GPU du M1 Max est 3 fois plus rapide que celui du M1, bench à l'appui !
Pénurie : même le prix du Raspberry Pi 4 augmente !
Chromebook, Vivobook, Zenbook : Asus casse les prix sur les PC portables chez Amazon
L'iMac 2022 aurait le droit à quelques améliorations, dont un écran Mini-LED
Apple : le M1 Max pourrait faire (presque) aussi bien qu'une RTX 3080 mobile
À 2249€, le MacBook Pro ne dispose pas de la charge rapide... à moins d'acheter le chargeur 20€ plus cher
Haut de page