🔴 LE BLACK FRIDAY EN DIRECT !

Avis Squarespace (2021) : la plus célèbre des plateformes pour créer son site web

20 octobre 2021 à 10h58
0
Squarespace logo © Squarespace

Fondée en 2004 par un étudiant américain, Squarespace a été pensée comme une plateforme de blogs avant de devenir disponible au grand public pour créer des sites web facilement. Le temps que son créateur obtienne son diplôme, l’entreprise avait assez grandi pour justifier une localisation à New York et l’embauche de nouveaux employés. Depuis, Squarespace s’est imposée comme une option très fiable lorsqu'on parle de website builders.

Il y a (relativement) peu de chances que vous n'ayez jamais entendu le nom de Squarespace. La société n’a pas rechigné sur la communication et est devenue le sponsor de nombreux podcasteurs, YouTubeurs et autres créateurs de contenus qui ont tous vanté la facilité d’utilisation de la plateforme. La vérité est-elle à la hauteur de la publicité ?

Squarespace
  • Thèmes originaux
  • Mini-tutoriels pédagogiques
  • Mélange d’options simples et avancées
  • Fluidité de l’outil
  • Des extensions uniquement pour le commerce
  • Un peu trop de clics pour arriver à certains menus

Squarespace : les premiers pas

Squarespace accueille l'utilisateur en luiposant des questions sur son (futur) site, afin de lui proposer des templates appropriés. Vous avez le choix d’y répondre, ce qui prend une petite minute, ou de les esquiver. La plateforme demande de préciser le sujet du site, ses principaux objectifs (c'est-à-dire les fonctionnalités qu'on aimerait déployer) et quel est le stade de concrétisation du projet. A la suite de ce petit questionnaire, Squarespace suggère plusieurs templates parmi ceux de son catalogue.

Le choix est vaste, et il est possible de sélectionner des critères afin de filtrer les résultats. Certains seront déjà cochés si vous avez répondu aux questions précédentes, mais il est possible de modifier ses choix si ce que Squarespace a choisi ne correspond finalement pas à nos attentes. Les templates sont modernes, parfois même originaux, et il est possible d’avoir un aperçu avant d’en sélectionner un.

Squarespace templates © Squarespace

Après avoir choisi votre template préféré, Squarespace vous mènera à l'éditeur, où vous serez accueilli par un mini tutoriel (que vous pouvez passer). La plateforme possède un tableau de bord qui sert juste à lister les sites que l’on possède et gérer nos noms de domaine, ainsi que les paramètres de notre compte. Tout le reste se passera dans l’éditeur, qui sert aussi bien à modifier le contenu et le design qu’à régler chaque petite option du site.

Shopify Website Builder : la personnalisation

L'éditeur pour le thème et les pages

L’éditeur se présente comme tous les éditeurs classique du genre : une partie menu et une partie aperçu en direct des modifications effectuées sur le site. L’aperçu est réactif, avec un temps de chargement minimum pour naviguer entre les pages et le thème. Le menu est minimaliste et présente clairement toutes les options à disposition. Pour chaque partie, une petite explication est présente ou un mini-tutoriel est fourni pour aider l'utilisateur à maîtriser les outils. Toutefois, ce minimalisme se révèle vite trompeur dès qu'on commence à explorer les options.

Première chose que l’on peut modifier : le design général du site. Pour ça, une fonctionnalité permet de gérer les paramètres qui seront appliqués à l’ensemble du site. On peut choisir une palette de couleurs, les polices d’écriture, les animations, la largeur maximale de la fenêtre du site et ses marges, le style des boutons… Il est possible d’aller plus loin dans la personnalisation, notamment pour les blocs images, en changeant la position du contenu, l’alignement du texte qui l’accompagne, la largeur de l’image ou encore la séparation avec les autres éléments. Ce mélange d’options simples et avancées est plaisant et permet à chaque utilisateur d’y trouver son compte.

Squarespace blocs images © Squarespace
Les options pour les blocs d'image sont nombreuses

Après avoir modifié le design général du site, il est temps de se pencher sur les différentes pages qui le composent. Là aussi, Squarespace ne manque pas d’options. On peut choisir de créer une page vierge, de piocher dans les pages déjà créées (rangées par fonctionnalités) ou d'en créer des plus spécialisées, comme une page de blog, de magasin, de portfolio ou d’événements. Comme chez la plupart des website builders, c’est également dans ce menu que l’on s’occupera de la navigation, avec la possibilité de créer des catégories ou d'ajouter des liens vers des sites externes. On peut également travailler le SEO pour chacune des pages, ou choisir de cacher telle ou telle page aux moteurs de recherche en cochant une option.

Squarespace pages © Squarespace

L'éditeur pour les sections

Pour chaque page, il est possible d'ajouter des sections, avec encore une fois le choix entre des pages « toutes faites » ou une page vierge à créer de zéro. Tout est modifiable, de l’en-tête au pied de page, ce qui est particulièrement appréciable. Les éléments qui peuvent venir enrichir la page disposent d'options de personnalisation classiques : taille, alignement, etc. A noter que cette personnalisation avancée a un (petit, mais vite ennuyeux) prix : il faudra démultiplier les clics, plus que chez la plupart des concurrents, pour arriver aux options qui nous intéressent. On peut également noter un manque de cohérence dans la façon de modifier les éléments, puisqu'il est parfois possible de changer un texte directement dans l’éditeur, alors que dans d’autres cas il faudra écrire notre paragraphe dans un tout petit espace dans les options.

Squarespace sections © Squarespace

En plus d'un site personnel, Squarespace donne la possibilité de créer un blog et une boutique en ligne. Malheureusement, ces options sont encore limitées niveau mises en page, avec quatre thèmes disponibles pour le blog et deux pour la boutique en ligne - les sections pour les produits n'étant pas créées pour la vente des produits eux-mêmes mais pour les présenter rapidement et mener à la boutique. Il est quand même possible de régler quelques paramètres pour modifier le nombre de colonnes, les espacements entre les éléments et lesquels afficher. Si d'aventure vous décidiez de mettre en place une boutique en ligne, vous trouverez de nombreuses extensions qui permettent d'ajouter des fonctionnalités supplémentaires pour la vente et le marketing. Pour le reste, elles ne présentent que peu d'intérêt et vous serez donc limité à ce qui est proposé dans l’éditeur.

Shopify Website Builder : les offres

Pour les particuliers, indépendants et petites entreprises

Squarespace est un très bon choix pour quiconque souhaite se créer un portfolio, un site personnel ou professionnel ou un site vitrine. Il est même possible d'y ajouter une petite boutique en ligne pour vendre des objets physiques ou numériques ou même des services, que les clients pourront payer directement sur le site. Une très bonne solution pour les petites entreprises. La version d’essai, limitée à 15 jours, ne donne accès qu’aux fonctionnalités de base, mais est suffisante pour déterminer si la plateforme vous convient ou pas. Il est possible de payer à l’année (ce qui fait économiser 30% sur le prix) ou au mois. Deux offres sont disponibles pour les particuliers, indépendants et petites entreprises :

  • Une offre « Personnel » à 15€/mois permet de profiter d’une bande passante et d’une capacité de stockage illimitées (dans la limite du raisonnable), d’utiliser les fonctionnalités SEO, tous les templates, d’ajouter jusqu’à deux contributeurs sur son site, de profiter d’une assistance 24h/24 et 7j/7, d’installer des extensions et de pouvoir surveiller les performances de son site web.
  • Une offre « Business » à 24€/mois permet d’avoir des contributeurs illimités, du e-commerce intégré avec un nombre illimité de produits à vendre, de récupérer des dons et de mettre en place des cartes cadeaux (en payant 3% de frais de transaction à la plateforme).

Pour les business et e-commerce

Si la personnalisation dans la présentation des produits n’est pas incroyable, celle de base sera suffisante pour la plupart des utilisateurs et les quelques templates spécialisés feront une bonne base pour un magasin en ligne moderne. Squarespace propose également plusieurs outils marketing et de suivi des clients et des commandes. Niveau offre, même principe que pour les autres : payer à l’année vous permettra d’économiser. Si vous souhaitez vous lancer dans l’aventure de la vente en ligne, deux offres pourraient vous correspondre :

  • L’offre « Commerce » basique à 28€/mois enlève les frais de transaction, permet à vos clients de créer des comptes, d’être redirigés sur une interface de paiement sécurisée sur votre domaine web et donne accès à plusieurs outils d’analyse et de marchandisage.
  • L’offre « Commerce » avancée à 42€/mois ajoute la récupération de paniers non finalisés, des ventes d’abonnements, une expédition et réductions avancées et l’accès à l’API Commerce.

Squarespace : les plus qui font la différence

En plus de proposer énormément d’options pour la mise en page de vos images, Squarespace possède également un éditeur d’images intégré. Rien d'extraordinaire : on se contente de modifier la luminosité, le contraste, la saturation, la netteté, le flou, les reflets et les ombres. Mais l’outil est facile d’utilisation, il est simple d’y accéder et on apprécie de pouvoir modifier rapidement nos images sans avoir à faire appel à un programme tiers.

Squarespace éditeur image © Squarespace

La plateforme propose aussi un programme pour les développeurs. Ceux-ci pourront créer des templates « de zéro » ou en modifier des existants en ayant accès directement aux fichiers, utiliser l’API Commerce et des webhooks. La mise en place est simple et la documentation est claire même si, comme d’habitude, elle requiert une certaine maîtrise de l’anglais (mais les développeurs auront l’habitude).

Squarespace

8

Squarespace est un choix très solide qui mêle facilité d’utilisation (malgré la multiplication des clics, assez irritante à terme) et personnalisation parfois poussée. On apprécie ses templates modernes et sa fluidité, même si on aurait préféré des options un peu plus nombreuses pour le blog et la présentation des produits dans la boutique en ligne, histoire de vraiment pouvoir personnaliser son site.

Les plus

  • Thèmes originaux
  • Mini-tutoriels pédagogiques
  • Mélange d’options simples et avancées
  • Fluidité de l’outil

Les moins

  • Des extensions uniquement pour le commerce
  • Un peu trop de clics pour arriver à certains menus

Tarifs 8

Facilité d'utilisation 8

Design 9

Personnalisation 8

Fonctionnalités 6

Cet article contient des liens d'affiliation, ce qui signifie qu'une commission peut être reversée à Clubic. Les prix mentionnés sont susceptibles d'évoluer. 
Lire la charte de confiance
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Lectures liées

Vous pouvez suivre en temps réel les commandes passées à l'occasion du Black Friday sur cette carte du monde
Qui veut prendre la place de Stéphane Richard (et son salaire annuel de 1,6 million) ?
Pour mieux lutter face aux plateformes streaming, Canal+ veut séparer sa section films et séries du sport
Black Friday : malgré une chute des recherches, les Français toujours aussi friands de bonnes affaires
La répression des fraudes souhaite que Wish devienne invisible
Stéphane Richard échappe à la prison, le P.-D.G. d'Orange écope d'un sursis et d'une petite amende
Le football serait le sport le plus piraté en streaming selon cette étude, voici ce qu'on sait
Free ne veut pas de la fusion TF1-M6 et met en doute la compétence des autorités françaises pour décider de sa légalité
Amazon refuse les cartes Visa britanniques à cause de frais bancaires trop élevés : demain en France ?
Rémunération des droits voisins : Google et l'AFP ont trouvé un accord
Haut de page