IBM a besoin de programmeurs en langage COBOL, longtemps considéré comme obsolète

14 avril 2020 à 14h50
40
Programmation
© Pixabay

La pandémie de Covid-19 a créé des manques. Parmi eux, le secteur de la finance est à la recherche de programmeurs spécialisés dans le langage COBOL, un langage de programmation créé il y a plus de 60 ans et jugé par beaucoup comme obsolète.

IBM, qui estime que le langage concerne pourtant 220 milliards de lignes de code « activement utilisées aujourd'hui » a ainsi lancé un nouveau programme visant à faciliter le recrutement de personnes disposant de compétences dans ce domaine.


La revanche de COBOL

L'initiative, annoncée dans un communiqué de presse d'IBM, est une revanche pour COBOL. Créé en 1959, ce langage a surtout été utilisé pour des logiciels de gestion. Son nom, COmmon Business Oriented Language, peut en témoigner.

Pourtant, c'est un logiciel qui a longtemps gardé mauvaise réputation. Son surnom, l'acronyme peu flatteur Completely Obsolete But Omnipresent Language, résume le paradoxe de ce langage : il est extrêmement répandu alors que beaucoup le perçoivent comme complètement désuet. Une réputation injustifiée : encore en 2013, Bill Curtis, l'un des grands noms de la qualité logicielle affirmait que COBOL est plus performant que Java. D'après IBM, Cobol représenterait aujourd'hui 220 milliards de lignes de code. Selon le cabinet Silkhom, le langage est donc le plus largement déployé au monde, affirmant que « sa seule véritable force réside dans sa capacité à décrire les choses très clairement et de manière précise ».


Relancer les formations

Aujourd'hui, alors que le Covid-19 continue de se répandre aux États-Unis, certains secteurs d'activité sont sous tension. En période de paralysie économique, c'est notamment le cas du secteur bancaire. Or, IBM a affirmé il y a quelques années que 82 % des transactions financières s'effectuaient en COBOL. Dans son communiqué, il déclare aujourd'hui : « Au cœur de la pandémie mondiale de COVID-19, nos clients sont confrontés à des circonstances sans précédent », ajoutant que certains États américains « ont besoin de compétences supplémentaires en programmation pour apporter des modifications au COBOL ». Quelques jours plus tôt, le gouverneur du New Jersey a lancé un appel aux développeurs aptes à programmer dans ce langage.

En partenariat avec le projet Open Mainframe, IBM a donc ouvert deux forums. Le premier doit servir à mettre en relation des programmeurs COBOL avec les sociétés qui en ont besoin. Le second est dédié aux questions techniques, où des spécialistes peuvent fournir librement leur expertise. En outre, IBM a annoncé qu'il travaillait sur un cours gratuit pour apprendre le COBOL. Disponible sur GitHub, il doit remettre le plus vite possible ce langage sur le devant de la scène.

Alors que Silkhom estime que le COBOL représente 71 % des lignes de code actuellement utilisées, il n'est que le 44e langage le plus demandé par les recruteurs selon IEEE Spectrum.

Source : Ars Technica
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
40
27
Voir tous les messages sur le forum

Actualités récentes

Norton 360: Une meilleure protection pour votre vie dans le monde connecté.
Envie d'une réelle immersion lors de vos séances ciné à la maison ? Découvrez notre comparatif des amplis Home-Cinema
SoundCloud lance son système de rémunération
Quels sont les meilleurs services Cloud pour stocker ses données en ligne ?
La Space Force, entre risée mondiale et future élite numérique
Blade (Shadow), placée en redressement judiciaire, cherche un repreneur
Ionity, formé par Volkswagen et BMW, veut booster le réseau de recharge européen
Xbox Game Pass : NBA 2K21 et une vague de jeux de sport débarquent bientôt
Brave va lancer un moteur de recherche privé et basé sur un index indépendant
AMD officialise la Radeon RX 6700 XT et avance quelques benchmarks
Haut de page