Avis Zyro (2021) : l'outil de création de site web taillé pour les débutants

22 octobre 2021 à 16h45
0
Zyro logo © Zyro

Face aux géants nord-américains établis depuis une dizaine voire une vingtaine d’années, Zyro fait un peu office d’alien dans le paysage des outils pour créer son site web . Fondée en 2019 en Lituanie, la jeune entreprise espère se faire une place parmi la myriade de plateformes connues en misant sur l'intelligence artificielle.

Comme souvent, le terme « intelligence artificielle » est ici utilisé de façon assez large : tout au plus peut-on parler de « machine learning lite » dans le cas des outils proposés par Zyro. L'angle demeure intéressant, à voir maintenant s'il est combiné à un créateur de sites suffisamment efficace pour réaliser une percée sur le marché des outils de création de sites web.

Zyro
  • Prix des abonnements
  • Système de grille pour placer les éléments
  • Choix de thèmes
  • Certains outils "IA", gadgets mais amusants
  • Les blogs et le e-commerce mal pensés
  • Des bugs handicapants
  • Impossible de changer de thème quand on le souhaite
  • Certains menus peu intuitifs

Zyro : les premiers pas

Pour créer un site, Zyro propose trois façons de faire : choisir un template, utiliser leur générateur IA qui choisit un template à partir des réponses fournies à leurs questions, ou importer un site web existant afin de conserver le contenu. Autant le dire tout de suite : le générateur IA ne présente que peu d’intérêt. Il se contente de demander le sujet ou la catégorie qui correspond au site web, fait choisir entre quelques fonctionnalités (blog, formulaire de contact, boutique en ligne…) et donne finalement le choix entre trois templates. Ce qui pourrait être une bonne solution pour les indécis se révèle un vrai casse-tête quand on s'aperçoit qu'il n’est pas possible de changer de template par la suite sans recommencer de zéro.

Il est donc plus pertinent de décider de passer directement au choix d’un thème. Rangés par catégories selon l’utilisation du site, ils sont assez nombreux et permettent donc de trouver son bonheur sans être submergé par le choix. Ils sont tous classiques mais modernes, et constituent une bonne base pour un site web plaisant. Si vous préférez ne pas vous baser sur un design existant, il est possible de choisir un template vide et de construire vos pages vous-mêmes à l’aide de l’éditeur.

Zyro template © Zyro

Le tableau de bord est très minimaliste et contient les sites créés ainsi que des options plus générales sur le compte, les domaines et les abonnements. C’est aussi là qu'on peut se tenir au courant de l’actualité de la plateforme, avec les nouveautés et sa feuille de route. Pour ceux qui ne savent pas vraiment où commencer avec leur site, rendez-vous dans les paramètres (accessibles depuis le tableau de bord) où se trouve un « quickstart guide ». Celui-ci détaille les étapes nécessaires pour monter un site fonctionnel et apporte des éclaircissements bienvenue, on regrette donc qu'il soit enterré dans les paramètres - et qu’il ne soit que partiellement traduit en français pour le moment.

Zyro : la personnalisation

Les pages et sections

Une fois le template choisi, direction l’éditeur où se passe la majeure partie du travail. Zyro reste dans le minimalisme avec un menu simple, facile à naviguer, proposant des options peu nombreuses mais suffisantes quand on ne souhaite pas une personnalisation à outrance. Chaque élément d’une page du site est cliquable sous forme de section dans l’aperçu en temps réel, et cliquer dessus fait apparaître les options de personnalisation associées. Ajouter une section fait apparaître en un clic un menu donnant le choix entre des éléments tout faits ou la possibilité d’en ajouter un à construire soi-mêmes. On reste ici dans le classique mais efficace, avec des sections correspondant globalement à ce qui est attendu sur un site. On regrette cependant qu'il n'existe pour le moment qu'une seule option pour les blogs et le e-commerce, autrement dit un choix assez pauvre - d’autant plus que des éléments spéciaux pour ces catégories ne sont pas encore disponibles, ce qui empêche de construire une section personnalisée à cet effet.

Zyro sections © Zyro

S’il est possible de modifier les couleurs de texte et de fond pour chaque section, il est également possible de définir une palette de couleurs qui sera appliquée à tout le site, ou d’en choisir une parmi plusieurs déjà définies.

Pour le moment, tout ce qui concerne les blogs et le e-commerce est décevant. Des options de personnalisation sont présentes et permettent de choisir quoi afficher et comment en réglant le nombre d’éléments par page, le nombre de colonnes et l’espacement entre celles-ci - mais des modifications plus poussées seraient les bienvenues, comme pour les blogs où nous avons regretté ne pas pouvoir régler la taille de l’image d’illustration des posts. De toute façon, il n'est pour le moment pas viable de se servir de la plateforme pour créer un véritable blog : la fonctionnalité est encore jeune et créer un post de blog se fera de la même manière qu’une page, avec des sections et des éléments à ajouter. C'est fonctionnel, mais ça reste peu idéal et il n’est pour le moment pas possible de planifier ses publications.

Zyro blog © Zyro
Créer un post de blog est assez désagréable

Les éléments et les services

Il est également possible de modifier, de supprimer et d’ajouter des éléments dans chaque section. Les fonctionnalités sont tout ce qu'il y a de plus classique, l'essentiel est présent sans que rien ne se démarque vraiment. Il est ici encore regrettable que les blogs et le e-commerce semblent avoir été ajoutés précipitamment, sans avoir droit à leurs éléments personnalisés. Mais pour un site vitrine ou un site personnel, Zyro propose tout ce qu’il faut pour les agrémenter et les personnaliser, même si cela manque d'options qui lui permettraient de se détacher de la masse des website builders.

On apprécie l'accès à Unsplash pour illustrer son site ainsi que la possibilité de compléter les balises « alt » pour les images. On aime également avoir le choix entre modifier la police d’écriture pour l’ensemble du site et en choisir une pour les différents types de paragraphes. Les éléments ajoutés doivent être placés sur la page via un système de grille, qui vous limite dans vos options mais vous permet de facilement déterminer si vos éléments sont bien centrés ou comment ils sont positionnés par rapport aux autres. Si certains seront frustrés de ne pas avoir une liberté totale à ce niveau-là, l’outil reste très pratique pour les débutants. Malheureusement, la facilité d’utilisation est entachée par des bugs intempestifs tels que des déconnexions en pleine modification ou des options non-prises en compte, ce qui fera perdre une partie de son travail. Du lag est également présent lors de la sauvegarde de certains éléments.

Zyro grille © Zyro
Le système de grille, pratique

Zyro ne possède pas de système d’apps ou de plugins à la manière de ce que peuvent faire d’autres website builders. Il est cependant possible de lier des services en indiquant le code à ajouter dans la balise head pour les faire fonctionner, et Zyro en intègre quelques-uns nativement, dont Google Analytics et Messenger. Un compromis acceptable, qui demande tout de même un peu plus de travail de la part de l’utilisateur.

Zyro : les offres

Particuliers, indépendants et petites entreprises

Zyro est un bon choix pour un portfolio, un CV ou un site vitrine. Sa simplicité le rend facile à prendre en main rapidement et ses thèmes seront parfaits pour mettre en avant ses créations ou son entreprise. Nous déconseillons cependant d’utiliser la partie blog pour autre chose qu’un ajout léger à un site déjà existant pour améliorer son SEO. Il est possible de commencer à créer son site gratuitement, mais aucune offre gratuite n’existe pour le mettre en ligne. Ceux qui souhaitent utiliser la plateforme devront donc passer à la caisse et choisir entre deux offres, qui font par ailleurs souvent l'objet de promotions :

  • Une offre « Basic », à 7,50€/mois, permet de profiter de 3 Go de bande passante, 1 Go de stockage, une adresse mail gratuite ainsi que l’accès à toutes les fonctionnalités de base de la plateforme et un hébergement web gratuit géré par celle-ci.
  • Une offre « Unleashed », à 9,90€/mois, passe la bande passante et le stockage en illimité et qui donne accès aux templates ainsi qu’aux services intégrés par la plateforme.

A noter que Zyro propose toute l'année une promotion qui fait passer le prix de l'abonnement « Basic » à 2,50€ par mois et l'offre « Unleashed » à 2,90€ mensuels.

Business et e-commerce

Il est compliqué de recommander Zyro pour du e-commerce pour le moment. Les ajouts de ce côté-là sont encore récents, et même si on peut voir que la plateforme se développe vite en faisant un tour dans ses nouveautés, il manque encore trop de fonctionnalités de base à notre goût. Cependant, si vous ne souhaitez pas lancer le prochain Amazon mais juste ajouter un petit magasin en ligne en plus d’un site présentant votre activité, Zyro peut être une bonne option, notamment grâce aux prix raisonnables de ses abonnements, dont deux des offres sont réservées au e-commerce :

  • L’offre « eCommerce », à 17,90€/mois, permet de mettre en vente 100 produits, d’accepter des paiements en ligne, de créer des listes de remarketing et de profiter de toutes les options e-commerce comme la gestion de son stock, du transport et des taxes etc… A noter que la plateforme ne prend aucune commission sur les ventes réalisées.
  • L’offre « eCommerce+ », à 24,90€/mois, pour mettre en vente 2 500 produits, récupérer les paniers abandonnés par les clients, proposer plusieurs options de paiement, vendre directement sur les réseaux sociaux ou sur Amazon ainsi que la possibilité de proposer sa boutique en plusieurs langues.

Zyro : les plus qui font la différence

L’originalité de Zyro vient de ses outils IA, censés faciliter plusieurs aspects de la création d’un site : dans le générateur qui sélectionne des templates pour nous, comme on l'a vu, mais aussi dans plusieurs autres fonctionnalités plus ou moins utiles. On fait la moue devant le créateur de logo fainéant, le générateur de slogan est plus drôle qu’utile, le générateur de titre de blog ne sert pas à grand-chose et l'outil qui se propose d'améliorer de qualité des images ne donne pas des résultats très visibles.

Zyro outils IA © Zyro

Trois fonctionnalités liées à l'IA se détachent quand même du lot. Celui qui permet d’enlever l’arrière-plan d’une image est un peu grossier mais fait correctement l'essentiel du travail. Le générateur de contenu, uniquement en anglais pour le moment, génère un texte à partir d’une catégorie donnée et d’une sous-catégorie plus précise. Il donne une bonne base pour ceux qui manqueraient d’imagination pour un texte de présentation… en anglais. On peut aussi lui fournir quelques phrases et le laisser compléter le reste, ce qu'il fait étonnement correctement. Mais la fonction la plus originale est la « heatmap », qui permet de déterminer sur quels éléments de votre site vos visiteurs vont le plus se concentrer, ce qui invite à les optimiser pour maximiser les conversions.

Zyro

6

Zyro est encore une jeune plateforme et a beaucoup de marge d’améliorations. Certaines options de base semblent manquantes, et on apprécierait plus de personnalisation pour les blogs et le e-commerce. Cependant, ses prix attractifs, ses templates modernes, sa facilité d’utilisation et ses mises à jour régulières en font un outil pour créer son site web intéressant pour les débutants.

Les plus

  • Prix des abonnements
  • Système de grille pour placer les éléments
  • Choix de thèmes
  • Certains outils "IA", gadgets mais amusants

Les moins

  • Les blogs et le e-commerce mal pensés
  • Des bugs handicapants
  • Impossible de changer de thème quand on le souhaite
  • Certains menus peu intuitifs

Tarifs 8

Facilité d'utilisation 7

Design 7

Personnalisation 6

Fonctionnalités 4

Cet article contient des liens d'affiliation, ce qui signifie qu'une commission peut être reversée à Clubic. Les prix mentionnés sont susceptibles d'évoluer. 
Lire la charte de confiance
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Lectures liées

La plateforme PrestaShop signe un partenariat avec Google, une aubaine pour ses marchands
Square, maison-mère de Tidal cofondée par Jack Dorsey, change de nom
Déréférencé, Wish souhaite revenir sur Google et les app stores
Vous pouvez suivre en temps réel les commandes passées à l'occasion du Black Friday sur cette carte du monde
Qui veut prendre la place de Stéphane Richard (et son salaire annuel de 1,6 million) ?
Pour mieux lutter face aux plateformes streaming, Canal+ veut séparer sa section films et séries du sport
Black Friday : malgré une chute des recherches, les Français toujours aussi friands de bonnes affaires
La répression des fraudes souhaite que Wish devienne invisible
Stéphane Richard échappe à la prison, le P.-D.G. d'Orange écope d'un sursis et d'une petite amende
Le football serait le sport le plus piraté en streaming selon cette étude, voici ce qu'on sait
Haut de page