Adobe Creative Suite 6 : le dossier

Stéphane Ruscher
Spécialiste informatique
16 août 2012 à 18h22
0
0

AfterEffects CS6

Premiere Pro est évidemment le « gros morceau » de la partie vidéo, mais ses compagnons s'enrichissent également. Commençons par l'existant : After Effects ! Plusieurs nouvelles fonctionnalités enrichissent le logiciel de traitement et de post-production, à commencer, en coulisses, par un nouveau système de cache permettant de ne recharger que les éléments d'un projet qui ont été modifiés, ce qui accélère les prévisualisations.

Du côté des fonctionnalités, on notera deux nouveautés majeures. La première est assez bluffante de simplicité, puisqu'elle permet d'analyser une scène 2D pour en détecter la profondeur et placer automatiquement des marqueurs qui permettent de créer des suivis caméra 3D, de texte, notamment, en quelques clics, et en respectant plus ou moins la perspective : quelques ajustements peuvent être à faire à postériori, mais la fonctionnalité semble plutôt efficace dans l'ensemble.

012C000005359096-photo-after-effects-cs6-approche-camera.jpg
012C000005359094-photo-after-effects-cs6-approche-camera-texte.jpg


La seconde nouveauté concerne la gestion de la 3D : comme Photoshop CS6, l'After Effects nouveau se dote d'une gestion de la 3D refondue autour d'un nouveau moteur de rendu avec lancé de rayons. Précisons d'emblée que ce dernier, s'il peut fonctionner de manière logicielle, est vraiment fait pour être utilisé avec une des cartes graphiques NVIDIA compatibles avec la technologie OptiX.

01F4000005359088-photo-after-effects-cs6-3d-extrusion.jpg


Si vous disposez d'une configuration compatible, vous pourrez alors bénéficier d'un rendu en temps réel des nombreuses fonctionnalités ajoutées par le moteur de 3D avec lancer de rayons, à savoir la possibilité de jouer sur l'extrusion, les biseaux, ou encore la transparence et l'éclairage. Des fonctionnalités bienvenues donc, mais clairement exigeantes !

01F4000005359092-photo-after-effects-cs6-3d-parametres.jpg


Prelude CS6

Première nouvelle application à voir le jour dans la partie vidéo, Adobe Prelude se pose comme un complément à Adobe Premiere Pro, pourrait-on dire, un peu de la même manière qu'Adobe Bridge complète Photoshop. Ici, le but de l'application est de faciliter, comme le nom le laisse penser, la pré-production. Prelude se concentre ainsi sur trois aspects : l'importation de médias, leur annotation et la création d'un premier montage (« rough cut »).

01F4000005359106-photo-prelude-cs6-marqueurs.jpg


On note quelques bonnes idées dans cette nouvelle application : ainsi, la phase d'importation bénéficie des mêmes vignettes interactives que celles de Premiere Pro CS6 et on pourra, avant même d'importer ses éléments, fixer des points d'entrée et de sortie. Toujours pendant la phase de sélection des médias à « assimiler » (comme le veut la terminologie du logiciel), on pourra transcoder les médias dans le format de son choix, et même effectuer plusieurs transcodages dans des destinations différentes ! Le tout est réalisé en tâche de fond par Adobe Media Encoder.

012C000005359104-photo-prelude-cs6-assimilation.jpg
012C000005359108-photo-prelude-cs6-media-encoder.jpg


La phase de journalisation/annotation est également assez intuitive, des raccourcis claviers permettant d'ajouter facilement et à la volée des commentaires, ou de déterminer des « sous clips » afin de localiser plus facilement une partie d'un clip importé. Enfin, la partie « Premier montage » permet comme son nom l'indique de monter rapidement les clips dans une timeline, et de créer un pré-montage que l'on pourra alors envoyer directement vers Premiere Pro.

01F4000005359110-photo-prelude-cs6-media-premier-montage.jpg


SpeedGrade CS6

On termine ce tour d'horizon de la partie vidéo avec une autre nouveauté de la version CS6 : SpeedGrade. Qui n'est pas une nouveauté du tout, puisque le logiciel de colorimétrie existe depuis 2003. Son éditeur IRIDAS étant tombé dans l'escarcelle d'Adobe en 2011, il rejoint la Creative Suite. À priori, Premiere Pro et AfterEffects étant déjà équipés de leurs propres outils de colorimétrie, on peut se poser des questions sur l'utilité d'un logiciel d'étalonnage dédié.

01F4000005359120-photo-adobe-speedgrade-cs6.jpg


Néanmoins, SpeedGrade s'avère des plus complets dans sa catégorie, permettant d'ajouter de multiples calques de réglages non destructifs, des masques entièrement paramétrables, le tout avec un moteur accéléré par le GPU, le fameux Lumetri, là encore bénéficiant principalement aux utilisateurs de cartes NVIDIA Quadro 4000 et supérieur.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0
0
Partager l'article :

Actualités récentes

Intel va se séparer de sa division NAND au profit de SK Hynix pour 9 milliards de dollars
Comparatif antivirus 2020 : quel est le meilleur service du marché ?
Le volant de course Logitech G29 Driving Force de nouveau à prix cassé !
Tesla arrête sa politique de retour sous sept jours avec remboursement aux USA
Comparatif VPN 2020 : quel est le meilleur VPN du marché ?
Des chercheurs californiens utilisent l'impression 3D pour renforcer les bâtiments en béton
Suite Office : 30 ans de bureautique au service de la productivité
Amazon : il n'y a jamais eu autant de faux avis que depuis le début de la pandémie
L'UE va mettre à jour une directive anti-blanchiment visant notamment les cryptomonnaies
6 mois, 2,5 Tb/s de données : Google dévoile une attaque DDoS extrême 3 ans après
scroll top