Infomaniak, l’alternative suisse gratuite à Gmail et Google Drive débarque en France

11 février 2021 à 14h00
Sponsorisé par
Infomaniak
14
Sponsorisé par Infomaniak
© Infomaniak

Gratuité, protection des données personnelles, respect de la vie privée, éco-responsabilité, garantie sans pub… Avec son offre ik.me à trois faces (email/collaboratif/stockage), Infomaniak a peut-être posé les bases d’un futur concurrent des géants du numérique, Google en tête.

Connu comme étant un acteur de l’hébergement web et du Cloud en Europe et plus particulièrement en Suisse, Infomaniak lance son offre ik.me avec énergie dans quatre pays francophones : la Belgique, le Luxembourg, Monaco et, cocorico, la France. Dans l’hexagone, l’entreprise, qui se veut être une alternative européenne souveraine aux GAFAM en refusant de monétiser les données personnelles de ses utilisateurs (nous allons en reparler), veut diffuser deux de ses produits majeurs : son client de messagerie, avec un généreux espace de stockage, et sa solution de Cloud collaboratif kDrive, qui devrait séduire les cibles de cette offre, à savoir les particuliers, les étudiants et associations. Clubic vous propose d’entrer un peu plus dans les détails de cette offre complète.

Faisons connaissance avec Infomaniak

Fondée en 1994 en Suisse, Infomaniak peut se targuer d’une expérience de plus de 25 ans, au service de ses utilisateurs et de ses nombreux partenaires (médias, marques de renom, grands groupes planétaires ou institutions internationales). Pour l’anecdote, c’est Infomaniak qui propulse le site de la prestigieuse RTBF. La société héberge, en outre, le streaming de plus de 150 radios en Europe.

Avec plus de 170 collaborateurs, un chiffre d’affaires de 24 millions d’euros en 2020 (40% en Europe) et un million d’adresses électroniques sous gestion, la société suisse, qui appartient à ses fondateurs et employés et n’est pas cotée en Bourse, possède une réelle expertise et maîtrise parfaitement ses sujets : l’hébergement web, la création de site et le Cloud, mais pas que. Sa gamme s’étend à d’autres services qui « parlent » davantage encore au grand public, nous le disions, comme Mail, qui permet de créer une adresse email gratuite, le service collaboratif kDrive, mais aussi SwissTransfer, le WeTransfer ou Smash du pays du chocolat, donnant la possibilité d’envoyer des fichiers pesant jusqu’à 50 Go, ou encore kMeet, la solution de visioconférence, et kPaste, pour une meilleure protection en ligne.

© Infomaniak

En résumé, Infomaniak, c’est une entreprise multi-services qui permet, pour l’essentiel :

  • De créer son site Internet (Wordpress ; avec un CMS de type Joomla, PrestaShop et Drupal ; ou avec une agence de web).
  • De créer une adresse email (façon Gmail) gratuite à vie, avec un espace de stockage de 20 Go et 3 Go kDrive inclus.
  • Et de stocker des données et de faire de la bureautique en ligne, grâce à kDrive (façon Google Drive) : synchronisation, travail et partage en ligne (Word, Excel, PowerPoint) sont au menu.

Voyons à présent ce que l’offre ik.me a dans le ventre.

Mail + kDrive : la combinaison gagnante

Infomaniak a lancé ik.me en France le 8 février 2021. Cette solution gratuite offre à l’ensemble de ses utilisateurs 20 Go de stockage pour héberger ses courriers électroniques. Elle présente bien des avantages, comme la synchronisation des contacts et des calendriers sur les différents appareils sur lesquels vous utilisez la solution.
À ce propos, la gestion est on ne peut plus simple puisqu’une application mobile s’occupe de tout sur Android et qu’il suffit de récupérer un profil de configuration sur iOS.
Ensuite, l’assistant de configuration se charge de la synchronisation de vos différentes messageries électroniques. Aspect pratique, il est par ailleurs tout à fait possible de récupérer directement les e-mails issus d’une autre adresse électronique, qu’elle soit Gmail, Yahoo ou autre.

© Infomaniak

La solution ik.me d’Infomaniak propose donc de nombreux autres outils, à l’instar d’un Google Workspace (ex-G Suite). Vous retrouvez ainsi :

  • Mail (mail.infomaniak.com), dont nous avons déjà parlé dans cette présentation.
  • Calendar (calendar.informaniak.com), qui comme son nom l’indique, propose une solution de calendrier. Notons que cette dernière est compatible avec les notifications Gmail ou encore Outlook, ce qui devrait faciliter l’adoption des services en cas de migration vers l’alternative ik.me.
  • À côté, on retrouve Contacts (contacts.infomaniak.com), le répertoire de la solution.
  • kMeet (kmeet.infomaniak.com) est la plateforme de vidéoconférence d’ik.me. Également gratuite, elle offre une ergonomie agréable et permet, tout comme Zoom, d’enregistrer les conversations. Il est aussi possible de créer des réunions en ligne directement depuis Calendar. Pour cela, il vous suffit de cliquer sur l’horaire auquel vous souhaitez organiser le rendez-vous, puis de cliquer sur le bouton « Ajouter une salle de conférence kMeet. » Et le tour est joué.

Infomaniak promet aux utilisateurs une application mobile dédiée pour 2021. En attendant, il est bon de transiter par l’application mobile de son choix en privilégiant le protocole IMAP.

À côté de ces différents services, ik.me accueille sa propre solution de Cloud souverain : kDrive. Celle-ci embarque dans un premier temps 3 Go de stockage gratuit, mais peut-être portée à une capacité de 2 To pour un utilisateur, pour 4,99 euros par mois. Chez Google, les 2 To sont proposés en l’échange d’un abonnement mensuel de 9,99 euros par mois. La différence est vite calculée.

© Infomaniak

Toujours sans débourser le moindre euro, kDrive prend la forme d’une suite d’outils collaboratifs, le tout grâce aux services de OnlyOffice 100% compatible avec Microsoft Word, Excel et PowerPoint. « Nous recevons régulièrement des demandes de la part de parents, d’étudiants, de petites associations et de particuliers qui souhaitent une alternative souveraine et locale aux solutions proposées par les géants du Web. Avec ik.me, tout le monde peut communiquer et travailler en ligne avec des services respectueux de la vie privée et sans publicité », commente Boris Siegenthaler, co-fondateur et directeur de la stratégie d’Infomania.

Il est ensuite possible de créer des liens de partage publics. Les destinataires des fichiers pourront, une fois les liens reçus, consulter et même modifier les fichiers, si tant est que ces fichiers soient des documents Office. Le tout sans avoir créé de compte Infomaniak. L’application mobile kDrive (disponible sur Android et iOS), gratuite également, offre aux utilisateurs la gestion et le partage de leurs documents en déplacement.

© Infomaniak

En complément, l’entreprise suisse annonce la sortie de son coffre-fort pour le deuxième trimestre 2021. Celui-ci permettra de chiffrer les dossiers de son choix avec la clé de son choix. « Par défaut, toutes les données sont déjà chiffrées sur nos serveurs », indique toutefois Infomaniak.

Infomaniak : sans publicité, et avec une souveraineté des données

Vous l’avez compris, l’offre ik.me est gratuite. « Mais tous ces outils et services, comment sont-ils financés alors ? Grâce à nos données personnelles ? » peut-on se demander. La réponse est « Non. » Le modèle économique de l’entreprise suisse est très simple. Tous les services gratuits proposés au public que nous avons pu évoquer dans la partie précédente sont financés par les services payants d’Infomaniak. La recherche du profit à l’extrême n’est ainsi pas, et c’est assez rare pour être souligné, le leitmotiv de la société. Les données personnelles des utilisateurs ne sont ainsi pas analysées ni partagées avec des tiers. « Chez Infomaniak, les utilisateurs ne sont pas le produit. Notre modèle d’entreprise est de protéger les données, pas de les vendre. Nous développons notre propre écosystème pour ne jamais avoir à faire de concession sur nos valeurs », confie le patron d’Infomaniak, Marc Oehler. La société assure par ailleurs maîtriser de bout en bout la sécurité et la confidentialité des données et de ses solutions logicielles et matérielles.

Si Infomaniak a fait le choix de la gratuité, c’est pour permettre aux gens de choisir un service qui se veut respectueux de la vie privée. Les données transmises, elles, demeurent stockées en Europe, dans des datacenters suisses aux propriétés particulières, dont nous allons reparler dans la dernière partie. Souveraineté des données et vie privée se conjuguent ainsi parfaitement ici.

La démarche d’indépendance d’Infomaniak va même plus loin puisque la firme gère elle-même ses infrastructures et développe en interne sa partie logicielle, pour là aussi s’assurer une réelle indépendance vis-à-vis des grands groupes mondiaux, plus facilement exposés au risque cybercriminel ces temps-ci. Elle privilégie des prestataires locaux et vient au soutien de l’économie local.

Durable et sans concession sur la vie privée, Infomaniak semble cocher plusieurs cases stratégiques sur le chemin de l’entreprise aux valeurs saines. Et pour cause !

© Infomaniak

Une démarche écologique

Comme de plus en plus d’entreprises ces derniers mois, Infomaniak a aussi des arguments verts à présenter. Elle indique d’abord que la totalité de ses émissions de C02 sont compensées à double. Dans le détail, la société a su apporter sa pierre à l’édifice dans la protection durable du climat en compensant plus de 770 tonnes d’équivalent CO2, en Suisse et au Nicaragua.

Infomaniak annonce utiliser à 100% une énergie d’origine renouvelable, comme le prouve le certificat SIG : 40% à base d’énergies solaire et hydraulique, et 60% à partir d’une énergie renouvelable suisse, « principalement hydraulique », dit le document.

En tant qu’hébergeur web et acteur d’importance du Cloud en Europe, Infomaniak possède ses propres centres de données. Il est intéressant de noter que leurs data centers, qu’il est possible de visiter virtuellement depuis votre canapé, sont refroidis non pas à l’aide d’une climatisation mais avec de l’air naturel. Le prochain centre de données de l’entreprise, qui doit voir le jour en 2024, n’utilisera qu’une seule fois l’énergie pour lancer les serveurs, et une seconde fois pour chauffer tout un quartier d’immeubles.

© Infomaniak

Infomaniak débarque ainsi en France par la petite porte mais avec de grandes intentions et des principes. À voir désormais où son potentiel et ses solutions pourront la mener.

Article proposé et conçu par La Rédaction Clubic en partenariat avec Infomaniak
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
14
12
Voir tous les messages sur le forum

Actualités récentes

Test NVIDIA GeForce RTX 3060 : la carte idéale pour le Full HD (1080p)
Les meilleurs jeux PC et consoles accessibles pour jouer avec (ou contre) vos proches à distance
Vie privée, gaming, sécurité : quel est le meilleur navigateur web selon votre usage ?
Test Vivlio Color : une liseuse couleur pour révolutionner le marché ?
Kings of Leon devient le premier groupe à sortir un album sous forme de tokens non fongibles (NFT)
Test MSI GP76 Leopard : une RTX 3070 très énervée dans une machine équilibrée
The Spy : qui a besoin d'un nouveau James Bond quand Sacha Baron Cohen enquête ?
Avis pCloud (2021) : notre test de ce service de stockage en ligne suisse et vraiment sécurisé
Meilleur VPN : comparatif de mars 2021
Jeu vidéo : la rejouabilité est-elle importante pour vous ?
Haut de page