Après les Chrome apps, place aux Electron apps

Si Google entend en finir avec ses Chrome Apps, le projet open source Electron souhaite leur donner une nouvelle vie.

Il y a une dizaine d'années, en octobre 2007, Mozilla levait le voile sur son projet Prism. Ce dernier permettait de donner aux applications Web leurs propres fenêtres autonomes, dissociées du reste du navigateur Firefox. Cette idée a été abandonnée et c'est Google qui a ensuite mis en place un dispositif similaire au sein de Chrome.

Mais en mars dernier, la firme de Mountain View a revu sa stratégie. L'équipe a annoncé 800636 le retrait de son lanceur d'applications et plus récemment, l'abandon des fameuses Chrome apps sur Windows, OS X et Linux. Mais un projet open source, baptisé Electron a pour but de leur donner une seconde vie.

Lancé en 2013, par Koushik Dutta, cofondateur Cyanogen INC, Electron se présente comme un outil permettant de concevoir des applications multiplateformes en HTML, CSS et Javascript en faisant usage des interfaces de programmation de Chromium et en intégrant node.js, Il est alors possible d'encapsuler des web apps existantes.

Electron apps


Dans certains cas, il peut effectivement être préférable de dissocier un service du reste du navigateur. Cela pourrait permettre,par exemple, d'avoir une fenêtre dédiée pour chacune des applications d'Office Online ou pour un outil de manipulations graphiques comme Pixlr Editor.

Sur son site officiel, Electron liste plus de 600 applications Web déjà encapsulées. Les développeurs Web retrouveront le projet sur GitHub
Modifié le 29/08/2016 à 12h22
Commentaires