🔴 LE BLACK FRIDAY EN DIRECT !

Meilleur stockage en ligne : le comparatif du stockage cloud en novembre 2021

05 novembre 2021 à 12h34
44

Quel est le meilleur stockage en ligne en novembre 2021 ? Suite à l’émergence des smartphones, des besoins grandissants de stockage en ligne, les services Cloud ont plus que jamais le vent en poupe. Si de plus en plus d’utilisateurs n’hésitent plus à casser leur tirelire pour souscrire à un abonnement, le choix entre les différentes solutions de stockage Cloud du marché n’est pas forcément évident. Clubic vous aide à faire votre choix à travers ce classement du meilleur stockage en ligne du marché.

Le plus premium

pCloud

Le plus premium

  • Sécurité de bout en bout (en option)
  • Vitesses de téléchargement
  • Synchronisation sélective
Le plus complet

Google Drive

Le plus complet

  • Intégration de Google Workspace
  • Nombreuses applications tierces
  • Outils de collaboration
Le plus prometteur

Icedrive

Le plus prometteur

  • Sécurité et confidentialité remarquables
  • Plan gratuit généreux
  • Cryptage de bout en bout sans connaissance

Des stars du cloud telles que Dropbox, Google Drive, OneDrive, Box aux jeunes pouces comme MEGA, pCloud ou Ufile, l'offre est dense et variée. Au-delà du simple ratio prix/capacité, tous les services ne répondent pas aux mêmes besoins tant en termes de fonctionnalités, d'ergonomie, d'intégration mutliplateforme, que de sécurité, de confidentialité, et de performances. Voici notre comparatif complet des meilleurs services du marché en 2021.

Classement du meilleur stockage en ligne 2021 :

  1. pCloud
  2. Google Drive
  3. Dropbox
  4. MEGA
  5. OneDrive
  6. Icedrive
  7. iCloud
  8. Box
  9. Ufile
  10. Amazon Drive

1. pCloud : meilleur stockage en ligne premium

Le service de stockage cloud Suisse jouit d’une excellente réputation. Son credo est d’offrir tous les outils de synchronisation et de sauvegarde les plus modernes tout en garantissant à ses utilisateurs une sécurité et une confidentialité de premier plan. Des promesses que très peu d’acteurs sont capables de tenir. Sans oublier des tarifs attractifs et surtout des offres « Lifetime » uniques sur le marché.

pCloud
  • Sécurité de bout en bout (en option)
  • Vitesses de téléchargement
  • Synchronisation sélective
Le meilleur stockage Cloud premium

Le service de stockage en ligne et de synchronisation pCloud a beaucoup d'atouts à faire valoir. Basé en Suisse, c'est l'un des rares hébergeurs à garantir une sécurité et confidentialité sans faille. Stable et performant, il offre les meilleures technologies de synchronisation (par blocs, LAN…) ainsi que la sauvegarde sélective avec des fonctions de back-up automatisés. Outre des forfaits dotés d'un excellent rapport qualité/prix, il propose des formules « Lifetime » uniques qui en font le meilleur stockage en ligne du marché.

Le meilleur stockage Cloud premium

Le service de stockage en ligne et de synchronisation pCloud a beaucoup d'atouts à faire valoir. Basé en Suisse, c'est l'un des rares hébergeurs à garantir une sécurité et confidentialité sans faille. Stable et performant, il offre les meilleures technologies de synchronisation (par blocs, LAN…) ainsi que la sauvegarde sélective avec des fonctions de back-up automatisés. Outre des forfaits dotés d'un excellent rapport qualité/prix, il propose des formules « Lifetime » uniques qui en font le meilleur stockage en ligne du marché.

Fondé en 2013 à Baar en Suisse, pCloud s’est fait notamment connaître à travers son offre « Lifetime » qui propose un espace de stockage en ligne à vie moyennant un seul paiement. pCloud se distingue également avec des technologies de synchronisation et de backup à la pointe de la technologie doublées d'une sécurité de bout en bout optionnelle. Du fait de sa localisation en Suisse, le service bénéficie d’une des législations sur la protection de la vie privée les plus strictes au monde.

pcloud famille

Infrastructure pCloud : une offre transparente

Avec pCloud, pas question pour les utilisateurs de nager en eaux troubles sans savoir où sont stockés leurs données. L'entreprise exploite des datacenters situés aux États-Unis dans la ville de Dallas et en Europe au Luxembourg. Lors de l’inscription, les utilisateurs sont libres de choisir l'une ou l'autre localisation. La région qui héberge les données est clairement affichée sur l’interface en ligne et via les clients bureau et mobiles. Au niveau de la sécurité, pCloud chiffre les données en AES 256 pendant et après leur transfert (au repos) et utilise le protocole TLS/SSL pour protéger les informations lorsqu’elles transitent entre les appareils et le cloud. Pas moins de 5 copies des données sont stockées sur 3 serveurs différents au minimum.

Ceux qui le souhaitent peuvent souscrire une option pour crypter les données de bout en bout, c’est-à-dire avant qu’elles ne soient envoyées à pCloud. Comme la plupart de ses concurrents, un mode d’authentification à deux facteurs est proposé. Par défaut, les anciennes versions de fichiers et celles mises dans la corbeille sont conservés durant 15 jours pour les comptes gratuits et 30 jours pour les payants. Aucune limite de vitesse ou de taille de fichiers pour les transferts n’est imposée par pCloud qui compte désormais plus de 14 millions d’utilisateurs.

pCloud : des fonctionnalités au top

Doté des technologies avancées telles que la synchronisation au niveau des blocs et LAN, pCloud est l'un des services les plus performants. Outre une interface web, il offre l’une des plus larges couvertures multiplateforme du marché avec des clients pour Windows, macOS, Linux, Android et iOS, ainsi que des extensions web pour Chrome, Firefox, et Opéra. Le service regorge de fonctionnalités avancées telles que la sauvegarde automatique de comptes cloud (Dropbox, Google Drive, OneDrive…), un lecteur vidéo intégré, ou encore le partage de dossiers et de fichiers y compris avec des personnes n’ayant pas pCloud.

Comme Dropbox, les clients bureau fonctionnent par le biais d'un dossier local de synchronisation. Toutes les données ajoutées au dossier sont automatiquement répliquées sur le cloud et les autres applications. pCloud dispose également de la synchronisation sélective permettant de faire des des backup automatisés de n'importe quels dossiers ou lecteurs, et téléchargement automatique des photos sur les mobiles. Citons également la prise en charge des documents office, le versionnage des fichiers (180 jours), ou encore le tout nouveau système de backup automatique de PC. pCloud fait en revanche l’impasse sur l’intégration d’applications tierces.

Offres et tarifs pCloud

Le service suisse propose un plan gratuit comprenant 10 Go de stockage en ligne pouvant être étendus à 25 Go via notamment un système de parrainage. Deux abonnements mensuels sont proposés : «Premium 500 Go» à 4,99 €/mois et «Premium Plus 2 To» à 9,99 €/mois. Ils sont actuellement tous deux disponibles en version « Lifetime » (à vie) pour 175 et 350 euros.

2. Google Drive : le plus performant et complet

Avec plus d’un milliard d’utilisateurs dans le monde, Google Drive est devenu un service cloud aussi incontournable pour les particuliers que pour les entreprises. Le mastodonte fait plus et mieux que la plupart de ses concurrents, mais la confidentialité n’est pas son fort.

Google Drive Pour les pros
  • Intégration de Google Workspace
  • Nombreuses applications tierces
  • Outils de collaboration
Le plus complet et performant

Google Drive constitue sans aucun doute l'une des solutions de stockage en ligne les plus complètes et performantes du marché. Le service fait la part belle à la collaboration et au partage de contenus grâce à l'intégration native de la suite Workspace et de ses services maison. Sans oublier des centaines d'applications tierces et un outil de sauvegarde sélective particulièrement efficace. Google oblige, il ne faut en revanche pas être trop regardant sur la confidentialité des données…

Le plus complet et performant

Google Drive constitue sans aucun doute l'une des solutions de stockage en ligne les plus complètes et performantes du marché. Le service fait la part belle à la collaboration et au partage de contenus grâce à l'intégration native de la suite Workspace et de ses services maison. Sans oublier des centaines d'applications tierces et un outil de sauvegarde sélective particulièrement efficace. Google oblige, il ne faut en revanche pas être trop regardant sur la confidentialité des données…

Créé en 2012, Google Drive s’est peu à peu hissé au sommet du marché des services de stockage cloud. Intégré nativement dans tous les terminaux Android et associé notamment à la messagerie la plus populaire de la planète Gmail, son succès n’est pas une surprise. Le géant du web offre l’un des plus généreux espaces de stockage gratuit de 15 Go (partagé entre Gmail, Photos et Drive). Il a développé un écosystème particulièrement riche doté d'un large éventail de fonctionnalités aussi bien ludiques que professionnelles.

google drive.jpg

Infrastructure Google Drive : la grosse artillerie

Si Amazon domine le marché mondial du cloud pour les entreprises, Google surpasse largement ce dernier sur le segment grand public. La firme de Mountain View possède, administre et gère sa propre infrastructure réseau. Outre une sécurité à la pointe de la technologie, Google Drive laisse sur place tous ses concurrents, y compris Dropbox, en termes de performances. Tous les fichiers au repos hébergés sur Drive sont chiffrés en AES 128, tandis que les fichiers en transfert sont protégés par le protocole TLS et un cryptage AES 256. Un mode d’authentification à deux facteurs protège les connexions.

Malgré toutes ses qualités, il souffre d’importants problèmes de confidentialité. Contrairement à MEGA ou Ufile, Drive ne dispose pas d’une sécurité de bout en bout avec un cryptage dit sans connaissance. Comme avec tous les services de Google, toutes les données qui transitent par Drive sont analysées et exploitées notamment à des fins publicitaires. C’est le prix à payer pour profiter des services du géant du Web.

Google Drive : un écosystème d’une richesse inégalée

Contrairement à la plupart de ses concurents, Drive ne bride pas les comptes gratuits qui peuvent accéder à la quasi-totalité de ses fonctionnalités. Outre une intégration optimale dans Android, il est accessible en ligne et via des applications pour Windows, macOS, et iOS ultras complètes. Une fois installés, les clients bureau installent un dossier local de synchronisation qui réplique à l’identique toutes les données qui y sont ajoutées sur le cloud et tous les appareils où Drive est installé. Google Drive propose de véritables outils de sauvegarde avec un mode de synchronisation sélective permettant de choisir les dossiers à sauvegarder.

Interconnecté avec Gmail, Agenda, Photos, Play Music, Hangoots, Keept, etc., Drive fonctionne de manière transparente avec la suite bureautique maison Google Workspace (Docs, Sheets, Slides..). De fait, il dispose d’un nombre impressionnant d’outils avancés de partage et de collaboration en ligne. Le service prend en charge de très nombreux formats de fichiers ainsi que leur prévisualisation et dispose d'un lecteur vidéo et de fonctions d'intelligence artificielle pour la gestion des photos. A l'instar d'Android, il dispose d’une boutique d’applications baptisée « Workspace Marketplace » qui lui permet de s’interfacer avec une multitude d’applications tierces : Audacity, DocuSign, ProjectWord,etc.

Offres et tarifs Google Drive

Le plan gratuit de Google qui comprend 15 Go de stockage en ligne est l’un des plus généreux du marché, mais attention, car il est partagé entre Gmail, Photos et Drive. À travers son offre pour les particuliers Google One, la firme propose des formules aux tarifs très avantageux. Le ticket d’entrée qui débute à 1,99 €/mois pour 100 Go est l’un des plus attractifs du marché. Les deux autres plans de stockage pour particuliers se situent dans la moyenne et s’élèvent à 2,99 €/mois pour 200 Go et 9,99 €/mois pour 2 To.

3. Dropbox : meilleur stockage cloud multiplateforme

Outre la meilleure intégration multiplateforme du marché, ses performances de synchronisation surpassent toujours celles de ses concurrents. Convivial, rapide, efficace, et riche en fonctionnalités, il séduit aussi bien les particuliers que les entreprises malgré des tarifs plus élevés que la moyenne. Il pêche en revanche par ses options de sauvegarde limitées et sa politique de confidentialité.

Dropbox
  • Synchronisation remarquable
  • Ecosystème complet
  • Performances lecture/écriture
Un as de la synchronisation

Grâce à ses technologies de synchronisation, son ergonomie remarquable, ses performances, ou encore son intégration avec la plupart des OS et des applications tierces, Dropbox demeure LA référence incontournable du marché. La localisation de ses datacenters aux Etats-Unis et l'espace de stockage minuscule de la version gratuite viennent gâcher un peu ce portrait idyllique. Personne n'est parfait !

Un as de la synchronisation

Grâce à ses technologies de synchronisation, son ergonomie remarquable, ses performances, ou encore son intégration avec la plupart des OS et des applications tierces, Dropbox demeure LA référence incontournable du marché. La localisation de ses datacenters aux Etats-Unis et l'espace de stockage minuscule de la version gratuite viennent gâcher un peu ce portrait idyllique. Personne n'est parfait !

Fondée en 2007 aux États-Unis par une start-up, Dropbox qui est l’un des pionniers du marché a rencontré un succès immédiat. Lorsqu’on parle de stockage cloud, la plupart des personnes pensent immédiatement à un seul et même service… Dropbox. Compatible avec d’innombrables plateformes (Android, iOS, macOS, Windows, Linux, BlackBerry…) et accessible depuis n’importe quel navigateur Web, il s’intègre mieux et plus profondément que n’importe quels autres services cloud. Présentation…

Dropbox © Nopparat Khokthong / Shutterstock.com

Infrastructure Dropbox : du bon et du moins bon

Connu pour avoir refusé une offre de rachat de plus de 800 millions de dollars de Steve Jobs en personne pour Apple deux après son lancement, la start-up s’est depuis muée en géant de la tech. Dropbox ne compte aujourd’hui pas moins de 500 millions d’utilisateurs et 300 000 entreprises. Comme les GAFA -Amazon, Apple, Microsoft et Google-, elle a développé sa propre infrastructure réseau. Seul bémol, ses datacenters étant situés aux États-Unis, l’entreprise est soumise aux lois abusives des autorités américaines en matière de confidentialité des données.

Tous les fichiers hébergés sur Dropbox sont cryptés AES-256 et via le protocole SSL durant leur transfert. Un service d’authentification à deux facteurs est également proposé pour protéger les connexions. Contrairement à pCloud ou MEGA, le service de stockage en ligne n’assure toutefois pas une sécurité de bout en bout avec un cryptage sans connaissance. Cela signifie que les équipes de Dropbox peuvent déchiffrer et accéder aux données des utilisateurs. Un problème de confidentialité qui se pose avec tous les services cloud américains.

Dropbox : un écosystème riche et simple d’utilisation

De la synchronisation par blocs et via le réseau local, à la compression des fichiers avant leurs transferts ou encore la synchronisation partielle, l’arsenal technologique de Dropbox n’a pas d’équivalent sur le marché. Sans surprise, il constitue toujours l’un des services cloud les plus fiables et performants. Une fois installé, il crée un dossier de synchronisation baptisé « Dropbox » à la racine du disque dur principal. Tous les éléments ajoutés en local dans le dossier sont automatiquement synchronisés sur les serveurs de Dropbox et ses applications pour ordinateurs et terminaux mobiles. Il fonctionne en tâche de fond de manière totalement transparente.

Bien plus qu’un service de stockage cloud, Dropbox constitue un véritable écosystème en ligne doté d’outils d’édition et de collaboration maison tels que « Paper », Showcase », « Transfer », etc. Sans oublier l’« App Center » qui lui permet de s’interfacer avec d’innombrables applications tierces : Office, Google Workspace, Adobe, Slack, Zoom, Teams, YouTube, etc. Un cloud à tout faire offrant d’innombrables fonctions avancées pour le partage, la collaboration, et la productivité en ligne. Outre l’aperçu et l’historique des fichiers, il intègre des lecteurs pour tous les contenus multimédias (photos, vidéos et musique) permettant d'en profiter partout à et tous moments.

Offres et tarifs Dropbox

Outre l’offre de base « Dropbox Basic » comprenant seulement 2 Go d’espace de stockage en ligne gratuit extensibles via un système de parrainage, le service propose 5 formules payantes, dont 2 pour les particuliers. Leurs tarifs varient de 9,99 €/mois pour 2 To pour le forfait « Plus » à 16,99 €/mois pour 2 To pour le forfait « Family » (6 utilisateurs).

4. MEGA : meilleur stockage en ligne gratuit

Successeur légal du site de téléchargements Megaupolad, MEGA s’est imposé en quelques années comme une valeur sure. Grâce à un espace de stockage généreux et des fonctionnalités de sécurité de premier plan, il constitue le meilleur stockage cloud gratuit.

Mega
  • Espace de stockage de 15 Go extensible
  • Sécurité et confidentialité
  • Fonctionnalités de partage

MEGA constitue toujours le meilleur service cloud multiplateforme gratuit. Il se distingue par sa sécurité de bout en bout, son espace de stockage extensible généreux, ainsi que pour ses possibilités de sauvegarde sélectives et ses fonctions de partage.

MEGA constitue toujours le meilleur service cloud multiplateforme gratuit. Il se distingue par sa sécurité de bout en bout, son espace de stockage extensible généreux, ainsi que pour ses possibilités de sauvegarde sélectives et ses fonctions de partage.

Fondé en Nouvelle-Zélande par Kim Dotcom tout juste un an après la fermeture médiatisée de Megaupload en 2013, MEGA a démarré sur les chapeaux de roues. Profitant à plein de la notoriété de son fondateur, le site Mega.nz avait enregistré plus de 1 million d’inscriptions seulement 24 heures après son lancement. La promesse de MEGA était d’offrir à la fois le plus large espace de stockage en ligne gratuit du marché (50 Go) et une sécurité de bout en bout.

MEGA.nz

Des débuts chaotiques au succès planétaire

Les débuts de MEGA s’avèrent difficiles, car non seulement les vitesses de téléchargement se révèlent extrêmement lentes, mais plusieurs experts révèlent d’importantes failles de sécurité. Pour ne rien gâcher, Kim Dotcom quitte l’entreprise qu’il a créée en 2015 et déclare dans les médias que les données des internautes n’y sont plus en sécurité. La direction dément et MEGA repart sur de nouvelles bases. Depuis, les problèmes de sécurité ne sont plus qu'un lointain souvenir, et le service s'est nettement amélioré.

MEGA constitue l’un des seuls services cloud du marché à proposer un cryptage de bout en bout sans connaissance gratuitement. Il permet aux utilisateurs de chiffrer eux-mêmes leurs données et d’obtenir une clé privée de déchiffrement. Concrètement, ni MEGA ni des tiers ne peuvent accéder aux données des comptes des utilisateurs. En cas de perte du mot de passe, il devient toutefois impossible de récupérer ses données. Pour palier à ce problème, MEGA a créé un système de clé de récupération permettant de le réinitialiser. Le service compte désormais plus de 210 millions d’utilisateurs, dont 10 millions actifs quotidiennement.

MEGA : une optimisation pour la sauvegarde et le partage

À l’instar de Dropbox, MEGA dispose de clients pour les principaux OS du marché (Windows, macOS, Linux, Android et iOS), ainsi que des extensions pour les navigateurs Web Chrome, Edge et Firefox. Outre un désormais classique dossier de synchronisation installé en local sur le bureau, MEGA offre la possibilité d’effectuer des sauvegardes complètes ou sélectives. Dépourvu des technologies de synchronisation différentielle et partielle, le service n’est pas aussi performant que Dropbox ou pCloud

Côté fonctionnalités, MEGA fait la part belle aux fonctionnalités de partage avec la possibilité de définir des droits de lecture/écriture, d’instaurer un mot de passe, de solides options de sécurité et la possibilité d’instaurer un mot de passe, ou encore une date d’expiration. Il intègre également de puissants outils de communication cryptés, un client de messagerie MEGAbird pour envoyer de gros fichiers par email, la prévisualisation et l’historique des fichiers (Office, PDF, JPG…). Dépourvu d’applications tierces, MEGA n’est en revanche pas taillée pour la collaboration en ligne.

Offres et tarifs MEGA

Un stockage en ligne de 50 Go est offert temporairement lors de l’ouverture d’un compte. Celui-ci se compose de 15 Go incompressibles, et de 35 Go valables 30 jours. Différents objectifs sont ensuite proposés pour augmenter la capacité pour des périodes comprises en 180 jours et un an. Quatre plans payants aux tarifs attractifs sont proposés : « Pro Léger » à 4,99 €/mois pour 400 Go, « Pro I » à 9,99 €/mois pour 2 To, « Pro II » à 19,99 €/mois pour 8 To ou encore « Pro III » à 29,99 €/mois pour 16 To.

5. OneDrive : meilleur stockage cloud niveau rapport qualité / prix

Microsoft est l’un des pionniers des services cloud pour le grand public. Après moult changements de noms et évolutions, OneDrive constitue l'une des solutions de stockage cloud les plus attractives du marché. Compatible multiplateforme, il se montre bien plus stable et performant que par le passé. Ses principaux atouts résident dans son intégration profonde dans Windows ainsi que la suite bureautique Microsoft Office.

OneDrive
  • Intégration native dans Windows et Office
  • Partage, collaboration et productivité
  • Interface web
Le meilleur rapport qualité/prix

Parfaitement intégré dans Windows et Office, OneDrive offre de puissants outils de collaboration en temps réel ainsi que des outils de partage très simples d'utilisation. A l'usage, il s'avère toutefois moins performant que Dropbox ou Google Drive, et il ne permet pas la sauvegarde sélective. Avec seulement 5 Go de stockage cloud offerts, le plan gratuit n'est pas le plus attractif du marché. Microsoft frappe toutefois très fort avec son offre à 7 €/mois combinant un stockage de 1 To à la suite bureautique Microsoft 365.

Le meilleur rapport qualité/prix

Parfaitement intégré dans Windows et Office, OneDrive offre de puissants outils de collaboration en temps réel ainsi que des outils de partage très simples d'utilisation. A l'usage, il s'avère toutefois moins performant que Dropbox ou Google Drive, et il ne permet pas la sauvegarde sélective. Avec seulement 5 Go de stockage cloud offerts, le plan gratuit n'est pas le plus attractif du marché. Microsoft frappe toutefois très fort avec son offre à 7 €/mois combinant un stockage de 1 To à la suite bureautique Microsoft 365.

Anciennement appelé Windows Live Folders, Windows Live SkyDrive ou encore Microsoft SkyDrive, le service cloud de Microsoft a été lancé en 2007. Intégré au départ uniquement dans les PC et feu Windows Phone, il s’est ouvert depuis aux autres plateformes avec des clients bien ficelés pour macOS, iOS, et Android. Outre une intégration forcément optimisée dans Windows, il se distingue par l’intégration des versions web d’Office (Word, Outlook, Excel, PowerPoint…) pour les comptes gratuits, et un accès complet à Microsoft 365 avec ses plans payants.

Microsoft OneDrive © Microsoft OneDrive

Sécurité et synchronisation : des progrès, mais toujours des lacunes

OneDrive fut longtemps l’un des services cloud gratuits les plus avantageux du marché avec pas moins de 25 Go de stockage offert. Une offre qui a depuis fondu comme neige au soleil à partir de 2012 en passant de 15 à seulement 5 Go. Les clients payants ont eu droit eux aussi à leur douche froide lorsque Microsoft a décidé de supprimer définitivement en 2014 son plan payant illimité associé à la suite Office 365 (rebaptisé depuis Microsoft 365). Jadis lent et instable, le service de stockage a depuis beaucoup progressé.

Comme Dropbox, un dossier de synchronisation installé en local sur les ordinateurs permet de sauvegarder automatiquement les données sur le cloud et les autres clients. Grâce à la fonction « Fichiers à la demande », il peut combler un manque de stockage en téléchargeant uniquement les métadonnées des fichiers en local. Lors des mises à jour de fichiers sur le cloud, il utilise la synchronisation différentielle qui enregistre seulement les parties modifiées afin de réduire le temps de téléchargement. Il fait en revanche l'impasse sur la compression des fichiers avant leur transfert, la synchronisation LAN (via le réseau local), ou encore la synchronisation sélective permettant de sauvegarder les dossiers de son choix.

OneDrive : collaboration et de gestion photo

Bien que moins complet que Google Drive ou Dropbox, OneDrive tire son épingle du jeu avec des outils de collaboration et de productivité avancés. L’intégration des logiciels d’Office offre un grand confort d’utilisation que cela soit pour travailler sur des documents, coéditer des projets avec d’autres personnes, ou encore partager toutes sortes de données en un clic. Le service comprend l’historique des versions (30 jours), la prévisualisation et la prise en charge de plus de 300 formats de fichiers différents.

Pourvus d'une interface moderne et très conviale, la console web et les clients de OneDrive font la part belle à la gestion des contenus multimédias avec notamment un lecteur audio et vidéo intégré, ainsi que des technologies d’intelligence artificielle pour rechercher et trier des photos par similitudes (portraits, animaux, nature…). A noter que les applications mobiles proposent également le téléchargement automatique des photos et des vidéos. OneDrive fait par contre l’impasse sur l’intégration d'applications tierces.

Offres et tarifs OneDrive

Le plan gratuit de OneDrive offre un espace de stockage en ligne gratuit de 5 Go. Microsoft propose trois plans payants pour les particuliers dotés d’un excellent rapport qualité-prix. Le ticket d’entrée débute à 2 €/mois pour 100 Go avec l’offre « Standalone » (sans la suite bureautique). Particulièrement attractifs, les plans « Microsoft 365 Personnel » et « Microsoft 365 Famille » s’élèvent respectivement à 7 €/mois pour 1 To et 10 €/mois pour 6 To.

6. Icedrive: challenger du stockage cloud

Fondé en 2019, Icedrive incarne la nouvelle génération de services cloud et rejoint cette année le classement du meilleur stockage en ligne. Compatible multiplateforme, il se distingue par une interface ultra moderne ainsi que des fonctionnalités de sécurité de premier plan. Le jeune service propose en outre un généreux plan gratuit comprenant 10 Go de stockage cloud, et des formules payantes parmi les plus attractives du marché.

Icedrive
  • Sécurité et confidentialité remarquables
  • Plan gratuit généreux
  • Cryptage de bout en bout sans connaissance

Grâce à une interface moderne et une ergonomie bien ficelée, Icedrive s'avère simple et agréable à utiliser au quotidien. Outre une sécurité de bout en bout avec un cryptage sans connaissance, le service garantit un haut niveau de confidentialité. Il se démarque par un plan gratuit généreux avec 10 Go de stockage offert, et des formules payantes attractives. Une alternative encore jeune, mais prometteuse.

Grâce à une interface moderne et une ergonomie bien ficelée, Icedrive s'avère simple et agréable à utiliser au quotidien. Outre une sécurité de bout en bout avec un cryptage sans connaissance, le service garantit un haut niveau de confidentialité. Il se démarque par un plan gratuit généreux avec 10 Go de stockage offert, et des formules payantes attractives. Une alternative encore jeune, mais prometteuse.

Grâce à une approche innovante, Icedrive est parvenu à se faire un nom sur le marché ultra concurrentiel du stockage cloud. Créée il y a seulement deux ans au Royaume-Uni, la jeune pousse met l’accent sur la sécurité et la simplicité d’utilisation. Contrairement à la majorité de ses concurrents tels que Google Drive, Dropbox, OneDrive ou Amazon Drive, elle assure une politique de confidentialité irréprochable ainsi qu’un cryptage de bout en bout sans connaissance. Des atouts qui répondent aux attentes de plus en plus d’utilisateurs.

Icedrive

Sécurité et stockage cloud : des technologies inédites


Avec MEGA, Icedrive fait partie des rares services offrant une protection de bout en bout sans connaissance. Concrètement, seul l’utilisateur possède la clé de cryptage permettant de verrouiller/déverrouiller ses données. La technologie de cryptage d’Icedrive a la particularité de reposer sur l’algorithme de chiffrement Twofish 256 bits au lieu du traditionnel AES 256 bits. Durant leurs transferts sur le cloud, les fichiers sont protégés via le protocole SSL et la technologie de cryptage SHA-256.

Les fichiers déjà téléchargés (au repos) ne sont pas cryptés par défaut. Il suffit de glisser/déposer les données que l’on souhaite protéger dans le dossier « Encrypted » pour qu’elles soient chiffrées localement à la volée sur l’appareil de l’utilisateur. A noter que cette protection maximale est réservée toutefois uniquement aux comptes payants. Au registre des choses qui fâchent, Icedrive ne propose aucune solution pour réinitialiser son mot de passe en cas d’oubli, ni de mode d’authentification à double facteur pour protéger l’accès à ses comptes. Encore jeune, le service promet toutefois d’évoluer et combler à terme ses lacunes.

Une interface et des fonctions de dernière génération

Icedrive se démarque au premier coup d’œil par son interface moderne et dépouillée. En plus d’arborer un design strictement identique à celui de la console Web, les applications bureau (Windows, Mac, et Linux) possèdent la particularité d’être portables. Cela signifie qu’il est possible de les enregistrer sur un support amovible (USB, carte SD…) et de pouvoir les utiliser sur n’importe quelle machine sans avoir à les installer au préalable. Outre des applications mobiles pour Android et iOS, le service propose un second client très pratique pour Windows (uniquement) qui permet d’installer un lecteur virtuel fonctionnant exactement comme un lecteur local. Au registre des fonctionnalités intéressantes, Icedrive sauvegarde automatiquement et de manière illimitée toutes les anciennes versions des fichiers, ainsi que tous ceux qui ont été supprimés.

Citons également la prévisualisation des documents (PDF, Word, JPEG…) ainsi qu’un lecteur de vidéo intégré. Différentes options sont également disponibles pour partager des contenus en un clic en créant un lien de partage public (« Public Link Access »), puis en le copiant ensuite dans un email ou un chat, par exemple. À condition de passer par l’interface en ligne, les utilisateurs peuvent configurer les partages en instaurant un mot de passe et une date d’expiration (1, 7, 30 ou 180 jours). Malgré une interface non encore francisée, l’utilisation d’Icedrive se révèle particulièrement simple et intuitive.

Offres et tarifs IceDrive

Les plans de la jeune pousse britannique figurent parmi les plus compétitifs du marché. À commencer par un plan gratuit comprenant 10 Go de stockage en ligne, mais dépourvus en revanche du cryptage de bout en bout. En plus de leurs tarifs ultras compétitifs, les formules payantes possèdent l’avantage d’être disponibles en version Lifetime: « Lite » à 1,83 €/mois pour 150 Go de stockage et 250 Go de transfert (59 € à vie), « Pro » à 4,17 €/mois pour 1 To de stockage et 2 To de transfert (139 € à vie), et « Pro + » à 15 €/mois pour 5 To de stockage et 8 To de transfert (459 € à vie).

7. Kdrive : le meilleur service cloud en termes de confidentialité et de tarifs

Le leader de l’hébergement web suisse Infomaniak a fait une entrée remarquée sur le marché du stockage cloud avec Kdrive . Au-delà de ses tarifs défiant toute concurrence, ce nouveau service se positionne d’emblée comme une très sérieuse alternative aux géants du cloud américains Google Drive, OneDrive et Dropbox grâce à une galaxie complète de services et de fonctionnalités.

kDrive
  • Tarifs très avantageux
  • Solides garanties de confidentialité
  • Performances des téléchargements

Malgré quelques défauts de jeunesse, la solution d'Infomaniak est convaincante. Elle se positionne comme un sérieux concurrent de Google Drive et OneDrive grâce à une suite intégrée pourvue de nombreux outils de partage et de collaboration. Basé en Suisse, le service offre de solides garanties de confidentialité et une belle couverture multiplateforme (clients Windows, macOS, Linux, Android et iOS). On regrette l'absence de certaines technologies de synchronisation et d'un cryptage de bout en bout en local. Ses tarifs parmi les plus compétitifs du marché en font une séduisante alternative.

Malgré quelques défauts de jeunesse, la solution d'Infomaniak est convaincante. Elle se positionne comme un sérieux concurrent de Google Drive et OneDrive grâce à une suite intégrée pourvue de nombreux outils de partage et de collaboration. Basé en Suisse, le service offre de solides garanties de confidentialité et une belle couverture multiplateforme (clients Windows, macOS, Linux, Android et iOS). On regrette l'absence de certaines technologies de synchronisation et d'un cryptage de bout en bout en local. Ses tarifs parmi les plus compétitifs du marché en font une séduisante alternative.

Lancé en 2020 après trois ans de développement, Kdrive est venu compléter le large éventail de services web d’Infomaniak. Comme Google ou Microsoft, la société suisse propose une messagerie (illimitée), un calendrier, un gestionnaire de contacts, un service de transferts de fichiers ou encore un service de visioconférence. Avec Kdrive, les utilisateurs peuvent bénéficier d’un plan gratuit de stockage cloud de 3 Go, ou souscrire à l’une de ses trois formules payantes figurant parmi les plus attractives du marché. Bien que le jeune service souffre encore de l’absence de certaines technologies, il offre de très solides garanties de confidentialité.

kDrive 2021 © kDrive

Sécurité et confidentialité : des données sous haute protection

Localisé en Suisse, Infomaniak jouit de l'une des législations les plus strictes de la planète en matière de protection de la vie privée. Créée, détenues et gérée exclusivement par ses fondateurs et ses employés, l’entreprise possède un contrôle total sur les données qu’elle héberge dans ses propres datas centers basés en Suisse. Contrairement à la plupart de ses concurrents, Infomaniak garantit qu’aucune donnée n’est analysée ou revendue à des tiers. En ce qui concerne la sécurité, kDrive sauvegarde automatiquement les données sur trois différents serveurs et deux datacenters.

Toutes les données se voient chiffrées de bout en bout côté serveurs et durant leur transfert. Pour l’heure, les données ne sont malheureusement pas chiffrées en local, mais Infomaniak a annoncé la sortie imminente d’un système de coffres-forts pour ses clients bureau et mobiles (comptes payants uniquement). Les utilisateurs auront alors la possibilité de générer leurs propres clés de chiffrement et de bénéficier d’une sécurité maximale. Cette évolution très attendue pourrait permettre à Kdrive d’offrir les mêmes garanties de sécurité que des acteurs comme MEGA, pCloud ou Icedrive avec un niveau de confidentialité supérieur.

Kdrive : synchronisation, performances et fonctionnalités

Comme Dropbox, Google Drive ou OneDrive, Kdrive permet de synchroniser toutes les données ajoutées dans un dossier local sur le cloud et de les répliquer ensuite sur tous ses appareils. Il se distingue toutefois de ces derniers en proposant de créer non pas un seul et unique dossier local, mais plusieurs. Grâce au mode de synchronisation partielle « Lite Sync », il est en outre possible de télécharger uniquement les métadonnées des fichiers locaux afin de préserver son espace de stockage. Encore jeune, le service fait néanmoins l’impasse sur plusieurs technologies de synchronisation : la compression des données avant leur transfert, la synchronisation au niveau des blocs ou encore la synchronisation via le réseau local.

Compatible multiplateforme (Windows, macOS, Linux, Android et iOS) et pourvu d’une interface web complète, Kdrive offre un large éventail de fonctionnalités. À commencer par le versionnage des fichiers, la possibilité de restaurer des fichiers supprimés (30, 60 à 120 jours selon les plans), la prévisualisation des documents (PDF, Word, JPEG…), ou encore des lecteurs audio/vidéo. Sans oublier la suite bureautique open source « Docs » qui se présente comme une véritable alternative à Office 365 ou Google Workspace. Différentes options sont également proposées pour collaborer en ligne en temps réel sur des documents et partager des contenus. Malgré son jeune âge, Kdrive se révèle être par ailleurs l’un des services cloud les plus rapides du marché.

Offres et tarifs de Kdrive

Les plans de la nouvelle solution de stockage cloud se révèlent près de deux fois moins chers que la moyenne du marché ! Outre un plan gratuit comprenant seulement 3 Go (disponible uniquement dans certains pays), le service propose trois formules payantes : « Solo » à 4,99 €/mois pour 2 To de stockage, « Team » à 10 €/mois pour 3 To de stockage (extensible jusqu’à 18 To), et « Pro » à 19,98 €/mois pour 6 To de stockage (extensible jusqu’à 106 To).

8. iCloud : meilleur stockage en ligne sous iOS

Le service de synchronisation et de stockage iCloud est une solution conçue et pensée pour les terminaux et la galaxie de services d’Apple. Son mode de fonctionnement quasiment entièrement automatisé comporte de nombreux avantages, mais aussi quelques inconvénients. Outre un espace de stockage gratuit de 5 Go, Apple propose différents abonnements parmi les moins chers du marché.

iCloud
  • Intégration profonde dans les terminaux Apple
  • Simplicité d'utilisation
  • Partage entre utilisateurs Apple
Le meilleur stockage en ligne pour Mac, iPhone et iPad

iCloud Drive n'est pas un service de stockage cloud et de synchronisation comme les autres. Entièrement dédié aux appareils et à l'écosystème d'Apple, il bénéficie d'une intégration profonde qui lui permet de fonctionner de manière totalement transparente pour les utilisateurs. Une solution simple, efficace, et abordable, mais qui est réservée uniquement aux clients de la pomme. Ceux qui recherchent des fonctionnalités de sauvegarde, de partage, et de collaboration poussées ont tout intérêt à se tourner vers des services tels que Dropbox, pCloud ou Google Drive.

Le meilleur stockage en ligne pour Mac, iPhone et iPad

iCloud Drive n'est pas un service de stockage cloud et de synchronisation comme les autres. Entièrement dédié aux appareils et à l'écosystème d'Apple, il bénéficie d'une intégration profonde qui lui permet de fonctionner de manière totalement transparente pour les utilisateurs. Une solution simple, efficace, et abordable, mais qui est réservée uniquement aux clients de la pomme. Ceux qui recherchent des fonctionnalités de sauvegarde, de partage, et de collaboration poussées ont tout intérêt à se tourner vers des services tels que Dropbox, pCloud ou Google Drive.

iCloud a été lancé en grande pompe à l’occasion de la sortie d’iOS 5 en 2011. Profondément intégré dans l’écosystème d’Apple, il fonctionne en tâche de fond sans qu’aucune intervention de l’utilisateur ne soit nécessaire. Même s’il est accessible via une interface en ligne, il ne dispose d’aucun client hormis pour Windows depuis quelques années. Après avoir verrouillé son système de toutes parts dans un premier temps, Apple a depuis assoupli un peu son mode de fonctionnement qui laisse un peu plus de liberté d’action aux utilisateurs.

Apple iCloud Photo Sharing


Synchronisation et sauvegarde : une intégration ultra optimisée

Apple possède de nombreux datacenters à travers le monde, mais ses besoins de stockage sont tellement importants qu’il est obligé de faire appel à des partenaires tels que Amazon et Google pour stocker une partie des données de ses utilisateurs. La firme de Cupertino se veut toutefois rassurante en affirmant que ces derniers ne peuvent en aucun cas déchiffrer leurs données. Comme tous les services cloud des GAFA, iCloud n’assure toutefois pas une sécurité de bout en bout sans connaissance.

Seuls certains services bénéficient d’un cryptage de bout en bout (iMessage, Message, FaceTime, Santé…), mais Apple conserve les clés permettant de déchiffrer les données des comptes utilisateurs. iCloud fonctionne de manière totalement automatisée pour sauvegarder à la fois les données relatives à l’appareil (réglages, préférences…), les photos, et les informations importantes telles que les apps iOS, les emails, contacts, etc. En cas de perte, de vol ou de changement de terminal, il suffit de se connecter à son compte pour retrouver ses contenus et réglages sur un nouvel appareil.

iCloud Drive : des performances et des fonctionnalités limitées

Comme Dropbox, iCloud Drive iCloud Drive installe un dossier de synchronisation dans Finder sur Mac et dans l’Explorateur de fichiers sur PC. Toutes les données ajoutées dans le dossier sont synchronisées sur le cloud est accessible en ligne et sur ses différents appareils. Les performances en termes de vitesse de téléchargement sont très décevantes. Sur iOS, iCloud Drive est intégré dans l’application Fichiers.

Quelques options basiques de partage via les outils bureautiques d’Apple (Pages, Numbers et Keynote) sont proposées, mais uniquement avec des utilisateurs ayant les mêmes applications. Il n’est pas possible de coéditer des documents, ou encore de créer des liens pour partager des contenus avec des tiers. À condition qu’ils soient connectés au même réseau local, des utilisateurs de terminaux d’Apple peuvent par contre échanger des contenus comme des photos et des vidéos très facilement via Airdrop.

Offres et tarifs iCloud


Le plan gratuit d’iCloud permet de bénéficier d’un espace de stockage gratuit de 5 Go. Pour plus de stockage, Apple propose également 3 abonnements très bon marché variant de 0,99 €/mois pour 50 Go, à 2,99 €/mois pour 200 Go et 9,99 €/mois pour 2 To.

9. Box.com : meilleur stockage cloud professionnel

Box est l’un des poids lourds des services cloud pour les entreprises. Malgré une offre de stockage en ligne gratuite de 10 Go, il demeure relativement méconnu du grand public en France. Compatible avec la plupart des plateformes, il intègre d’innombrables fonctionnalités et applications tierces. Un service fiable, mais qui impose de nombreuses limites en fonctions de l’abonnement choisi.

Box.com
  • Intégration d'applications
  • Plans avec stockage illimité
  • Choix localisation des données
Le meilleur service cloud professionnel

Box souffle le chaud et le froid. Le service brille par ses intégrations d'applications tierces et ses fonctionnalités de sécurité et de collaboration avancées pour les entreprises, mais sa vitesse de téléchargement s'avère moyenne. Ses comptes gratuits et payants pour les particuliers sont quant à eux beaucoup trop limités pour rivaliser avec ceux des ténors du marché tels que Dropbox, Google Drive ou encore One Drive.

Le meilleur service cloud professionnel

Box souffle le chaud et le froid. Le service brille par ses intégrations d'applications tierces et ses fonctionnalités de sécurité et de collaboration avancées pour les entreprises, mais sa vitesse de téléchargement s'avère moyenne. Ses comptes gratuits et payants pour les particuliers sont quant à eux beaucoup trop limités pour rivaliser avec ceux des ténors du marché tels que Dropbox, Google Drive ou encore One Drive.

Fondé en 2005 aux États-Unis par deux amis d’enfance, Box Inc (anciennement Box.net) est l’un des plus anciens services de stockage et de partage de fichiers sur le cloud. Réputé pour ses outils de collaboration destinés aux entreprises, il intègre plus de 1 000 applications tierces à travers sa bibliothèque d’applications baptisée OneCloud. À son actif, il compte 500 des plus grandes entreprises américaines parmi ses clients. Le service a toutefois du mal à s’imposer auprès du grand public.

Box.com © Box.com

Sécurité et synchronisation : de nombreuses options réservées aux professionnels

Malgré de nombreuses campagnes publicitaires et des partenariats avec notamment des fabricants de smartphones pour attirer le grand public, Box s’adresse essentiellement aux entreprisses. Son plan gratuit qui offre un espace de 10 Go peut sembler généreux, mais la taille des transferts qui est limité à seulement 250 Mo limite considérablement les possibilités. Au niveau de la sécurité, la plupart des fonctionnalités sont réservées aux comptes professionnels. Les utilisateurs gratuits doivent se contenter du strict minimum avec un mode d’authentification à deux facteurs pour les connexions. Les données comme les transferts en sont pas chiffrées.

Seuls les comptes Business et Entreprise bénéficient d’une véritable protection. Les données au repos son chiffrées en AES-256, et protégées par le protocole SSL/TL durant leur transfert. La sécurité de bout en bout avec un cryptage sans connaissance n’est disponible qu’en option pour certains comptes Entreprises. Basé sur le même modèle que Dropbox, le programme crée un dossier local de synchronisation. Toutes les données ajoutées au dossier sont téléchargées sur le cloud et les autres applications. Par défaut, le service stocke sauvegarde uniquement les métadonnées des fichiers qui sont téléchargés à la demande.

Box.com : un potentiel énorme à découvrir

Outre une interface en ligne ultra complète, l’hébergeur dispose de clients pour Windows, macOS, Android et iOS. Pourvu d’un écosystème complet, Box a la particularité d’intégrer nativement les suites Google Workspace et Microsoft 365. Cette prise en charge permet de créer et modifier des documents et d’accéder à de multiples fonctionnalités de partage, de collaboration et de productivité. Le service prend en charge de nombreux formats de documents (PDF, Office…) ainsi que la visualisation et le versionnage des fichiers.

Au registre des fonctions intéressantes, il dispose d’un lecteur vidéo et du téléchargement automatique des photos sur les applications mobiles, mais celles-ci sont réservées une fois encore aux comptes payants. Les clients professionnels ont également accès à un « App Store » qui regroupe plus d’un millier d’applications tierces. Les collaborateurs peuvent ainsi travailler avec leurs propres applications au sein de Box. Un espace de travail accessible partout et à tous moments depuis n’importe quel terminal connecté.

Offres et tarifs Box

Box ne propose que deux offres pour les particuliers, dont un plan gratuit avec 10 Go de stockage offert, mais une limite de transfert de 250 Mo par fichier. Le second qui revient à 9 €/mois pour seulement 100 Go de stockage est l’un des plus chers du marché.

10. Ufile : le meilleur stockage cloud pour les transferts de fichiers

Créé il y a seulement 5 ans, Ufile.io est un service de stockage en ligne et de synchronisation de dernière génération. Créé il y a seulement 5 ans, ce dernier concentre tous ses efforts sur la sécurité et la confidentialité. Outre une sécurité de bout en bout sans connaissance, il permet de transférer des fichiers en ligne de manière anonyme.

Ufile.io
  • Partage de fichiers
  • Sécurité de bout en bout
  • Mode d'envoi sans inscription
Le meilleur service de transferts de fichiers

Ufile est un service cloud moderne doté d'une sécurité de bout en bout solide et de fonctions originales. Il s'avère particulièrement efficace pour le partage de fichiers sécurisés avec un mode sans inscription 100 % anonyme. Ses fonctionnalités pour la synchronisation et le stockage de données sur le cloud sont en revanche beaucoup moins convaincantes.

Le meilleur service de transferts de fichiers

Ufile est un service cloud moderne doté d'une sécurité de bout en bout solide et de fonctions originales. Il s'avère particulièrement efficace pour le partage de fichiers sécurisés avec un mode sans inscription 100 % anonyme. Ses fonctionnalités pour la synchronisation et le stockage de données sur le cloud sont en revanche beaucoup moins convaincantes.

Lancé en 2016 au Royaume-Uni, Ufile jouit d’une popularité grandissante et comptabilise déjà plus de 20 millions d’utilisateurs mensuels. Outre un espace de stockage cloud gratuit de 2 Go, il a la particularité de permettre de transférer des fichiers gratuitement sans inscription. Pour se démarquer sur le marché ultra concurrentiel du cloud, il propose en suis une sécurité de bout en bout doublée d’une politique de confidentialité très stricte à l’opposé de celle des principaux acteurs du marché tels que Google Drive, Dropbox, OneDrive ou Amazon Drive.

Uploadfiles © Uploadfiles

Sécurité et transferts de fichiers : des technologies de premier plan

Ufile constitue l’un des trop rares services à assurer une protection sans faille que cela soit pour les utilisateurs gratuits ou payants. Les fichiers au repos sont chiffrés dans le navigateur avant d’être transférés sur des serveurs de stockage cloud sécurisés à proximité des utilisateurs où qu'ils se trouvent dans le monde. Une fois parvenus à leur destination, les blocs sont réassemblés et protégés par un cryptage AES-256 lorsqu’ils sont au repos.

Les transferts sont également sécurisés via le protocole SSL et la technologie de cryptage SHA-256. Contrairement à Dropbox, Google Drive et bien d’autres, Ufile n’a aucun moyen d’accéder aux données de ses utilisateurs. Seuls les utilisateurs peuvent déchiffrer leurs propres données. Ils ont également la possibilité d’ajouter un mot de passe pour protéger les transferts de fichier. De solides garanties de sécurité et de confidentialité pour tous les utilisateurs.

Ufile : des fonctions inédites

À l’heure où nous écrivons ces lignes, les clients bureau pour PC et Mac semblent rencontrer des problèmes et ne sont pas fonctionnels. Ufile a adopté le même modèle de synchronisation que Dropbox et consorts via un dossier de synchronisation local. Chaque fichier téléchargé sur le cloud est crypté et associé à une URL sécurisée partageable. Seules les personnes qui reçoivent l’URL peuvent accéder et déverrouiller les fichiers partagés. Ces derniers sont conservés durant 30 jours. Les limites de taille de transferts s’élèvent à 5 Go pour les utilisateurs gratuits et 100 Go pour les abonnés. Il est possible de glisser/déposer jusqu’à dix fichiers simultanément sur le site du fournisseur, quel que soit le type de formats.

Une nouvelle fonctionnalité d’hébergement éphémère est proposée pour les comptes Business. Celle-ci permet de configurer les fichiers sensibles pour qu’ils se détruisent automatiquement une fois téléchargés par le destinataire. L’hébergeur propose également des fonctionnalités inédites telles qu’un Widget de téléchargement de fichiers pour sites web, ainsi que des outils intégrés pour vendre des contenus numériques (logiciels, musique, vidéos…). Ufile fait en revanche l’impasse sur des fonctions classiques comme la prévisualisation des fichiers, la lecture multimédia (audio et vidéo), ou encore le versionnage des fichiers.

Offres et tarifs Ufile

Ufile offre 2 Go de stockage et permet d’envoyer jusqu’à 5 Go de données gratuitement. Les tarifs de ses plans payants sont assez élevés, mais associés à des fonctions de partage et de vente que l’on ne trouve forcément chez les autres hébergeurs : « Ufile Pro » à 9 $/mois pour 1 To de stockage (10 Go de transfert) et « Ufile Business » à 29 $/mois pour 3 To de stockage (100 Go de transfert).

11. Amazon Drive : meilleur stockage en ligne de photos

Amazon n’est pas seulement le leader mondial du commerce en ligne, mais également celui du stockage cloud pour les entreprises avec sa filiale AWS. Malgré cela, son service cloud pour les particuliers baptisé Amazon Drive reste beaucoup moins connu que Dropbox ou Google Drive. Outre un plan gratuit classique comprenant 5 Go, ce dernier se distingue par une offre de stockage photo illimitée pour les abonnés Amazon Prime.

Amazon Drive
  • Stockage photo illimité (abonnés Amazon Prime)
  • Gestion des photos
  • Synchronisation sélective
Le meilleur stockage photo

Amazon Drive constitue un service en demie-teinte. Il dispose de fonctions intéressantes telles que la synchronisation au niveau des blocs, la sauvegarde sélective, ou encore l'aperçu des fichiers, mais ses options de partage, de collaboration et de productivité sont limitées ou inexistantes. Plus chers que la moyenne, les plans de stockage payants d'Amazon Drive ne sont plus du tout compétitifs. Son offre de stockage illimité pour les photos destinée aux abonnés Amazon Prime s'avère en revanche particulièrement attractive.

Le meilleur stockage photo

Amazon Drive constitue un service en demie-teinte. Il dispose de fonctions intéressantes telles que la synchronisation au niveau des blocs, la sauvegarde sélective, ou encore l'aperçu des fichiers, mais ses options de partage, de collaboration et de productivité sont limitées ou inexistantes. Plus chers que la moyenne, les plans de stockage payants d'Amazon Drive ne sont plus du tout compétitifs. Son offre de stockage illimité pour les photos destinée aux abonnés Amazon Prime s'avère en revanche particulièrement attractive.

La firme de Jeff Bezos qui a lancé Amazon Web Service (AWS) en 2006 a mis plusieurs années avant de décliner une offre pour le grand public. Créé en 2011, Amazon Drive (anciennement appelé Amazon Cloud Service) débarque sur le marché avec très peu d’arguments. Contrairement aux solutions professionnelles ultras sophistiquées d’AWS qui dominaient déjà à l’époque le marché du cloud mondial, Amazon Drive se révèle peu convivial et très limité en termes de fonctionnalités. Même si le service s’est depuis enrichi et présente quelques atouts, Amazon a encore du chemin à faire pour se hisser au niveau des meilleures solutions cloud grand public.

Amazon Drive © Amazon Drive

Sauvegarde et sécurité : Amazon souffle le chaud et le froid

Accessible sur le web et via des applications pour les plateformes Windows, macOS, Android et iOS, Amazon Drive fonctionne de manière un peu différente que les autres services de stockage. Sur Windows et Mac, aucun dossier de synchronisation local n’est installé, tout passe par une application baptisée Amazon Photos. Contrairement à ce que son nom pourrait laisser supposer, celle-ci n’est pas uniquement dédiée à la sauvegarde de visuels. Même si l’interface d’accueil met surtout en avant les fonctions photos et vidéos, elle permet de synchroniser d’autres types de fichiers.

Doté mode de synchronisation sélective, il est possible de sauvegarder automatiquement n’importe quels dossiers sur le cloud. Comme Dropbox, Drive bénéficie de la synchronisation par blocs qui permet d’enregistrer uniquement les parties modifiées des fichiers lors de leur mise à jour et de réduire ainsi le temps de téléchargement. Par rapport à la concurrence, la vitesse de téléchargement d’un fichier complet sur le cloud s’avère extrêmement lente. Il faut savoir également que Drive ne crypte pas les données d’utilisateurs qui sont stockées en clair sur les serveurs d’Amazon. Le site de e-commerce ne se cache pas de collecter les données de ses utilisateurs afin de leur proposer des produits basés sur leur centre d’intérêt.

Amazon Drive : un service de stockage cloud optimisé pour les amateurs de photos

Amazon Drive gère les aperçus de fichiers (Office, Google Workspace, PDF…) et permet de récupérer des fichiers supprimés durant une période de 30 jours. Il est possible de créer des liens pour partager des fichiers très facilement, mais aucune option pour accorder des droits de modification, ou instaurer un mot de passe n’est proposée. Le service de stockage cloud fait également l’impasse sur l’intégration d’applications tierces, le versionnage des fichiers ou même la lecture de fichiers audio. La lecture vidéo est quant à elle limitée à 20 minutes…

Le stockage illimité pour les photos réservé aux membres d’Amazon Prime constitue le principal atout de Drive. Ce dernier permet de sauvegarder des dizaines de milliers de photos en plein format gratuitement sans sourciller. Grâce à l’intelligence artificielle, il offre des fonctionnalités remarquables pour rechercher, tirer et classer des photos par genres : plantes, eau, routes, arbres, voitures, oiseaux, art... Les applications mobiles prennent également en charge le téléchargement automatique des photos sur le cloud.

Offres et tarifs Amazon Drive

Comme OneDrive ou iCloud, Amazon Drive propose un plan gratuit comprenant 5 Go de stockage. Les abonnés Amazon Prime (5,99 €/mois) sont particulièrement gâtés avec en sus un espace de stockage illimité pour les photos. Contre tout attente, les plans d’Amazon Drive ne sont pas compétitifs et varient de 1,99 €/mois pour 100 Go, à 9,99 €/mois pour 1 To, ou encore 19,99 €/mois pour 2 To.

Comment choisir le meilleur stockage en ligne ?

Google © Google

Les critères importants à vérifier

Des fonctionnalités, au niveau de sécurité, en passant par la politique de confidentialité, la compatibilité multiplateforme, l’ergonomie ou encore les options de de partage, de collaboration, de sauvegarde et de productivité, voici autant de critères importants à vérifier avant de confier toutes ses données à un service de stockage cloud. En quelques années, certains se sont transformés en de véritables écosystèmes en ligne en multipliant les fonctionnalités et services.

Au delà de la synchronisation et du stockage en ligne des contenus, les services cloud ont l'avantage d'être accessible partout et à tous moments depuis n'importe quel terminal connecté. En prime, ils fournissent une multitude d’outils et de services utiles au quotidien pour partager des fichiers, streamer des contenus multimédias (audio, photos et vidéos), créer et modifier des documents, ou encore collaborer en temps réel avec d’autres personnes sur des projets en ligne.

Les services cloud offrent par ailleurs de sérieuses garanties pour mettre vos données à l'abri. Les données des utilisateurs ne sont jamais stockées sur une seule machine ou un ensemble de machines situées dans le même centre de données. Celles-ci sont réparties sur différents serveurs situés dans des emplacements différents. Elles sont fragmentées et répliquées sur plusieurs systèmes afin d’éviter toute possibilité de perte en cas de défaillance ou de panne.

Sécurité et confidentialité

Les meilleurs services cloud assurent de surcroît une sécurité de premier plan à la fois pour protéger leurs datacenters, mais également les serveurs et les données. Différentes technologies de cryptage sont utilisées pour chiffrer les données au repos, mais également durant leurs transferts. Certains services cloud offrent un niveau de sécurité supplémentaire en proposant un chiffrement de bout en bout avec un cryptage dit « sans connaissance ».

Avec ce type de cryptage souvent payant, seuls les utilisateurs possèdent la clé permettant de déchiffrer leurs propres données. Il y a toutefois des exceptions tels que MEGA qui propose un cryptage de bout en bout gratuitement, ou Ufile pour les partages de fichiers. Ni les fournisseurs, ni des tiers ne peuvent accéder aux données, mais attention, car en cas de perte de la clé de cryptage qui prend la forme d’une URL ou d’un mot de passe, les données sont perdues à tout jamais.

Il est donc impératif de prendre des précautions pour éviter ce problème. Apple se refuse pour le moment d’offrir un cryptage de bout en bout pour l’ensemble des données stockées sur iCloud, car la firme explique qu’elle serait dans l’impossibilité d’aider ses clients à récupérer leur compte lorsqu’ils perdent leur mot de passe. Un discours peu convaincant, sachant qu’il est tout à fait possible de mettre en place un système de récupération de clés sécurisé à l’instar de ce que propose MEGA depuis quelques années.

Par contre, il est vrai que cette technologie s’accorde très mal avec les outils de collaboration proposés notamment à travers les applications tierces par des services cloud tels que Google Drive, Dropbox ou Box. Inutile de se voiler la face, ce ne sont pas les seules raisons qui empêchent les fournisseurs cloud d’appliquer un cryptage sans connaissance. Les géants américains tels qu’Amazon, Apple, Google, ou encore Microsoft collectent et analysent massivement les données de leurs utilisateurs qui sont au cœur de leur modèle économique.

Pas question pour ces derniers de laisser les clés aux utilisateurs et de renoncer à la marchandisation de leurs données personnelles qui leur permet d’engranger plusieurs dizaines de milliards de dollars chaque année. Dans le même temps, le traitement massif des données numériques permet aussi à ces acteurs de développer de puissants outils d’intelligence artificielle qui sont implémentés dans les services cloud notamment pour la recherche de documents, la productivité, ou encore la gestion des photos.

Des acteurs comme pCloud, MEGA, Ufile et bien d’autres se positionnent comme des alternatives offrant de véritables garanties de confidentialité, mais pas forcément des fonctionnalités aussi sophistiquées que celles que l’on peut trouver dans Google Drive, OneDrive, ou iCloud. Un choix cornélien…

Dans les illimités on note également Box et son ancrage professionnel, avec des formules très intéressantes dans le cadre des entreprises. En revanche, pour les particuliers, l'offre de 100 Go pour 9 euros par mois est franchement juste par rapport à la concurrence.

Pourquoi utiliser un service cloud ?

Tous les internautes disposent d’un ou plusieurs services cloud parfois même sans le savoir. Ils peuvent être associés nativement à des services de messageries (Gmail, Outlook, iCloud, etc.), des sites marchands (Amazon), ou encore des terminaux mobiles Android et iOS. Il n’est également pas rare que les internautes souscrivent à plusieurs offres cloud gratuites et cumulent plusieurs comptes tels que Dropbox, pCloud ou MEGA. Même s’il est toujours possible de stocker des données en local sur ses différents terminaux, des disques durs ou des NAS, ainsi que sur un ou plusieurs comptes cloud gratuits, de plus en plus d’utilisateurs optent pour une solution de stockage cloud payante.

Les raisons de souscrire à un abonnement sont multiples. Avec la multiplication des terminaux fixes et mobiles (ordinateurs, tablettes, smartphones…) et le besoin grandissant de stockage en ligne, les services cloud se présentent comme la solution la plus sure et la plus simple pour mettre ses données à l’abri. Accessibles partout et à tous moments depuis n’importe quel terminal connecté, ils offrent un grand confort d’utilisation au quotidien.

Plus besoin d’être devant son ordinateur au bureau ou à la maison, il est possible d’accéder en quelques clics à ses données importantes, des contenus multimédias, ou encore des ou des documents de travail. Ils jouent également un rôle important pour le partage de fichiers avec les membres de sa famille, des amis, ou des collègues de travail.

Des technologies et des fonctionnalités très variées

Tous les services de stockage en ligne n’offrent toutefois pas les mêmes possibilités, et les nuances sont parfois difficiles à identifier. Les services cloud se distinguent par leur s technologies de synchronisation plus ou moins avancées. À commencer par la synchronisation au niveau des blocs (inventée par Dropbox) et qui permet de réduire le temps de téléchargement lors des mises à jour de fichiers. Au lieu de télécharger à nouveau l’intégralité d’un fichier hébergé sur le cloud que l’utilisateur effectue des modifications, seules les parties modifiées sont téléchargées.

De même la synchronisation LAN permet de synchroniser différents appareils (ordinateurs, tablettes, smartphones…) via le réseau local beaucoup plus rapidement. Pour combler un manque d’espace de stockage en ligne, la synchronisation partielle (Dropbox, Box…) permet de ne sauvegarder que les métadonnées des fichiers en local : les fichiers ne sont téléchargés qu’en cas de besoin. Quelques rares services cloud, dont Dropbox, compressent enfin les données avant leur transfert pour accélérer leur téléchargement sur le cloud.

Pour finir, seuls certains hébergeurs proposent de véritables outils de synchronisation sélective (Google Drive, MEGA, pCloud, Amazon Drive…) offrant la possibilité d’automatiser des sauvegardes vers le cloud de n’importe quels dossiers qu’il se trouve sur un disque dur internet, externe ou réseau. D’autres comme Box ou Dropbox se concentrent sur la synchronisation de dossiers spécifiques basés à la racine du disque dur principal.

Dans ce cas, la seule solution consiste à sauvegarder manuellement les dossiers de son choix sur le cloud. Certaines applications mobiles disposent enfin d’une option très pratique de sauvegarde automatique des photos sur le cloud. Des technologies et des fonctionnalités importantes à vérifier en fonction de ses besoins, de son espace de stockage local, ou encore de la vitesse de sa connexion.

Quel stockage en ligne choisir ?

Pour éviter les mauvaises surprises, il est important de s’assurer que le service cloud couvre toutes les plateformes de ses équipements. Certains services comme Microsoft OneDrive, Google Drive et iCloud sont nativement intégrés dans leurs systèmes d’exploitation respectifs : Windows, Android, iOS/macOS. Ils bénéficient de ce fait d’une intégration profonde leur permettant de fonctionner de manière complètement transparente sur leurs propres terminaux.

Hormis Apple iCloud qui est vraiment optimisé uniquement pour les appareils de la firme à la pomme, Google Drive et OneDrive ont développé d’excellents clients pour les autres plateformes. En plus d’un accès en ligne, la plupart des acteurs du cloud proposent des applications bureau et mobiles plus ou moins conviviales, complètes et stables. Les offres d’accès gratuits et les offres d’essai des plans payants constituent un excellent moyen d’essayer les différents services afin de trouver celui qui convient le mieux à ses attentes.

Microsoft OneDrive et Google Drive intègrent par exemple dans leur offre cloud leur suite bureautique Microsoft 365 (anciennement Office 365) et Google Workspace (G Suite). Un bonus non négligeable qui décuple le potentiel de leurs services cloud. Box, Dropbox, et Google Drive ont également la particularité de s’interfacer avec des dizaines d’applications tierces : Office, Google Workspace, Teams, Adobe, Audacity, DocuSign, ProjectWord, et bien d’autres. Concrètement, les utilisateurs particuliers ou professionnels peuvent travailler au sein des espaces cloud avec leurs propres applications.

Ils ont ainsi l’assurance d’avoir toujours accès à leurs documents où qu’ils se trouvent et même en cas de panne de leur matériel. En prime, ils bénéficient d’une multitude d’outils de collaboration pour coéditer des documents en temps réel, travailler à plusieurs sur un projet en ligne, etc. Le partage de fichiers constitue l’une des autres fonctionnalités phares des services cloud. Ils permettent de générer un lien en quelques clics pour partager un dossier ou un fichier en l’envoyant par email, par chat ou via un réseau social.

Les plus avancés chiffrent les partages et offrent la possibilité de définir des droits de lecture/écriture, d’instaurer un mot de passe ou encore une date d’expiration. Ufile, MEGA et Dropbox sont particulièrement doués dans ce domaine. La prévisualisation des documents (Office, PDF…), le versionnage des fichiers, la possibilité de restaurer des données supprimées durant un laps de temps plus ou moins long, ou encore la gestion des formats de fichiers sont également des options intéressantes.

Certains hébergeurs permettent de visualiser n’importe quels types de documents, d’accéder à d’anciennes versions de fichiers ou de dossiers, ou encore de lire des contenus multimédias (musique, photos et vidéos) directement sur le cloud. Mais attention, car de nombreux fournisseurs réservent les fonctionnalités les plus avancées uniquement à leurs abonnés payants. À l’instar de Dropbox qui limite depuis peu l’utilisation de son plan gratuit à seulement 3 appareils ou Google Drive qui va mettre fin à son offre de stockage illimité pour les photos le 1er juin 2021, cette tendance ne risque pas de s’inverser.

Capacité de stockage : la guerre des gigaoctets et des prix !

De nombreux fournisseurs de stockage cloud et de sauvegarde proposent un plan gratuit avec une capacité de stockage limitée. En règle générale, ils offrent en 2, 5, 10 et 15 Go de stockage pouvant parfois être extensible via des systèmes de parrainage (MEGA, Dropbox…). Ces offres ont pour but de convertir les utilisateurs à des offres payantes pour bénéficier à la fois de plus d’espace de stockage et de fonctionnalités. Sur ce marché devenu mature, les offres illimitées proposées un temps par Microsoft OneDrive ou Amazon Drive ne sont plus à l’ordre du jour.

Seuls les offres business les plus chères proposent désormais des plans de stockage en ligne illimité. La tendance des prix est toutefois à la baisse avec un ticket d’entrée à moins de 2 € par mois pour 100 Go avec Google Drive, Apple iCloud, Amazon Drive ou encore One Drive. En dehors de quelques exceptions, une grande partie des fournisseurs se sont alignés sur le même tarif de 9,99 €/mois pour une capacité de 2 To. Des tarifs raisonnables pour mettre ses données à l’abri et profiter de l’éventail de services toujours plus large des services de stockage cloud.

Jérôme Cartegini

Journaliste depuis vingt ans, je ne me lasse pas d’explorer la planète techno à la recherche des dernières innovations. De Paris, à Vegas, en passant par Londres, Taipei, Tokyo, Los Angeles, San Franc...

Lire d'autres articles

Journaliste depuis vingt ans, je ne me lasse pas d’explorer la planète techno à la recherche des dernières innovations. De Paris, à Vegas, en passant par Londres, Taipei, Tokyo, Los Angeles, San Francisco et quelques bourgades bien moins célèbres, la chasse aux infos m’a amené aux quatre coins du monde et la route promet d’être encore longue et fascinante. Cyberguerre, robotique, intelligence artificielle, blockchain, véhicules autonomes, informatique quantique, ou transhumanisme, la révolution ne fait que commencer…

Lire d'autres articles
Cet article contient des liens d'affiliation, ce qui signifie qu'une commission peut être reversée à Clubic. Les prix mentionnés sont susceptibles d'évoluer. 
Lire la charte de confiance
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
44
36
televore
Attention pcloud scanne vos fichiers et si vous n’avez pas tous les droits dessus, il vous vire sans rembourser… il y en a avec des abonnements à vie qui ont été virés! Pas vraiment digne du premier choix…
Thierry2912
Bonjour,<br /> Dans votre comparatif, vous ne parlez pas de SugarSync: y-a-t-il une raison?<br /> Personnellement je l’utilise via Orange et cela est vraiment pas mal.<br /> (accès aux fichiers depuis n’importe quel ordi, smartphone + sauvegardes paramétrables)<br /> Par contre, j’ai voulu l’installer chez un client: impossible. Après nombreux contacts avec le service pro Orange, le partenariat Orange SugarSync est arrêté et les utilisteurs (dont je fais partie) ont jusqu’au 4/02/2021 pour récupérer leur fichiers ou éventuellement s’abonner directement via SugarSync.<br /> Avez vous des infos sur cela?<br /> Merci
quinquin83
bonjour,<br /> PCloud offre désormais le choix entre un stockage UE ou USA…<br /> cordialement
webfree79
encore mieux que pCloud : Kdrive de chez Infomaniak (fournisseur Suisse). ultra sécurisé, sauvegarde tous les jours, hotline en Fr, serveurs en Suissse…etc…pour moins de 5€/mois pour 2 To d’espace disque virtuel !!
jason56
Backblaze a un très gros avantage, il est compatible S3 comme Amazon, et vous pouvez l’utiliser pour synchroniser votre Synology pour un prix très inférieur à Amazon, genre dans les 4 euros le TB par mois.<br /> Je l’utilise depuis une année maintenant.
Noardy
j’utilse également kDrive d’infomaniak et c’est très performant. Quelques problèmes de syncro ici ou là mais rien de rédhibitoire. C’est un fork de nextcloud donc plutôt gage de qualité. J’utilisais avant TRESORIT hébergeur venant également de Suisse. Très complet et très sécurisée. Mais Infomaniak propose aujourd’hui une offre vraiment complète à prix imbattable (une question demeure sur la TVA qui n’est pas prélevée et donc non reversée…)
dvaid
Pour en utiliser 4, mon classement :<br /> Box, vraiment fiable et j ai 50 go gratuit avec l achat d un ordi ya qq années.<br /> Dropbox, très proche de box mais un peu plus cher.<br /> Google drive (20€/an, a cause de gmail qui sature), finalement assez fiable. Pas pu tout déporter sur le D:<br /> One drive (payant avec office et j aime pas l’intégration dans office. Je préfère travailler sur un fichier qui est sur mon ordi) qq bug de synchro et pas réussi a déporter sur le D:<br />
Rumpelstiltskin
Que ce passe t’il si je prends amazon pendant 1 an avec stockage illimité , je stocke 10go on va dire , puis je repasse l’année d’après a une version gratuite ???
brokensword4
Bonjour,<br /> Pour les personnes techniques qui ont des besoins de synchro massive de fichier entre les différents cloud et espace local de stockage, jetez un coup d’oeil à rclone, outil open source qui permet se connecter et d’effectuer des opérations de maintenances sur les différents cloud avec un jeu de commande unique.<br /> Pour ma part je m’en sers pour faire la synchro entre mon synology et pcloud, et mes disques durs externe.<br /> Ca me permet de tout synchroniser et d’être sûr que tout est partout.<br /> Bonne journée,
Jice06
Mdr, La Suisse et la sécurité de bout en bout <br /> La cryptologie et la protection de la vie privée… une longue histoire pour ceux qui on suivi le scandale Crypto AG et Omnisec AG… Pcloud non merci, autant aller directement chez nos amis US.<br /> rts.ch – 26 Nov 20<br /> Après Crypto AG, une seconde entreprise est soupçonnée d'espionnage<br /> Tout comme Crypto AG, l'entreprise Omnisec AG a également produit des dispositifs de cryptage manipulés. Elle avait comme clients l'administration fédérale ou encore UBS. Le coprésident du Parti socialiste demande l’ouverture d’une enquête...<br />
Bombing_Basta
Quels sont les meilleurs services Cloud pour stocker ses données en ligne ?<br /> Réponse très simple, ceux qu’on héberge sois-même à la maison, bien sûr de préférence open source, et qui ne permettent aucun transit de données avec une quelconque entité externe, entreprise ou autre…
link
Pourquoi n’avez-vous pas citer Kdrive d’Infomaniak, l’hébergeur Suisse ? En plus ils ont une offre très intéressante 2 To de stockage pour 60 €. Et de plus c’est compatible Multi plate-forme Mac OS, Linux, Windows, IOS et Android.
Duben
Pas pour les utilisateurs lambda. Ca demande quelques connaissances pour être suffisamment sécurisé, et en cas de cambriolage, incendie ou autre… si c’est à la maison, potentiellement ça disparait
Winpoks
Je ne vois pas OVHcloud dans la liste. Ils sont pourtant expert dans la pérennité des données d’un service cloud.
ar-s
Pour moi c’est 100go chez Ionos via HiDrive… 1.20€/mois<br /> Pour des docs, des codes (programmation) et quelques photos c’est parfait.
Blackalf
Winpoks:<br /> Je ne vois pas OVHcloud dans la liste. Ils sont pourtant expert dans la pérennité des données d’un service cloud.<br /> C’est de l’ironie, ou bien tu n’es vraiment pas au courant de l’actualité de ces derniers jours ?
Bombing_Basta
Il y a des solutions NAS Linux toutes intégrées, mieux vaut avoir une faille sur un système mis à jour dans la foulée, qu’être dépendant d’une boite qui ne mettra pas forcément à jour son software, et dont les données stockées sont sous la réelle possession du cloud.<br /> Sans parler des incendies CF OVH. Enfin tu peux toujours sécuriser ton matos chez toi.<br /> Mais il est vrai, que ça risque d’en démotiver plus d’un.
Giani
Onedrive, meilleur rapport qualité prix mais pas sur le podium, bon on voit bien que c’est un article sponso…
Duben
C’est pour ça que je dis que c’est pas à la portée de tout le monde. Monter un NAS, mettre en place tout le toutim, surveiller et appliquer les mises à jour, configurer son réseau pour l’accès externe, sans forcément avoir de grandes connaissances, ça demande quand même de mettre les mains dans le cambouis ^^
Winpoks
À la portée de tout le monde. Les nas typé Syno, Qnap et Asustor guident bien les utilisateurs dans les démarches. Au pire il y a des tutoriels sur le net.<br /> Mais ça n’exclut pas de faire les mêmes erreurs que certains professionnels en externalisant pas les sauvegardes.
Duben
Ca reste toujours plus complexe que «&nbsp;entrez votre adresse mail pour vous inscrire&nbsp;» ^^
Winpoks
Vu comme ça, c’est sûr.
Duben
Oui et je prend l’exemple de mes parents, acheter un NAS, acheter les bons HDD qui vont avec, le brancher à la box (ça ok ça ira), le choper sur le réseau depuis leur PC, installer ce qu’il faut pour faire un cloud ou choper le bon soft qui fera ça tout cuit… c’est mort <br /> Ca va se finir en un HDD externe branché en USB alors bof ^^
loracle
Mega c’est le meilleur.
nirgal76
Pour cet aspect oui, mais bon, c’est jamais un bon calcul d’avoir toutes ses données à un seul endroit. Faut une copie dans au moins un autre lieu géographique (et pas chez OVH !).
bmustang
un nas 2 ou 4 baies entre 250 et 450€, des disques 65€ l’unité 2To ou 104€ la version pro ironwolf seagate + 1 spare pour la sérénité et enfin un peu d’imagination pour ne jamais voir sa donnée dans les mains des escrocs. Les cas de fuites ou incidents sont nombreux chez ses fournisseurs et seront exponentiels à n’en pas douter. Vous pouvez opter pour des disques plus petits, soit 2,7 ou 5,3To de stockage pour 4 baies, c’est à vous de choisir ! Un nas est très stable et performant, le plus vieux chez moi à 7 ou 8 ans et fonctionne parfaitement, màj fin 2020 ! Afin de sécuriser le contenu du nas, vous pouvez toujours utiliser vos nombreux disques/clés usb qui trainent dans vos placards, de créer et planifier une tache synchronisée du nas vers ce dernier, et faire une rotation du support en dépôt chez un ami ou famille de confiance.<br /> Au tarif où vont les drives ? 1To pour 10€/mois sur 4 ans, c’est 480€ chez google sans valeur ajoutée ?<br /> Conseil : préférez les disques d’endurance garantie 5 ans comme le seagate ironwolf pro et non son petit cousin ironwolf<br /> A vos nas et amusez vous !
bmustang
Y a myqnapcloud pour cela ! account.qnap.com pour créer un compte et avoir accès à son nas de manière sécurisée et un équivalent chez synology
Duben
Yep, mais encore une fois, il faut avoir un NAS, savoir l’installer et le configurer un minimum. Et ne c’est pas à la portée de tout le monde, mais si les gens qui sont à l’aise avec l’informatique trouvent ça simplissime
clockover
La meilleure c’est de stocker soi-même ses données ou de faire appel à un service qui a un prix qui s’explique.
sebzuki
ça serait bien de dire si les données sont hébergées en europe !<br /> car selon les conditions, certains pays comme les US peuvent accéder aux données s’ils estiment qu’il y a un risque !<br /> fr.wikipedia.org<br /> CLOUD Act<br /> Le Clarifying Lawful Overseas Use of Data Act ou CLOUD Act (H.R. 4943) est une loi fédérale des États-Unis adoptée en 2018 sur l'accès aux données de communication (données personnelles), notamment opérées dans le Cloud. Elle modifie principalement le Stored Communications Act&nbsp;(en) (SCA) de 1986 en permettant aux instances de justice (fédérales ou locales, y compris municipales ) de contraindre les fournisseurs de services établis sur le territoire des États-Unis, par mandat ou assignation, à Cr...<br />
mrassol
POur ma part, je suis chez OneDrive, la version famille, qui au cout mensuel me revient a moins de 1€ le To, imbatable …
Senka
Étrange que personne ne cite «&nbsp;Sia&nbsp;»<br /> https://siastream.tech/
Wolrag89
Bonjour à tous !<br /> Je lis les commentaires de l’article avec un grand intérêt.<br /> Étant en recherche d’une solution pour sauvegarder mes données, je reste sceptique quant au bon choix à faire !<br /> Je découvre l’existence des «&nbsp;NAS&nbsp;», que je pense pouvoir être capable de mettre en place, mais je n’ai «&nbsp;que&nbsp;» 1To max à sauver, çe me paraît compliqué pour un tout p’tit To.<br /> Les commentaires sur les services de cloud quant à la confidentialité et la revente des données font un peu peur … n’y a-t-il aucun fournisseur de cloud vraiment fiable ?<br /> De ce que j’ai vu sur les différents site, Kdrive me paraît être le plus écolon fiable et meilleur tarif !<br /> Qui de NordLocker, le service de NordVPN ?<br /> J’exclue en revanche tout GAFAM.<br /> Merci à ceux qui répondront … et ceux qui ont déjà répondu !
Ctrl-Alt-Suppr
Pour ma part, je fais le chemin inverse de ce que conseillent certains internautes sur ce fil de discussion …<br /> J’ai un NAS de la marque Qnap, et comme je ne sais pas à quel moment j’aurai besoin d’accéder à mon «&nbsp;cloud&nbsp;» j’ai toujours laissé Myqnapcloud actif, ainsi que l’UPnP. Résultat, je suis victime du ransomware mondial Qlocker … et si j’arrive sur cet article de comparaison de clubic c’est pour justement ne plus utiliser un NAS, mais une solution «&nbsp;cloud en ligne&nbsp;» , si possible assez reconnue (= plusieurs millions d’utilisateurs). J’ai plus confiance dans sa pérennité qu’un site moins cher de 15 balles par an, qui n’est qu’en anglais, dont personne ne parle, etc.<br /> Bref, mon avis est qu’un NAS pour un particulier qui n’y connait pas grand chose, est bien comme disque-dur réseau familial (films qu’on regarde sur tous les écrans), ou support de stockage de la visio-surveillance de sa maison … mais pas comme seule solution «&nbsp;cloud&nbsp;» ça ne convient pas.<br /> Là j’hésite entre les 2 entités suisses … kDrive ou pCloud<br /> Sans avoir testé, en regardant leurs plaquettes, j’ai l’impression que pCloud est mieux : intégration sous windows tel un lecteur réseau, possibilité de changer la couleur des dossiers, synchronisation différenciée (automatique ou non), 10 Go gratuits plutôt que 3 Go<br /> … bref, le seul truc qui lui manque (pour mon utilisation) ce sont des applications tierces pour éditer les fichiers en ligne comme kDrive ou GoogleDrive. Du coup si Madame et Moi faisons un tableau de dépenses pour les vacances (en admettant qu’on ait des vacances et pas un 4eme confinement …) faut voir ce que donne la synchro d’un fichier sur plusieurs plateformes (faut-il plusieurs comptes ?) bref à voir … mais je comprends, pourquoi Clubic l’a mis en 1er du classement (sans être naïf sur la partialité des sites «&nbsp;gratuits&nbsp;».).
Ethan3
Pourquoi pas utiliser un service 100% français et dans un esprit plus éthique comme par exemple : Dedikam !!!
cedoch
Plusieurs erreurs sur la description d’iCloud. Il est bien sûr possible de travailler à plusieurs sur la suite bureautique de la pomme, il suffit juste d’un navigateur. Ça fonctionne aussi bien sur Mac que PC. Et oN peut bien sûr envoyer un lien vers un document par e-mail ou sms. Bref, article à revoir pour la partie iCloud.
NoDoubleCompte
Un disque dur externe, il n’y a rien de mieux à ce jour, ou une clé usb
mrassol
Ctrl-Alt-Suppr:<br /> Sans avoir testé, en regardant leurs plaquettes, j’ai l’impression que pCloud est mieux<br /> Attention, Pcloud repose sa pérénité sur les nouveaux abonnés, un peu comme un syseme pyramidal. demain s’il n’y a plus de nouveaux clients, il n’y aura plus de services.
ld9474
MDR. Ca a été le gros débat avec ma femme qui ne voulait pas stocker en ligne et préférai son DD. Quand celui-ci est tombé en rade elle m’a gentillement demandé: «&nbsp;Comment je fais pour récupérer mes fichiers?&nbsp;» ma réponse: «&nbsp;Prend une offre cloud et tu ne te poseras plus la question :)&nbsp;»
ld9474
Je suis très étonné de voir OneDrive aussi mal classé surtout par rapport à Google Drive. J’ai essayé plusieurs services dans le temps et franchement depuis Windows 10, le meilleur en matière d’intégration est OneDrive. Quand au tarif c’est simplement imbatable pour 1To et la suite Office. Du coup j’aimerai bien connaitre les critères du classement.
NoDoubleCompte
Il suffit de faire des copies, tout simplement
ld9474
Pas bête… Faut juste avoir du temps ou alors être en mesure de monter un espace de stockage en RAID. Mais franchement au quotidien j’ai autre chose à faire que de gérer une infrastructure domestique
Gregouille
Mon abonnement arrivant à son terme, je regardais si je devais changer ou pas. Voici 3 ans que j’utilise Backblaze et je n’en vois pas un autre offrante autant. Le tarif actuel est 70§/an (ou 130§/2 ans) pour un stockage illimité. J’ai actuellement 13To sauvegardé chez eux. On est très très loin des plafonds de tous les fournisseurs cités plus haut ! Je pense donc resigner chez eux.
negima
J’ai plusieurs comptes avec Microsoft OneDrive. C’est de la merde : j’ai le message «&nbsp;Excès de Zele&nbsp;» sur tous mes comptes. Pourtant je n’ai ni changé de machine, ni d’adresse IP.<br /> Il me demande de vérifier mon identité en envoyant un code sur une adresse email de secours, sauf qu’il ne les envoie jamais (je n’ai pas mis d’antispam). Résultat : impossible de me connecter sur tous mes comptes.
Voir tous les messages sur le forum
Haut de page