Le conseil constitionnel limite la responsabilité des hébergeurs

01 juin 2018 à 15h36
0
Le conseil constitionnel a décidé d'annuler l'une des dispositions de la loi sur la communication, limtant ainsi la responsabilité des hébergeurs de sites internet.

L'amendement Bloche de la loi sur l'audiovisuel, visant à étendre la responsabilité des sites d'hébergement, a été jugé "imprecis" par les 9 sages du conseil constitionnel. En effet, les entreprises comme Multimania, iFrance ou Chez.com devaient procéder aux diligences appropriées (selon l'expression de la loi) afin de contrôler le contenu de leurs serveurs. Cela revenait à pratiquer l'autocensure systématique par traitement logiciel (fermeture d'un site anti nazi par exemple, en raison de la présence du mot "nazi") voire carrément la fermeture totale du service comme dans le cas du site ALtern.org. La loi avait été jugée liberticide et de nombreuses associations d'internautes ont salué cette décision du conseil constitionnel. Néanmoins, les hébergeurs devront toujours procéder à une censure "à posteriori" des sites posant problème. En outre, les hébergeurs sont supposés remettre les coordonnées des webmasters contrevenants à la justice.
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

Test Android Froyo 2.2 : les nouveautés de la bêta passées au crible
HTC One A9 : le faux jumeau de l'iPhone 6
Le créateur du Bitcoin n’est finalement pas celui que l’on croyait
Black Friday : elle achète un iPhone 6 et se retrouve avec des patates
On Refait le Mac : premières impressions sur l'iPhone 6
CPU Stability Test
Objectif WAP pour le constructeur français Alcatel
Union sacrée entre Sega et Motorola autour des téléphones WAP
Sony va lancer une PlayStation mobile à la rentrée 2000
Convergence des réseaux numériques : Quel terminal pour se connecter ?
Haut de page