La répression des fraudes se penche sur le marché des cartouches d'encre alternatives

Vidéo : La DGCCRF a mis son nez dans le marché des cartouches d'encre alternatives et a constaté un certain nombre d'anomalies.

Derrière les prix attrayants des cartouches génériques ou recyclées, quelle réalité ? C'est la question que s'est posée la Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes. Bilan : sur 65 établissements, l'autorité a recensé 640 anomalies, conduisant à 20 avertissements mais aussi 3 injonctions administratives.

Dans 25 % des magasins contrôlés, les enquêteurs ont mis en évidence « des défauts d'information sur les prix et les conditions de ventes » et « y compris lors de vente à distance ». La répression des fraudes note que le tarif des cartouches rechargées est « généralement affiché », mais il en serait autrement pour les rechargeables. Dans ce cas, « le client n'est généralement averti du prix qu'au moment de son dépôt », soulignent les enquêteurs.

L'autorité s'est également penchée sur la véracité des allégations concernant les économies « jusqu'à 60 % » promises aux consommateurs. Lorsque ces affirmations n'ont pas pu être justifiées, des avertissements ont été notifiés.

Modifié le 15/03/2016 à 13h59
Commentaires

BE GEEK ! Avec clubic