L’Union européenne va-t-elle adopter le «.eu» ?

0
Les ministres européens des télécommunications sont favorables à la création d'un nouveau nom de domaine en «.eu».

Réunis mercredi à Luxembourg, les ministres européens chargés des télécommunications ont approuvé la création d'un suffixe Internet en «.eu» à destination des entreprises, institutions et associations.

La mise en place d'un nom de domaine en «.eu» fait partie du plan d'action baptisé «e-Europe» et présenté au sommet de Lisbonne en mars 2000.

Pour être mise en œuvre, cette proposition doit être adoptée par le Parlement européen.

«Nous souhaitons voir la présence sur Internet du suffixe «.eu» au début de l'année 2002. Pas exactement au moment du lancement de l'euro, mais peu de temps après cela», a déclaré Erkki LIIKANEN Commissaire européen chargé des entreprises et de la société de l'information.

Il y a quelques mois, sept nouveaux noms de domaine obtenaient l'approbation de l'organisme de régulation du Réseau basé aux Etats-Unis, l'ICANN (Internet Corporation for Assigned Names and Numbers).

L'Europe souhaite garder une marge de manœuvre sur le Net, si ce n'est équilibrer les forces en présence. Les principaux fournisseurs de services et d'informations en ligne du continent sont-il prêts à opter pour une identité européenne forte via leur nom de domaine ?

Christian PIERRET, Secrétaire d'Etat français à l'Industrie, estime pour sa part que le suffixe «.eu» peut «apporter un plus» par rapport aux noms de domaines nationaux.

M.PIERRET souhaiterait par ailleurs qu'un système de procédures «simplifiées et légères» soit mis en place pour assurer les éventuels enregistrements à venir...
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

ESI de Oracle et Akamai pour un web dynamique et rapide
Wanadoo et Banque Directe annoncent un partenariat stratégique
Malicio Pro : une nouvelle offre de France Télécom pour les PME
Business Objects développe sa stratégie sur le marché mobile
Business Objects développe sa stratégie sur le marché mobile
Malicio Pro : une nouvelle offre de France Télécom pour les PME
ESI de Oracle et Akamai pour un web dynamique et rapide
Wanadoo et Banque Directe annoncent un partenariat stratégique
Business Objects développe sa stratégie sur le marché mobile
Business Objects développe sa stratégie sur le marché mobile
Haut de page