Canon D30 : présentation du compact étanche et verdict

Vidéo : Test du Canon D30

Canon fait partie des deux constructeurs, avec Panasonic, à ne pas avoir actualisé sa gamme d'appareils photo étanches depuis l'année dernière. Ce que nous disions lors du test de 2014 à son sujet n'a donc pas changé. Mais nous pouvons aujourd'hui apporter un regard nouveau du fait des tests pratiqués sous l'eau.

Présentation et prise en main

Nous irons vite sur les présentations avec le D30 de Canon, l'essentiel a déjà été dit dans notre précédent test. Le caractère aquatique de cette deuxième prise en main permet de confirmer plusieurs points : la bonne préhension du boîtier aidée par le grip conséquent, la visibilité adéquate de l'écran sous l'eau, mais également le manque de précision des commandes. Peut-être qu'avec une combinaison intégrale, le D30 doté de touches fermes est plus pratique, mais à mains nues, on sent assez mal la course des boutons.

L'interface est assez vieillotte et on regrette comme chez Fujifilm que la macro ne soit pas activable directement en pressant le pictogramme habituel en forme de fleur. Là, il faut aller chercher un mode « photo sous-marine macro » dédié via le menu. Quand on est ballotté par la houle, ça n'est pas franchement commode. Heureusement, le chemin à effectuer dans l'interface reste court. Car les subaquatiques normal et macro sont finalement, sous l'eau, les deux modes qu'on est le plus enclin à utiliser.

Canon D30


Autre couac qu'on ne s'est pas expliqué sous l'eau : tout à coup, le D30 s'est mis à surexposer toutes les images (il a fallu jouer de la correction d'exposition) et à compenser excessivement la balance des blancs. Comprenez que le rouge, qui fait défaut en mer, s'est retrouvé un peu trop accentué. Puis les choses sont rentrées dans l'ordre, quelques coups de palmes plus loin.

Rapidité et qualité d'image

Pas de changement ici, d'autant que Canon n'a pas publié de mise à jour de firmware depuis nos derniers tests. On retrouve un appareil relativement rapide, sans égaler pour autant le meilleur dans ce domaine, le TG-4 d'Olympus. Ceci s'entend sans considérer la rafale, exercice dans lequel le compact de Canon n'est pas bon du tout (1,9 im/s).

Canon D30 timings


Les chronomètres n'ont pas changé, la fabrique d'images non plus. On apprécie toujours le bon conservatisme de Canon dans ce domaine. « Que » 12 mégapixels sur un CMOS BSI de 1/2,3 pouce, ça permet au nippon d'assez bien maîtriser sa montée en sensibilité. Le D30 ne réalise pas de prouesses, mais on apprécie sous la barre des 400 ISO le niveau de détails préservé. Même à 800 ISO, les résultats sont encore acceptables. Après ça se gâte, comme chez les petits concurrents.

Sous l'eau, le D30 réalise de fort belles images. Hormis la phase courte où l'appareil s'est mis à surexposer et à rougir ses clichés outre-mesure, nous n'avons pas eu de mauvaise surprise. La mise au point fiable ne s'est pas laissée berner, l'équilibre entre couleurs à peine sur-saturées et fidélité des teintes, offre un rendu vraiment plaisant. Etant donné que nous sommes restés en surface, que l'eau et le temps étaient clairs, l'appareil n'est pas monté au-delà de 400 ISO, préservant bien les détails. Le seul véritable hic, c'est qu'on ne sent pas bien les boutons (et notamment le déclencheur) sous les doigts.

IMG 0339


Fonctionnalités et vidéo

Ici encore, notre sentiment reste inchangé. Canon n'est pas exactement à la hauteur des standards du marché. Pas de panoramique à la volée, pas de HDR, un mode vidéo scotché en 1080p à 24 im/s, ce n'est pas digne d'un compact de 2015, encore moins d'un appareil orienté outdoor. On se consolera avec les quelques effets (vignettage, fish eye, miniature, etc)… ou pas. C'est d'autant plus rageant pour la vidéo que le débit conséquent (33 Mbps) délivre une très belle image.

Conclusion

Canon n'a pas renouvelé son D30 cette année et pourtant, il y aurait eu matière à apporter des améliorations, déjà en 2014. C'est pourquoi l'appareil prend un coup de vieux en 2015. Ceci étant dit, si c'est la photo qui vous intéresse avant tout, ainsi que la robustesse, le D30 demeure un très bon choix, non risqué. Il réalise de très belles images et se montre fiable. A-t-on besoin de beaucoup plus ? Possiblement d'une vidéo plus fluide, et de quelques autres fonctionnalités, auquel cas il y a mieux, ou en tout cas, plus efficace chez la concurrence. Le D30 demeure un très bon appareil (même si Canon pourrait facilement faire mieux, on le sait).

Modifié le 08/07/2015 à 16h13
Commentaires

BE GEEK ! Avec clubic