le lundi 13 novembre 2006

Internet Explorer 7, Firefox 2, Opera 9: le match

La guerre des navigateurs : Episode 2


Il y a encore quatre ans, parler de guerre des navigateurs ne renvoyait qu'à cette époque lointaine où Netscape et Microsoft se livraient bataille avec les versions successives de Navigator et Internet Explorer. On en connaît l'issue : intégré à Windows 98 et offrant des performances souvent supérieures, Internet Explorer a progressivement fait le ménage jusqu'à réduire Netscape à une part de marché minuscule. Pendant plusieurs années, la domination de Microsoft sur le marché des navigateurs semblait irréversible.

Internet Explorer 5
Netscape Communicator 4

Internet Explorer a fini par avoir raison du leader Netscape Communicator


Pourtant, l'ouverture du code source de Netscape 6.0 et la création de la Fondation Mozilla n'allaient certes pas relancer le navigateur Netscape, mais créer une dynamique autour de Mozilla, le projet libre sur lequel le navigateur Netscape était désormais basé. Conscient du potentiel de Mozilla, mais aussi de la lourdeur de celui ci, la fondation a créé le logiciel que l'on connaît aujourd'hui sous le nom de Firefox.

Mozilla
Mozilla Firefox 1.0

De la suite Mozilla à Firefox : atteindre un public plus large


Grâce à ses fonctionnalités innovantes, son approche accueillante pour le grand public mais ouverte à de multiples extensions et sa sécurité accrue (et aussi, c'est vrai, grâce à l'immobilisme et à la vulnérabilité d'Internet Explorer 6) le navigateur au panda roux/renard a su grignoter la suprématie de Microsoft, au point de pousser ces derniers à accélérer le développement d'Internet Explorer 7, aujourd'hui disponible. Alors que Firefox vient quant à lui d'atteindre le cap de la version 2.0, la guerre des navigateurs est donc officiellement repartie.

Cependant, limiter cette bataille aux deux « poids lourds » serait oublier l'outsider nordique, Opera. Pionnier de nombreuses fonctionnalités comme la navigation par onglets, Opera a longtemps été pénalisé par la politique de son éditeur : le navigateur était payant à moins de subir un bandeau publicitaire en permanence. Aujourd'hui, Opera Software a changé son fusil d'épaule : s'il distribue toujours quelques versions payantes, notamment pour PDA, les versions Windows, Mac OS X et Linux d'Opera sont désormais gratuites. Récemment passé en version 9, le navigateur s'est enrichi de quelques fonctionnalités qui feront le bonheur des habitués, et qui gagneraient à être plus connues du grand public.

Opera 7

Opera : un navigateur abouti mais longtemps pénalisé par sa politique commerciale


Prise d'assaut par ces deux concurrents, mais aussi par d'autres trublions comme 2 (Safari), la forteresse Internet Explorer saura-t-elle résister ? La réponse dans ces pages !
Commentaires
Chargement des commentaires...
( les afficher maintenant )