Avis Leviia (2022) : le stockage Cloud français qui veut bousculer les GAFAM

02 décembre 2021 à 12h02
10
Leviia © Leviia

Leviia est un service de stockage cloud français qui se présente comme une alternative écologique et indépendante aux géants américains. Après l’arrêt définitif de hubiC, c’est désormais le seul service cloud français proposant des offres grand public. Il se distingue par de solides garanties de confidentialité et de sécurité avec des serveurs infogérés basés exclusivement en France.

Depuis qu'OVH a mis fin à son service en 2018, il n’y avait plus aucun acteur français positionné sur ce marché. Leviia a donc eu le champ libre pour concevoir une offre de stockage de données en ligne « made in France ». Créée en octobre 2020, l’entreprise se dit engagée en faveur de la défense de l’environnement et assure compenser 200% de ses émissions de CO2 en finançant des programmes de plantation d’arbres. Indépendante, elle garantit que les données sont protégées par un haut niveau de sécurité et stockées exclusivement en France. Tour d’horizon.

Leviia
  • Synchronisation intelligente
  • Performances lecture/écriture
  • Outils de collaboration
  • Confidentialité des données
  • Serveurs localisés en France
  • Pas d'offre d'essai gratuite
  • Applications bureau à améliorer
  • Absence de l'historique des fichiers
  • Lecteur vidéo non intégré

Leviia : infrastructure et sécurité

Leviia joue la carte de la transparence en indiquant clairement où les données de ses clients sont hébergées. Le fournisseur utilise les serveurs du géant français OVHcloud. Toutes les données de ses clients sont systématiquement répliquées dans trois datacenters basés en France. Cette réplication permet à Leviia de garantir aux utilisateurs que leurs données seront toujours disponibles même si un problème survient dans l'un des datacenters ou sur un serveur. Le fournisseur sauvegarde les données chaque soir à 2h du matin tout au long de l’année.

Hormis les serveurs loués à OVHcloud, Leviia s’occupe de tout le reste avec ses propres équipes et l’automatisation des tâches. Le fournisseur ne fait appel à aucun autre prestataire pour gérer les serveurs, le stockage, le système d’exploitation, les utilisateurs, la sécurité, la sauvegarde ou la réplication des données. Grâce à cela, Leviia jouit d’une quasi totale autonomie et parvient à proposer des tarifs (entre 2 et 20 €/mois) aussi compétitifs, si ce n'est plus, que ceux des géants américains du cloud.

Leviia © Leviia

Dans un secteur du cloud particulièrement énergivore, l’entreprise s’est engagée à lutter pour la protection de l’environnement en adoptant des démarches d’informatique durable. Niveau sécurité, Leviia sauvegarde systématiquement les données au minimum deux fois dans trois data center. Les fichiers sont chiffrés par défaut côté serveurs en AES-256 et durant leur transfert (SSL/TLS-HTTPS).

Pour ne pas nuire aux fonctionnalités de partage prisées par les clients professionnels, Leviia ne propose pas de système de sécurité de bout comme le fait MEGA, par exemple. En revanche, les clients qui le souhaitent peuvent activer le chiffrement de bout en bout (côté client) avec des applications compatibles incluant notamment certains NAS ou clients FTP. Un regret : le service ne dispose pas d’un système de coffre-fort, à l'instar d'Icedrive. Tous les comptes sont informatiquement cloisonnés, c’est-à-dire que les pares-feux du service de stockage garantissent que même en cas de bugs, aucun client ne pourrait jamais accéder aux données d'un autre client.

Leviia © Leviia
Le client Windows de Leviia

Leviia propose également un système d’authentification à double facteur. Une fois ce mode de connexion activé, il faut générer un jeton qui sert à se connecter au service. Face aux acteurs du cloud américains, Leviia a fait de la confidentialité l’un de ses principaux chevaux de bataille. L’entreprise garantit dans sa politique de confidentialité qu’aucune information personnelle ou donnée de ses clients ne peuvent être publiées, échangées, transférées, cédées ou vendues sur un support quelconque à des tiers. Conformément à la loi, seuls les logs de connexion sont conservés. Un argument qui participe au succès grandissant de la jeune pousse française.

Leviia © Leviia

Leviia : principales fonctionnalités

Leviia propose des clients pour Windows, macOS et Linux, ainsi que des applications mobiles pour Android et iOS. Le service de stockage en ligne dispose d’une interface web moderne épurée qui n’a pas grand-chose à envier à celles des ténors du marché. Bien que moins riches en fonctionnalités que Dropbox, Google Drive ou pCloud, le service est loin de démériter. Il dispose notamment de la suite d’édition en ligne OnlyOffice qui se présente comme une véritable alternative à Office 365 ou Google Workspace. Compatible avec la suite Microsoft Office et la plupart des formats courants, elle permet de créer et partager des documents en ligne en temps réel avec d’autres utilisateurs.

Leviia © Leviia
La suite bureautique OnlyOffice intégrée dans Leviia

Il est possible de collaborer sur des projets en ligne, de voir ce que font les autres intervenants, d’ajouter des commentaires ou encore de consulter l’historique de chaque fichier. Les options de partage de contenus ne sont pas en reste : il suffit de faire un clic droit sur un fichier et de sélectionner « Partager le fichier » ou cliquer sur le logo des trois petits points en forme de triangle sur la droite de l’écran, puis de saisir une ou plusieurs adresses e-mail dans la fenêtre qui s’ouvre, ou de générer un lien de partage. Quel que soit le type de compte, les utilisateurs ont la possibilité de définir si le destinataire peut consulter, modifier ou télécharger le fichier.

Leviia © Leviia

En cliquant sur « Masquer le téléchargement » dans les propriétés des liens de partage, la personne qui reçoit le lien peut déposer des fichiers (sans limites de taille) dans le dossier sans avoir accès à son contenu. Une solution de transfert de fichiers très pratique, notamment pour les professionnels qui ont besoin de transmettre des données même s’ils n’ont pas de compte Leviia. Pour chaque lien de partage public, il est en outre possible d’instaurer un mot de passe ou encore une date d’expiration et de les envoyer par mail ou via un réseau social.

Leviia © Leviia

Toutes les options de partage sont accessibles via l’interface web et l’application mobile ou bureau. Leviia est l’un des seuls acteurs du cloud à permettre à ses clients d’utiliser son service en marque blanche et d'y insérer notamment leur propre logo et URL. Outre la prévisualisation des fichiers, le service intègre un lecteur audio, mais fait l’impasse sur un lecteur vidéo : il faudra télécharger les vidéos en local pour les visionner.

Leviia © Leviia
Leviia © Leviia

Mention spéciale pour l’application mobile, fluide et complète. Elle dispose notamment du très apprécié téléversement automatique des photos et vidéos stockées et prises via les terminaux mobiles (Android et iOS). Pour l’heure, le service ne propose pas le versionnage des fichiers. Il dispose néanmoins d’un serveur de calendrier très pratique ainsi qu'un tableau Kanban pour faciliter l’organisation des projets en entreprise.

Leviia © Leviia
Leviia © Leviia
L'application mobile de Leviia sur iOS
Leviia © Leviia

Leviia : sauvegarde et synchronisation

A l'usage, le fonctionnement de Leviia est très proche de celui de Dropbox. Il est possible de sauvegarder des dossiers ou des fichiers en les glissant/déposant directement sur l’interface web. Le client bureau (Windows, macOS et Linux) permet également de synchroniser les dossiers locaux de son choix sur le cloud et inversement. Le service crée un ou plusieurs dossiers de synchronisation accessibles en local via l’explorateur de fichiers. Toutes les données ajoutées en local dans le dossier sont synchronisées automatiquement sur le cloud et répliquées à l’identique sur tous les appareils connectés .

Le client bureau offre la possibilité de sauvegarder n’importe quel dossier ou support de stockage. Grâce à la synchronisation intelligente, les données peuvent être accessibles en local, mais stockées uniquement sur le cloud. Comme Dropbox, le service permet en effet de télécharger uniquement les métadonnées des fichiers en local afin de préserver l'espace de stockage utilisé. De même, Leviia dispose d’un mode de synchronisation au niveau des blocs pour télécharger uniquement les modifications effectuées sur les fichiers déjà stockés sur le cloud. Pratique pour ne pas avoir à retélécharger l'intégralité des très gros fichiers sans arrêt.

Leviia © Leviia

Compatible avec le protocole WebDAV, le service permet de synchroniser tous les fichiers stockés sur des NAS Synology, QNAP et bientôt Western Digital sur le cloud. La jeune pousse française a développé une autre fonction intéressante baptisée « Data migration » pour migrer en un clic les contenus stockés sur les services cloud concurrents Dropbox, Google Drive, et Microsoft OneDrive. Contrairement à pCloud ou Google Drive, Leviia ne propose pas de système de sauvegarde automatisée de l’ordinateur.

Compte tenu de son jeune âge, Leviia assure des performances pour le moins honorables. Lors de nos tests, il nous a fallu 1,13 minute pour télécharger un fichier de 1,50 Go sur le cloud. Une vitesse légèrement plus basse que celle de Dropbox (1,05 minute), mais supérieure à MEGA (1,38 min) et OneDrive (1,23 min). À titre de comparaison dans les mêmes conditions, Google Drive et pCloud téléchargent respectivement le fichier de 1,50 Go sur leurs serveurs en 46 et 59 secondes.

Leviia © Leviia

Les offres de Leviia

Que cela soit pour les particuliers, les entreprises ou les administrations, les plans de Leviia figurent parmi les plus attractifs du marché. Toutes les offres sont sans engagement, mais on regrette qu'il n'y ait aucune offre d’accès gratuit pour essayer le service. Au total, le fournisseur propose 5 forfaits, dont un « Pro » avec un stockage adaptatif à la demande.

  • Mini : 1,80 €/mois/100 Go d’espace de stockage
  • Perso : 4,50 €/mois/1 To d’espace de stockage
  • Starter : 9 €/mois/2 To d’espace de stockage
  • Medium : 18 €/mois/5 To de stockage

Les tarifs de Leviia sont toujours un peu plus bas que ceux de la concurrence, mais avec un espace de stockage parfois moins important. Le ticket d’entrée à 1,80 €/mois pour 100 Go est par exemple moins intéressant que celui d’Icedrive qui propose 250 Go pour 1,83 €/mois. Les offres à 4,50 €/mois pour 1 To et 9 €/mois pour 2 To s’avèrent en revanche particulièrement bien positionnées. La plupart des concurrents propose en effet un plan de 2 To à 10 €/mois. Le plan Medium à 18 €/mois pour 5 To est encore concurrencé par celui d’Icedrive (15 €/mois pour 5 To) ou celui de Kdrive (19,98 €/mois) qui a l’avantage d’être extensible. Pour les clients français, Leviia a néanmoins des arguments particulièrement intéressants à faire valoir en termes de confidentialité et de sécurité des données.

Leviia © Leviia

Avis Leviia : faut-il craquer pour le service de stockage cloud français ?

Dans un domaine aussi sensible et stratégique que celui du cloud, il était enfin temps qu’un service français digne de ce nom émerge. Le succès de Leviia ne s’est pas fait attendre : au mois de juillet 2021, moins d’un an après son lancement, l’entreprise a pu annoncer qu’elle était déjà rentable. Face aux mastodontes américains et les jeunes pousses suisses et galloises, le pari n’était pourtant pas gagné d’avance.

Hormis un temps de latence constaté lors du lancement du serveur de calendriers (un problème qui devrait être prochainement corrigé), le service ne souffre d'aucun bug et fonctionne comme une horloge via son interface web et ses clients bureau et mobiles. Le service possède d’ores et déjà la plupart des fonctionnalités les plus prisées par les utilisateurs, sans oublier des modes de synchronisation incrémentielle et au niveau des blocs que de nombreux acteurs concurrents bien plus anciens ne proposent pas. Leviia possède de surcroît quelques atouts en termes de sécurité avec des données répliquées systématiquement dans trois data center basés en France.

L’entreprise se targue de n’avoir perdu aucune donnée de ses clients lorsqu'un data center d’OVH a été ravagé par un incendie en mars 2021. Un crash test grandeur nature pour cette nouvelle pépite française, qui promet de continuer à évoluer au fil du temps.

Leviia

8

Compatible avec tous les OS courants, Leviia assure un haut niveau de sécurité et de confidentialité avec des serveurs infogérés basés en France. Outre des technologies de synchronisation de premier plan, il rivalise avec les ténors du marché en termes de stabilité et de performances. Le service fait la part belle à la collaboration avec la suite bureautique OnlyOffice et un large éventail d'outils de partage et transfert de données. Une solution prometteuse proposée à des tarifs très attractifs.

Les plus

  • Synchronisation intelligente
  • Performances lecture/écriture
  • Outils de collaboration
  • Confidentialité des données
  • Serveurs localisés en France

Les moins

  • Pas d'offre d'essai gratuite
  • Applications bureau à améliorer
  • Absence de l'historique des fichiers
  • Lecteur vidéo non intégré
Cet article contient des liens d'affiliation, ce qui signifie qu'une commission peut être reversée à Clubic. Les prix mentionnés sont susceptibles d'évoluer. 
Lire la charte de confiance
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
10
11
mrassol
C’est basé sur nextcloud je présume (vu l’interface)<br /> C’est bien d’avoir du Français dans le game !<br /> EDIT :<br /> C’est hebergé chez OVH vu l’emplacement des DataCenter.<br /> Donc point négatif a prendre en compte : ca n’est pas leur réseau
Rigoletoni
À quand une review du cloud ecloud.global ?
altrame
Plutôt satisfait du service après plusieurs mois d’utilisation…mis à part un bémol : le calendrier qui ne fonctionne pas du tout. Et ce n’est pas seulement un problème de latence comme il est indiqué dans l’article : il ne se charge tout simplement pas!
Antipub
A quand des plans quinquennaux du numérique ? Comme ceux qui ont fait l’industrie Fr des années 60/70.<br /> Sinon on parle de la bouse qu’est Cozycloud ?
nietsnie
en test depuis quelques semaines,<br /> mais déjà satisfait du service client très réactif qui a répondu en quelques minutes un dimanche !
Orezzo
pourquoi OVH serait negatif, juste pour info perso
pecore
De plus en plus de sociétés françaises liées à la tech commencent à faire parler d’elles en bien. Pourvu que cela dure.
clockover
On ne concurrence pas les GAFAM en rebrandant une solution libre OwnCloud/NextCloud…<br /> Il y en a vraiment ils croient au père Noël ^^
ramses_deux
Je suis de votre avis.<br /> Cependant je pense que c’est une bonne stratégie pour démarrer le service rapidement pour ensuite itérer dans l’offre.<br /> A la fois pour l’archi soft &amp; hard.
Philoctete
C’est clairement du Nextcloud, mais bon, ça ne me choque pas plus que ça, au contraire, pour moi, c’est une garantie d’un système plutôt bien conçu, et à la pérennité assurée. Pourquoi réinventer la roue en permanence ? Les tarifs ne me semblent pas abusés, à voir par rapport à une association militante, Cloud présentation - ZACLYS par exemple. Pour les gens qui n’ont pas envie d’héberger leur propre serveur, je trouve ça intéressant. Quant au bug du calendrier signalé par un contributeur, c’est étonnant, s’ils utilisent Nextcloud, le plugin officiel Calendar fonctionne à la perfection depuis des années (je l’utilise quotidiennement sur mon smartphone, thunderbird, etc.)
Voir tous les messages sur le forum

Lectures liées

Antitrust : Intel gagne contre les régulateurs européens sur une affaire vieille de 12 ans
Amazon met fin à son système de rémunération en échange de commentaires positifs sur l'entreprise
Cookies : après le flop du FLoC, Google tente une nouvelle approche avec Topics
Microsoft : Office et le Cloud tirent les résultats vers le haut
WordPress : 93 thèmes et plugins corrompus mettent en danger plus de 360 000 sites
2021, l'année des semi-conducteurs : le secteur a progressé de plus de 25 % malgré les pénuries
Dans son procès contre Apple, Epic ressort la carte du droit antitrust
Amazon va ouvrir une boutique dans laquelle vous serez habillé... par des algorithmes
Diablo et Call of Duty bientôt exclusifs à Xbox ? Microsoft se paye Activision Blizzard
Spendesk devient la 5e licorne française du mois ; que fait-elle ?
Haut de page