le vendredi 13 avril 2012

Bruxelles ouvre une consultation sur l'Internet des objets

www world wide web internet logo sq gb
La Commission Européenne a ouvert une consultation sur l'Internet des objets afin de mieux connaître les enjeux éventuels pour les citoyens de l'Union.

En expliquant que le consommateur moyen dispose aujourd'hui d'au moins deux objets connectés (par exemple un smartphone et un ordinateur), la Commission Européenne explique dans un communiqué de presse que d'ici 2015, il en disposera de sept. Dans trois ans, la planète compterait alors 25 milliards de dispositifs avec une connexion sans fil, un chiffre qui pourrait doubler durant les cinq années suivantes.

« L'"internet des objets" (IdO) permettra aux objets du quotidien comme les téléphones, les voitures, les appareils électroménagers, les vêtements et même les aliments de disposer d'une connexion sans fil à l'internet au moyen de puces intelligentes et de collecter et transmettre des données », est-il ainsi expliqué. Les autorités de Bruxelles souhaitent clarifier pour le consommateur les enjeux en ce qui concerne le stockage de ces informations à caractère personnel ainsi que le potentiel économique et social de cette prochaine révolution numérique.

Neelie Kroes, vice-présidente de la Commission européenne responsable de la stratégie numérique, estime que le déploiement de l'Internet des objets et son acceptation auprès des consommateurs ne peut se faire que dans un cadre juridique et éthique précis « et en offrant contrôle et sécurité aux citoyens ».

Cette consultation est ouverte jusqu'au 12 juillet. Par la suite, la Commission publiera ses recommendations en juillet 2013.
Commentaires
Chargement des commentaires...
( les afficher maintenant )