Les réseaux locaux sans fil

Kalyst
13 décembre 2001 à 11h39
0

HomeRF et HiperLAN/2



A côté de ses deux ténors qui pourraient bien s'imposer, il existe plusieurs technologies aux caractéristiques forts séduisantes mais ne faisant pas l'objet d'autant de tapage médiatique.

0078000000051399-photo-homerf.jpg
La première d'entre elles développée par Proxim, le HomeRF 2.0, concurrence directement les technologies Bluetooth et Wi-Fi. Cette technologie, dérivée des normes 802.11 et DECT (Digital European Cordless Telephone), utilise les fréquences de 2,4GHz et permet de relier sans fil toute la communication domestique par ondes, reliant ainsi les PC, portables, notebooks, téléphones sans fil à la norme DECT afin qu'ils puissent communiquer entre eux. A terme, le HomeRF devrait réunir dans un même réseau les ordinateurs, connexion Internet ainsi que les appareils audio/vidéo et permettre également les transmissions vocales. Sa bande passante est de 10Mbps (contre 1,6Mbps pour le HomeRF 1.0) pour une portée de 50 mètres.
Cette norme séduisante au premier abord pose cependant de graves problèmes d'interopérabilité et de failles de sécurité. Le retrait d'Intel du groupe de soutien du HomeRF et surtout la dégringolade des prix sur les produits IEEE802.11b risquent de tuer cette technologie dans l'oeuf.

0096000000051402-photo-logo-hiperlan-2.jpg
De son côté l'HiperLAN 2 (HIgh Performance Radio LAN 2.0) est une norme de réseau sans fil basée sur une transmission radio à 5GHz et proposant une vitesse de transfert de 54Mbps. Il se pose donc comme le concurrent principal du tout nouveau IEEE802.11a. Son principe de fonctionnement est de type cellulaire et chaque station est donc rattachée à un point d'accès. Le mode ad hoc est encore en cours de développement.
Cette technologie est soutenue par l'H2GF (Hyperlan 2 Global Forum) qui comprend des compagnies telles que Bosch, , Ericsson, Nokia, Telia, Texas Instrument, Canon, ou encore Samsung.
Si cette technologie pourrait bien bénéficier des déboires de l'IEEE 802.11a en Europe à cause des interférences avec les transmissions satellitaires, les administrations françaises et britanniques lui préfèreraient l'IEEE 802.11h et donc pourrait bien compromettre ses chances.

Conclusion



0092000000051403-photo-madame-sans-fil.jpg
Les seules certitudes que nous pouvons avoir sur les normes sans fil sont que seuls le Bluetooth et l'IEEE 802.11b semblent en mesure de s'imposer, le premier pour les appareils mobiles sans architecture réseau et le second pour les réseaux locaux.
Par contre en ce qui concerne les réseaux sans fil haut débit permettant de transférer des fichiers vidéos, on est encore dans le flou. L'IEEE 802.11a et l'Hiperlan/2 n'ont pas la faveur des instances européennes et l'IEEE 802.11h est encore loin d'être opérationnel. Il y a donc encore du pain sur la planche pour ces trois protagonistes.
Reste maintenant à espérer que les prix des produits réseaux sans fil baissent encore sensiblement afin que l'on puisse tous profiter des joies de ces technologies attrayantes.
Modifié le 18/09/2018 à 11h59
0 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Normandie : la plus grande route solaire du monde est un échec
Windows Defender obtient 3 fois le score maximum aux tests AV-Test
Sur Reddit, les développeurs d'Apex Legends dérapent et insultent leur communauté
Matrix 4 officiellement annoncé, avec Keanu Reeves et Carrie-Ann Moss
WoW Classic : Blizzard dit s’attendre à des files d’attente monstrueuses à l’ouverture
Minecraft s'offre un boost graphique... réservé aux possesseurs de cartes NVIDIA RTX
PS5 : la fuite d'un brevet révèle un design plutôt original
L'astéroïde Apophis qui frôlera la Terre en 2029 est-il vraiment dangereux ?
Starman et sa Tesla Roadster viennent d'achever leur première orbite autour du Soleil
Selon Google, 1,5% des mots de passe seraient compromis

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top