Espace membre :
flechePublicité

// Windows 8 : le test

Partager ce dossier

Publié par Julien Jay le Vendredi 26 Octobre 2012

Un noyau amélioré pour des performances accrues


Avec Windows 8, le noyau de Windows, autrement dit son Kernel, évolue sensiblement et passe en version 6.2. Évidemment nous parlons ici des noyaux x86/x64, le noyau Windows RT étant lui tout nouveau. La gestion de la mémoire vive a par exemple fait l'objet de diverses attentions. Ainsi pour réduire l'empreinte mémoire de Windows 8, le système va prévenir un phénomène bien connu, mais franchement dérangeant : la multiplication de doublons dans la mémoire vive. L'OS va donc analyser le contenu de la mémoire vive à la recherche de contenu dupliqué et libérer les zones ainsi utilisées pour ne garder après identification qu'une seule et même copie. Sans aucun impact direct sur les applications, cette technique doit permettre selon Microsoft de récupérer des dizaines ou des centaines de Mégaoctets de mémoire vive (en fonction bien sûr du nombre d'applications utilisées en même temps).

Windows 8 RTM - WinVER

Numéro de version du noyau Windows 8 en version finale


Toujours dans l'optique d'une meilleure optimisation de la mémoire, les services démarrés automatiquement avec Windows ont été retoqués : Microsoft a ainsi supprimé 13 services démarrant à chaque lancement de l'OS et pas nécessairement utiles. Ils seront à présent démarrés à la demande (et arrêtés par la suite une fois leur bonne exécution effectuée).

Plus fondamental encore, la réécriture d'un certain nombre de composants bas niveau de Windows dont le code date des débuts de NT. L'idée est de « réarchitecturer » le code en question en changeant les structures de données et en séparant les zones de mémoire très utilisées des zones moins fréquemment employées. En consolidant ainsi les portions de mémoire fréquemment référencées, Microsoft dit obtenir une réduction de l'usage mémoire dont l'échelle est la dizaine de Mégaoctets.

Qui plus est, Windows 8 propose une priorisation plus fine de la mémoire en permettant aux applications d'allouer de la mémoire en mode faible priorité ce qui devrait éviter les cas où, alors que la mémoire disponible devient trop faible, une application cesse de répondre au profit d'une autre.

En matière de sécurité, Windows 8 se dote pour la première fois du Secure Boot. Il s'agit ici de s'appuyer sur les BIOS UEFI pour garantir l'intégrité de la chaîne de démarrage de l'OS et empêcher ainsi tout détournement initié par un logiciel malveillant ou un rootkit. Le problème du Secure Boot, car problème il y a, est la crainte que certains fabricants de nouveaux PC ne proposent pas d'option pour le désactiver dans leur BIOS : ainsi il serait impossible de faire du dual-boot sur sa machine avec Windows 8 et un système Linux par exemple puisque le noyau de Windows détectera un chargeur de système d'exploitation modifié. Dans l'état, et même si Microsoft s'en défend un peu facilement, la problématique est bel et bien du côté des OEMs : à eux de verrouiller (ou pas) leurs nouvelles machines.

Au chapitre économie d'énergie, Windows 8 introduit le mode Connected Standby. Il s'agit ici d'apporter au PC, le mode d'alimentation d'un smartphone avec une mise en route instantanée et une extinction immédiate, tout en permettant aux applications et au système de rester à jour et connecté même lorsqu'il n'est pas utilisé. Concrètement, le Connected Standby n'est ni une veille ni une hibernation : il s'agit d'éteindre l'écran tandis que le système tourne, mais de façon à consommer le moins possible. Techniquement, cela implique la gestion par Windows 8 de trois nouveaux états de consommation avec certains impératifs en terme de réactivité notamment. Pour profiter du Connected Standby il faudra donc disposer d'une plate-forme matérielle compatible. Ça tombe bien, les nouvelles puces Atom Z2760 d'Intel, nom de code CloverTrail, le sont déjà !

On retrouve également dans Windows 8 un nouveau concept baptisé Hybrid Boot. Il s'agit ici d'accélérer le chargement du système d'exploitation. En conjonction avec un BIOS UEFI, le système, s'il clôture les sessions utilisateurs, ne ferme pas la session du noyau lorsque vous suspendez la machine. Celle-ci est écrite sur votre disque dur ou SSD et rechargée au démarrage de sorte que ce dernier est plus rapide. À noter que ce que Microsoft appelle dans la version française de Windows 8 le « démarrage rapide » peut être désactivé dans les options d'alimentation.

Windows 8 RTM - Hybrid Boot

L'Hybrid Boot ou Démarrage rapide en français dans le texte


Du côté graphique, Microsoft a également repensé l'architecture de son petit dernier. C'est ainsi qu'outre l'intégration de DirectX 11.1, un plus grand nombre d'éléments constituant l'interface sont accélérés matériellement. C'est dorénavant le cas de l'affichage du texte ou de formes géométriques simples, des éléments fréquemment utilisés par les applications Modern UI. Ici Microsoft annonce des performances jusqu'à 438% supérieures face à Windows 7. L'utilisation de la mémoire vidéo a fait l'objet d'optimisations notamment par le biais du nouveau modèle de pilote graphique mis en place avec Windows 8, le WDDM 1.2. Ce dernier est loin d'être anodin puisqu'il permet au système de mettre en place un fonctionnement graphique en mode multitâche préemptif alors que le rendu 3D stéréoscopique et la lecture de vidéo 3D sont maintenant pris en charge nativement.

Le rendu des images au format JPEG/GIF et PNG est lui aussi annoncé comme plus rapide notamment grâce à l'utilisation des unités SIMD des processeurs récents. Ici Microsoft a recours aux instructions SSE des processeurs, et ce quel que soit le fabricant du processeur.

Du côté matériel, Windows 8 inaugure pour la première fois la prise en charge native de l'USB 3.0. Les contrôleurs USB 3.0 sont ainsi reconnus et il n'est pas nécessaire d'installer des pilotes additionnels. Un bon point donc que nous avons pu vérifier avec le contrôleur Renesas (anciennement NEC) de notre système de test, mais aussi avec les derniers chipsets Intel comme le Z77.

Windows 8 RTM - USB 3.0 natif

Prise en charge native de l'USB 3.0


Ajoutons enfin que Windows 8 intègre la technologie Hyper-V, comme Windows Server 2012, qui permet de virtualiser les systèmes d'exploitation. Il s'agit ici pour Microsoft de remplacer Virtual PC et le Windows XP Mode de Windows 7 qui ont fait leur temps.

Les éditions de Windows 8, leur tarification


Avec Windows 8, Microsoft procède au grand nettoyage dans les déclinaisons de son système d'exploitation. Souvenez-vous avec Windows Vista par exemple on comptait jusqu'à 4 éditions différentes du même système pour le client final : Edition Familiale Basique, Edition Familiale Premium, Professionnel ou Intégrale. Microsoft avait déjà profité de Windows 7 pour mettre de l'ordre dans ce dédale et avec Windows 8 l'éditeur va plus loin.

L'utilisateur a en effet le choix entre Windows 8 et Windows 8 Pro, pour ce qui est des PC x86. Windows 8 est la version standard du système d'exploitation qui sera livrée avec la plupart des ordinateurs. Windows 8 Pro apporte des fonctionnalités additionnelles notamment au niveau de la virtualisation, du chiffrement des données avec Bitlocker ou de la possibilité de rejoindre un domaine du réseau. Dans tous les cas ces deux versions de Windows sont dépourvues de la possibilité de lire des DVD et du client Windows Media Center qu'il faudra acheter séparément sous la forme d'un Media Pack et pour une raison Microsoftienne, seule l'édition Pro de Windows 8 pourra profiter dudit Media Pack.

Du côté de la tarification, Microsoft fait également un geste. En précommande depuis quelques semaines, la version boîte mise à jour du système d'exploitation est proposée à 59,90 euros TTC (en version Pro) alors que la version téléchargeable dont la commercialisation démarre le 26 octobre est proposée à 29,90 euros TTC. Un tarif qui n'est pas sans rappeler celui des mises à jour Apple pour Mac OS X.

Boîte Windows 8 Professionnel - 1
Boîte Windows 8 Professionnel - 2


En réalité rien n'est jamais simple avec Microsoft. Et si l'éditeur ne propose à l'achat sur sa propre boutique que la version Profesionnel de Windows 8 (même pas la Standard), celle-ci est déclinée en version N pour le marché européen, et la firme de Redmond propose un Pack Professionnel au même prix que la version Windows 8 Pro. De quoi s'agit-il ? De la mise à jour en version boîte de Windows 8 à Windows 8 Professionnel… Enfin, il existe bien une version Entreprise de Windows 8 pour les clients professionnels alors que naturellement nous n'avons pas évoqué ici le cas de Windows RT qui constitue une autre variante, mais que l'on ne peut acheter puisqu'elle sera livrée uniquement avec des machines ARM.


Vous aimerez aussi

Envoyer par mail Envoyer par mail
Chargement des commentaires...
( les afficher maintenant )

flechePublicité

Les bons plans !

Partenaire Clubic.com

Top logiciels Flux RSS

DreamMail
Une nouvelle alternative à Outlook Express
Seamonkey
Seamonkey : La suite Mozilla renaît de ses cendres !
Sage
Lecteur de flux RSS léger et pratique pour Firefox
FeedReader
Lecteur de flux RSS utilisable sur clé USB
Noopod
Lecteur de flux RSS et de podcasts
Pokki
Accédez à des mini applications depuis la barre des tâches de Windows!

Partenaire Clubic.com

flechePublicité

BE GEEK ! Avec Clubic Logo

flechePublicité