Toshiba Glass, les lunettes en forme d'affichage tête haute

Vidéo : Toshiba se lance à son tour dans l'arène des lunettes connectées avec un premier modèle, les Toshiba Glass, fonctionnant comme un simple affichage déporté.

Toshiba signe à l'occasion du Ceatec sa première incursion dans l'univers des lunettes intelligentes. Ses Toshiba Glass, présentées ici en vidéo, ressemblent au premier abord aux désormais fameuses Google Glass. Elles sont cependant nettement moins complètes que ces dernières, se limitant au simple affichage.

Branchées à un téléphone, qui les alimentera en énergie, les Toshiba Glass dispensent donc à l'utilisateur des informations, à la périphérie de son champ de vision. Le vidéoprojecteur intégré diffuse une image qui se reflète sur le verre droit des lunettes, muni d'une couche polarisée visant à assurer la réflexion vers l'oeil.

Intérêt du dispositif ? Les informations affichées restent accessibles en toute circonstance, y compris lorsque les mains sont occupées à autre chose et que l'on ne peut sortir son smartphone de sa poche pour en consulter l'écran. Elles n'en deviennent pas pour autant gênantes : lorsqu'on regarde en face de soi, on oublie assez aisément la présence de cet écran virtuel. En revanche, il suffit de décaler légèrement le regard et d'accommoder sur cette zone pour les consulter. Pour passer de l'un à l'autre, il faut une démarche consciente, un effort, mais la chose se fait de façon très naturelle, même après seulement quelques secondes d'utilisation.

Dépourvues d'électronique complexe (un simple dispositif de projection), les Toshiba Glass devraient en théorie pouvoir être commercialisées à un tarif attractif. Celui-ci n'a pas encore été fixé, mais les représentants de la marque rencontrés à Tokyo parlent de 100 à 200 dollars environ.

Il faut bien comprendre en revanche qu'en dépit de leur nom, ces smart glasses n'ont pas grand-chose à voir avec les désormais fameuses Google Glass. Celles-ci font appel à un affichage différent (par prisme), mais se distinguent surtout par un niveau de fonctionnalités nettement plus avancé : microprocesseur, batterie, liaison sans fil et interfaces diverses en font un véritable appareil communicant, là où les Toshiba Glass fonctionnent plus comme un affichage tête haute (ou HUD, comme on en rencontre de plus en plus dans l'univers automobile).

Modifié le 07/10/2014 à 18h03
Commentaires

BE GEEK ! Avec clubic