Avis Apple iCloud (2021) : un service cloud optimisé pour les Mac, iPhone et iPad

03 mars 2021 à 12h00
1

Parfaitement intégré dans l’écosystème d’Apple, iCloud est un service de stockage cloud et de synchronisation qui fonctionne de manière totalement transparente sur les Mac, iPhone et iPad. Outre un espace de stockage de 5 Go offert avec un appareil de la marque, Apple propose différentes formules payantes aux tarifs très compétitifs. Reste à savoir s’il peut vraiment se mesurer aux ténors du marché tels que Dropbox ou Google Drive.

iCloud
  • Intégration profonde dans les terminaux Apple
  • Simplicité d'utilisation
  • Partage entre utilisateurs Apple
  • Tarifs abordables
  • Fonctionnalités limitées
  • Conçu uniquement pour les produits Apple
  • Vitesse de téléchargement
  • Seulement 5 Go d'espace gratuit

Lancé en 2011 à l’occasion de la sortie d’iOS 5, Apple iCloud a été présenté à l’époque comme un service cloud révolutionnaire forcément « amazing ! » (« Incroyable » en français). Il est vrai que le mode de fonctionnement d’iCloud n’est pas tout à fait le même que celui des services concurrents. L’intégration dans l’écosystème d’Apple va beaucoup plus loin que celles de Google Drive avec Android ou OneDrive avec Windows. iCloud s’apparente à un gigantesque hub numérique pour les terminaux, les logiciels et les services d’Apple. Une fois connecté à son compte Apple, le service de synchronisation et de stockage cloud se met en marche et sauvegarde les moindres faits et gestes des utilisateurs sans qu’ils aient besoin ou presque d’intervenir.

En plus des appareils Apple, iCloud est accessible via une interface web ainsi qu’un client Windows. Le service de stockage d'Apple a toutefois connu des débuts difficiles. Verrouillé de toutes parts, le système ne laissait aucune liberté d’action aux utilisateurs qui ont eu beaucoup de mal à l’appréhender. Au mois d’aout 2014, un hacker est parvenu à exploiter une faille de sécurité d’iCloud et dérober des centaines de photos et de vidéos privées de célébrités américaines qui se sont retrouvées sur le Web. Le scandale est énorme, mais Apple n’a jamais communiqué officiellement sur le sujet. L’événement a toutefois encouragé la firme à améliorer drastiquement la sécurité d’iCloud et instaurer notamment l’authentification à deux facteurs.

Toujours en 2014, Apple complète enfin son service cloud avec iCloud iDrive. Basé sur le même modèle que Dropbox ou Google Drive, ce dernier permet de synchroniser des fichiers via un dossier de synchronisation installé en local sur macOS et Windows. Face à la demande croissante des particuliers pour acheter de l’espace de stockage cloud, Apple a assoupli l’utilisation d’iCloud Drive qui s’est enrichi depuis de nouvelles fonctionnalités, dont le partage de documents via ses outils bureautiques maison Pages, Numbers et Keynote.

Apple iCloud Drive © Apple iCloud

Infrastructure et sécurité

Apple possède ses propres centres de données aux États-Unis, en Chine, ainsi qu’au Danemark, mais c’est loin de lui suffire. Avec plus de 2 milliards d’iPhone vendus depuis 2007, des centaines de millions d’iPad et de Mac, et sa galaxie de services en ligne (App Store, AppleCare, Apple Pay, Apple Music, Apple TV+ et iCloud), ses besoins de stockage sont colossaux. Apple donnerait des centaines de millions de dollars chaque année à Amazon Web Services (AWS), Google Cloud Platform et d’autres fournisseurs de stockage cloud pour pouvoir subvenir à ses besoins. La firme précise que toutes les données de ses clients stockées sur les serveurs de ses partenaires ne peuvent pas être décryptées par ces derniers.

La sécurité d’iCloud n’est pas très différente in fine de celle de Google Drive, OneDrive et consorts. Les données stockées au repos sur le serveur et en transit sont cryptées avec de l’AES 128 minimum, tandis que les connexions sont protégées par le protocole TLS 1.2. L’authentification à deux facteurs nécessite de saisir un code à six chiffres envoyés sur l’appareil de confiance enregistré. Apple dit assurer une sécurité de bout en bout avec un cryptage sans connaissance, mais ce n’est pas tout à fait vrai. La sauvegarde sur iCloud est bien chiffrée, mais pas de bout en bout.

Apple iCloud Drive © Apple iCloud
Les datacenters d'Apple à travers le monde

Apple peut y accéder, et fournir les informations stockées sur ses serveurs aux autorités qui en font la demande. Il y a toutefois certains éléments sensibles qui sont chiffrés de bout en bout, dont notamment le Trousseau d’iCloud qui inclut tous les comptes et mots de passe enregistrés. A condition qu’ils soient synchronisés avec iCloud, d’autres services sont complètement chiffrés et inaccessibles à Apple : iMessage, Message, FaceTime, Maison, Santé, les informations liées à Siri, l'historique de Safari, les données de paiement, les recherches dans Plan, ou encore le Temps d’écran. Apple dit ne pas chiffrer l’intégralité des données iCloud afin de pouvoir venir en aide aux utilisateurs qui perdent leur mot de passe et qui veulent récupérer leur compte.

Avec un cryptage de bout en bout, il en effet impossible de récupérer un compte sans le mot de passe maitre. Les utilisateurs ont toutefois beau dos ! Pour une société qui communique autant sur la protection de la vie privée de ses utilisateurs, on ne peut pas dire qu’elle fait de gros efforts à ce niveau là. Rien n’empêcherait en effet Apple de proposer une solution de secours comme le fait MEGA avec son système de clé de récupération du mot de passe. Sans compter que Google a déjà sauté le pas et chiffre de bout en bout les sauvegardes d’Android sur Google Drive depuis 2018.

Apple iCloud Drive © Apple iCloud

Fonctionnalités

Intégré dans chaque appareil Apple, iCloud fonctionne de manière totalement automatisée en tâche de fond. Il sauvegarde automatiquement toutes les données importantes et rend celles-ci accessibles via une interface web ainsi que sur tous les appareils liés au même compte Apple. Le client iCloud Drive pour Windows permet également de synchroniser et partager des contenus (photos, documents, signets, emails…) entre un PC et des appareils Apple. Chaque compte iCloud dispose de 5 Go de stockage offert.

Lorsque les utilisateurs changent leur terminal Apple, ils ont la possibilité d’importer toutes leurs informations stockées sur iCloud en indiquant simplement leurs identifiants. Le service sauvegarde permet de sauvegarder non seulement des contenus comme n’importe quels services cloud, mais également la quasi-totalité des données de l’appareil (réglages, préférences…) ainsi que les informations importantes telles que les apps iOS, les emails, SMS, pièces jointes, contacts, notes, agendas, photos, etc. Même en cas de perte ou de vol, les utilisateurs sont assurés de retrouver leurs contenus à l'identique sur leur nouvel appareil.

macbook1600

À noter que les contenus achetés sur les plates-formes d'Apple (iTunes Store, App Store, iBook Store…) ne sont pas décomptés du quota de stockage gratuit de 5 Go. Hormis pour gérer l’espace de stockage de 5 Go qui se retrouve très vite saturé, iCloud ne sollicite jamais les utilisateurs. Difficile de faire plus simple, mais ce mode de fonctionnement présente toutefois aussi quelques inconvénients. Les utilisateurs n’ont quasiment aucune maîtrise sur la sauvegarde de leurs données sur iCloud qui demeure un écosystème très fermé. Fort heureusement, les choses se sont nettement améliorées avec le lancement d’iCloud Drive (associé à iCloud) en 2014.

Apple iCloud Drive © Apple iCloud

iCloud Drive installe un dossier de synchronisation sur Finder sur Mac ou dans l’Explorateur de fichiers sur PC. Sur iOS, l’application Fichiers a fait son apparition sur iOS 11 pour gérer notamment les fichiers hébergés sur iCloud Drive sur les terminaux mobiles. Tous les fichiers ajoutés à Drive sont automatiquement téléchargés sur iCloud et accessible en ligne et sur ses différents appareils. Cela n’a l’air de rien, mais il a fallu attendre des années avant qu’Apple concède cette fonctionnalité à ses utilisateurs.

La firme à la pomme nous a toutefois habitué à plus de simplicité, car entre iCloud, iCloud Drive et Fichiers, il n’est pas évident de s’y retrouver. iCloud Drive propose quelques options de partage via ses outils bureautiques grand public Pages, Numbers et Keynote, mais celles-ci s’avèrent très limitées. Il n’est pas possible de collaborer en temps réel sur des documents avec d’autres utilisateurs, de créer des liens pour inviter des amis à consulter des contenus, ou partager un dossier. Les seules options consistent à donner l’accès à un fichier à des personnes ayant les mêmes applications et de définir des droits de consultation et de modification. Rien d’«Amazing !» donc…

Apple iCloud Drive © Apple iCloud

Sauvegarde et synchronisation

Les technologies de synchronisation d’iCloud dépendent de l’appareil utilisé. Sur Windows et Mac, il suffit de glisser/déposer n’importe quels contenus (dans la limite de 50 Go par fichier et l’espace de stockage restant disponible) pour qu’il se synchronise sur le cloud. La sauvegarde via l’interface web est plus limitée. Il n’est pas possible de télécharger des dossiers entiers, chaque fichier doit être enregistré individuellement. Contrairement à la plupart des services cloud concurrents, il n’y a pas d’application dédiée pour iCloud Drive pour les terminaux mobiles. L’utilisation du service s’effectue par l’intermédiaire de l’application Fichiers, tandis que la gestion du stockage se fait directement dans les paramètres de l’appareil.

Dans le menu « iCloud » des paramètres, un menu « Gérer le stockage » permet de supprimer ou ajouter des données à sauvegarder sur le cloud depuis l’appareil. Mis à part cela, l’utilisateur n’a absolument rien à faire, tout est géré automatiquement. Les utilisateurs d’appareils Apple peuvent également échanger des contenus avec une facilité déconcertante via AirDrop. Il suffit qu’ils soient connectés au même réseau local pour pouvoir échanger des photos, des vidéos ou des documents en un clin d’œil.

Apple iCloud Drive © Apple iCloud

iCloud Drive ne propose malheureusement pas la sauvegarde sélective qui permet de choisir les dossiers de son choix à sauvegarder dans le cloud. Contrairement à Dropbox ou OneDrive, il ne dispose pas non plus de la synchronisation par blocs. Lorsqu’un fichier est modifié, quelle que soit sa taille, il doit être entièrement téléchargé à nouveau. Cette fonctionnalité peut faire gagner beaucoup de temps, surtout lorsque la vitesse de connexion est limitée. D’autant que les performances d’iCloud sont assez décevantes. Lors de nos tests sur une connexion en fibre optique, il nous a fallu 3,50 minutes pour télécharger un fichier de 1,50 Go sur iCloud, contre 1,05 min sur Dropbox et seulement 46 secondes sur Google Drive.

Apple iCloud Drive © Apple iCloud
Apple iCloud Drive © Apple iCloud
iCloud sur iOS
Apple iCloud Drive © Apple iCloud

Les offres d’Apple iCloud

Lors de la configuration d’un compte iCloud, chaque utilisateur a droit à un espace de stockage gratuit de 5 Go. Cette offre identique à celle de Microsoft OneDrive n’a pas bougé d’un iota depuis le lancement du service en 2011. Si certains utilisateurs peuvent s’en contenter, la plupart se retrouvent vite à l’étroit à cause du poids des fichiers et surtout celui des photos et vidéos. Aussi étonnant que cela puisse paraître de la part d’Apple, ses abonnements s’avèrent particulièrement bon marché. Voici les différentes offres d’iCloud :

  • iCloud 50 Go : 0,99 €/mois
  • iCloud 200 Go : 2,99 €/mois/taille transfert de fichier 50 Go max./5 utilisateurs
  • iCloud 2 To : 9,99 €/mois/taille transfert de fichier 50 Go max./5 utilisateurs

À moins de 1 euro par mois, le premier forfait d’iCloud de 50 Go n’a pas d’équivalent sur le marché et s’avère très attractif pour ceux qui n’ont pas gros besoin de stockage. Les formules de 200 Go à 2,99 €/mois et de 2 To à 9,99 €/mois ont figuré un temps parmi les moins chères du marché, mais c’était sans compter sur les nouvelles offres concurrentes, dont celles de Google Drive. Le géant du Web propose exactement les mêmes formules de 200 Go pour 2,99 €/mois et 2 To pour 9,99 €/mois.

Contrairement à iCloud qui est un simple espace de stockage, Google Drive propose d’innombrables fonctionnalités. Grâce à son intégration remarquable dans l’écosystème d’Apple, iCloud demeure néanmoins la solution la plus confortable pour les ordinateurs et les terminaux mobiles de la marque. À noter qu’il est possible d’activer le partage familial d’Apple et partager l’espace de stockage d’iCloud (forfaits 200 Go et 2 To uniquement) avec 5 autres utilisateurs de votre famille ou non. Apple ne propose aucune offre pour les professionnels.

Apple iCloud Drive © Apple iCloud

Conclusion

iCloud est un service de stockage et synchronisation cloud pensé et conçu quasi exclusivement pour les terminaux d’Apple. C’est un service extrêmement simple à utiliser qui offre des espaces de stockage à des prix attractifs. Ses fonctionnalités de synchronisation et de partage entre les Mac, les iPhone et les iPad sont tout à fait remarquables et apportent un vrai confort d’utilisation au quotidien. En dehors de l’écosystème d’Apple, iCloud n’a en revanche aucun intérêt.

Pour des tarifs identiques ou très proches, les services cloud concurrents tels que Dropbox, pCloud ou Google Drive offrent beaucoup plus de fonctionnalités que cela soit pour travailler sur des documents, partager des contenus, lire des fichiers multimédias, etc. Autant de possibilités qu’iCloud réservent dans une moindre mesure uniquement aux utilisateurs d’Apple…

iCloud

7

iCloud Drive n'est pas un service de stockage cloud et de synchronisation comme les autres. Entièrement dédié aux appareils et à l'écosystème d'Apple, il bénéficie d'une intégration profonde qui lui permet de fonctionner de manière totalement transparente pour les utilisateurs. Une solution simple, efficace, et abordable, mais qui est réservée uniquement aux clients de la pomme. Ceux qui recherchent des fonctionnalités de sauvegarde, de partage, et de collaboration poussées ont tout intérêt à se tourner vers des services tels que Dropbox, pCloud ou Google Drive.

Les plus

  • Intégration profonde dans les terminaux Apple
  • Simplicité d'utilisation
  • Partage entre utilisateurs Apple
  • Tarifs abordables

Les moins

  • Fonctionnalités limitées
  • Conçu uniquement pour les produits Apple
  • Vitesse de téléchargement
  • Seulement 5 Go d'espace gratuit

Journaliste depuis vingt ans, je ne me lasse pas d’explorer la planète techno à la recherche des dernières innovations. De Paris, à Vegas, e...

Journaliste depuis vingt ans,...

Lire d'autres articles
Lire d'autres articles
Modifié le 26/03/2021 à 10h32
Cet article contient des liens d'affiliation, ce qui signifie qu'une commission peut être reversée à Clubic. Les prix mentionnés sont susceptibles d'évoluer. 
Lire la charte de confiance
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
1
2
Voir tous les messages sur le forum
  • Indépendance
  • Transparence
  • Expertise

L'équipe Clubic sélectionne et teste des centaines de produits qui répondent aux usages les plus courants, avec le meilleur rapport qualité / prix possible.

Haut de page