Selfies after sex : les explications du Président d’Internet

Vidéo : Cette semaine, le mot du Président d'Internet sera consacré à la pratique du Selfie après l'amour. Mode éphémère ou phénomène de société durable ? Les explications du créateur du Web !

Si la pratique du Selfie s'est largement démocratisée ces derniers temps, certaines de ses variantes restent encore peu connues (et heureusement diront certains). Cette semaine, notre Président des Internet mondiaux évoque l'une d'entre elles. Il s'agit du « Selfie after sexe » que nous ne vous ferons pas l'affront de traduire. Les personnes qui s'adonnent à cette forme d'expression visuelle en prennent pour leur grade, mais paradoxalement, le Président ne serait-il pas lui-même un fervent adepte de cette pratique douteuse ? La réponse en vidéo !

Remarque : La Web série « le président d'Internet » est interprétée par Davy Mourier. Davy est connu pour la série NerdZ diffusée sur Nolife dont il est co-créateur, et dans laquelle il interprète un rôle. En parallèle de ses activités d'acteur pour Nolife ou Golden Moustache, Davy Mourier est également scénariste, réalisateur, graphiste, animateur, doubleur, et auteur de bandes dessinées. Pour plus d'informations, vous pouvez consulter le blog officiel de Davy en suivant ce lien.

Modifié le 26/11/2014 à 13h09
Commentaires

Tous les commentaires

  • skiper
    28/11/2014 16:43:32

    @PierreKail "Pseudo humour cynique", on comprend à peu près mais "à tendance perverse pour l'intégrité de l'intelligence humaine", désolé gros, tu t'es enflamé, ça veut rien dire. C'est pas comme au scrabble, t'as pas des points en plus en accumulant des mots compliqués. Mais passons, concentrons-nous sur "pseudo humour cynique". Donc on dégage pseudo, jugement de valeur sans intérêt. Reste "humour cynique". Oui probablement, on peut qualifier ces pastilles d'humour cynique. Quoique non en fait, cynisme dans l'acceptation courante signifierait que le personnage représenté porte un jugement froid et extérieur sur ce qu'il dénonce. Or le personnage joué par Davy s'inscrit plutôt dans la tradition française du raleur en colère contre la médiocrité humaine, mais qui est lui-même coupable de la médiocrité qu'il dénonce. Dans cette épisode en particulier (mais le procédé était similaire dans les précédents), la figure du vieux Giscard libidineux et grimaçant qu'il interprête contraste parfaitement avec l'inanité crasse des commentaires des ados prononcés par la voix off de manière si délicieusement crétine. J'avais cité Desproges (moins pour le texte que pour la jouissance de sa propre colère), mais on peut aussi voir du Coluche et du De Funes dans ses pastilles. Enfin bon, l'humour, hein... Allez cadeau pour ceux qui ne goutent celui de Davy: http://www.dailymotion.com/video/x9ad8o_guignols-kulunmouton_fun Au passage, tu as oublié de nous signaler ce que tu considères comme un humour de qualité. Vas-y je t'en pris, n'hésite pas à nous faire rire toi aussi.

BE GEEK ! Avec clubic