Le FBI a hacké l'iPhone de San Bernadino

Vidéo : Le FBI a hacké l'iPhone de San Bernadino

Comme il l'avait laissé entendre en début de semaine dernière en demandant la suspension du procès dans lequel il était engagé contre Apple, le FBI est bel et bien parvenu à pirater l'iPhone de Syed Farook, l'un des auteurs de la tuerie de San Bernardino.

Alors que Apple et le FBI étaient engagés dans une procédure judiciaire pour savoir si oui ou non, la société de Tim Cook devait donner au FBI un moyen de passer outre le chiffrement de ses iPhone, le Bureau avait subitement fait interrompre les débats en arguant qu'il n'avait plus besoin d'Apple, car ayant pu hacker l'iPhone 5c de Syed Farook à l'aide d'un tiers, sans pour autant dévoiler son identité.

Apple, de son côté, avait demandé à être informé de la faille utilisée pour le piratage de cet iPhone. Le sera-t-il ? Quoi qu'il en soit, ce défaut de sécurité évite à la justice américaine de trancher à propos de l'épineuse question qui lui était posée.
La marque a rapidement réagi à cette annonce, via un communiqué dans lequel elle maintient sa position, tout en se disant prête à discuter de la façon dont le respect de la vie privée individuelle et la sécurité collective doivent s'accommoder l'un de l'autre.

Modifié le 29/03/2016 à 16h36
Commentaires

BE GEEK ! Avec clubic