Les réseaux locaux sans fil

Par Kalyst
le 13 décembre 2001 à 11h39
0

HomeRF et HiperLAN/2



A côté de ses deux ténors qui pourraient bien s'imposer, il existe plusieurs technologies aux caractéristiques forts séduisantes mais ne faisant pas l'objet d'autant de tapage médiatique.

0078000000051399-photo-homerf.jpg
La première d'entre elles développée par Proxim, le HomeRF 2.0, concurrence directement les technologies Bluetooth et Wi-Fi. Cette technologie, dérivée des normes 802.11 et DECT (Digital European Cordless Telephone), utilise les fréquences de 2,4GHz et permet de relier sans fil toute la communication domestique par ondes, reliant ainsi les PC, portables, notebooks, téléphones sans fil à la norme DECT afin qu'ils puissent communiquer entre eux. A terme, le HomeRF devrait réunir dans un même réseau les ordinateurs, connexion Internet ainsi que les appareils audio/vidéo et permettre également les transmissions vocales. Sa bande passante est de 10Mbps (contre 1,6Mbps pour le HomeRF 1.0) pour une portée de 50 mètres.
Cette norme séduisante au premier abord pose cependant de graves problèmes d'interopérabilité et de failles de sécurité. Le retrait d'Intel du groupe de soutien du HomeRF et surtout la dégringolade des prix sur les produits IEEE802.11b risquent de tuer cette technologie dans l'oeuf.

0096000000051402-photo-logo-hiperlan-2.jpg
De son côté l'HiperLAN 2 (HIgh Performance Radio LAN 2.0) est une norme de réseau sans fil basée sur une transmission radio à 5GHz et proposant une vitesse de transfert de 54Mbps. Il se pose donc comme le concurrent principal du tout nouveau IEEE802.11a. Son principe de fonctionnement est de type cellulaire et chaque station est donc rattachée à un point d'accès. Le mode ad hoc est encore en cours de développement.
Cette technologie est soutenue par l'H2GF (Hyperlan 2 Global Forum) qui comprend des compagnies telles que Bosch, , Ericsson, Nokia, Telia, Texas Instrument, Canon, ou encore Samsung.
Si cette technologie pourrait bien bénéficier des déboires de l'IEEE 802.11a en Europe à cause des interférences avec les transmissions satellitaires, les administrations françaises et britanniques lui préfèreraient l'IEEE 802.11h et donc pourrait bien compromettre ses chances.

Conclusion



0092000000051403-photo-madame-sans-fil.jpg
Les seules certitudes que nous pouvons avoir sur les normes sans fil sont que seuls le Bluetooth et l'IEEE 802.11b semblent en mesure de s'imposer, le premier pour les appareils mobiles sans architecture réseau et le second pour les réseaux locaux.
Par contre en ce qui concerne les réseaux sans fil haut débit permettant de transférer des fichiers vidéos, on est encore dans le flou. L'IEEE 802.11a et l'Hiperlan/2 n'ont pas la faveur des instances européennes et l'IEEE 802.11h est encore loin d'être opérationnel. Il y a donc encore du pain sur la planche pour ces trois protagonistes.
Reste maintenant à espérer que les prix des produits réseaux sans fil baissent encore sensiblement afin que l'on puisse tous profiter des joies de ces technologies attrayantes.
Modifié le 18/09/2018 à 11h59
Cet article vous a intéressé ?
Abonnez-vous à la newsletter et recevez chaque jour, le meilleur de l’actu high-tech et du numérique.

Dernières actualités

Red Dead Online : des amoncellements de chevaux morts apparaissaient sur la map
Jaguar Land Rover a enregistré une perte record de 3,6 milliards en 2018
Google déploie la nouvelle interface utilisateur de ses Smart Display
Insolite : un robot pour vous frapper quand vous jouez en VR (c'est plus réaliste!)
Bientôt des places de parking exclusivement réservées aux véhicules propres ?
VivaTech 2019 - Qwant et Microsoft s'associent pour rivaliser face à Google
Dota 2 : éviter les joueurs toxiques pourrait bientôt impliquer un abonnement
Spotify va tester son premier accessoire à destination des voitures
⚡ Bon plan : Ausdom Casque Bluetooth Réduction Bruit Active à 34,99€ au lieu de 49,99€
Test Rage 2 : un monde ouvert générique, prétexte à un FPS enivrant
Wing, la compagnie de drones d'Alphabet, va débuter ses premières livraisons en juin
AMD : certaines spécifications des puces EPYC 64 & 32 Cores en fuite
La définition d'un kilogramme change à partir d'aujourd'hui
Malgré le blocage américain, l’Europe ne veut pas exclure Huawei
L'assistant Nissan ProPILOT 2.0 autorise la conduite sans les mains sur autoroute
scroll top